Berthier—Maskinongé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berthier et Maskinongé.
Berthier—Maskinongé

Circonscription électorale fédérale du Canada

Carte de la circonscription
Création 1re1924
2e1966
3e2003
Abolition 1re1952
2e1987
Localisation
Province Drapeau : Québec Québec
Superficie 4 150,60 km2
Division de recensement D'Autray
Maskinongé
Trois-Rivières
Représentation politique
Député Yves Perron
Parti politique Bloc québécois
Démographie
Population 100 371 hab. (2016)
Densité 24 hab./km2 (2016)

Berthier—Maskinongé (auparavant Berthier et de Berthier—Maskinongé—Lanaudière) est une circonscription électorale fédérale canadienne située au Québec.

Elle est représentée à la Chambre des communes par Yves Perron (Bloc québécois) depuis les élections fédérales de 2019.

Géographie[modifier | modifier le code]

La circonscription longe la rive nord du fleuve Saint-Laurent entre la couronne nord de Montréal et Trois-Rivières, chevauchant les régions québécoises de Lanaudière et de la Mauricie. Elle comprend les municipalités régionales de comté D'Autray et Maskinongé, ainsi que la partie ouest de la ville de Trois-Rivières constituée du secteur de Pointe-du-Lac; et la partie de la municipalité régionale de comté de Matawinie

Elle comprend:

Les circonscriptions limitrophes sont Joliette, Repentigny, Verchères—Les Patriotes, Bas-Richelieu—Nicolet—Bécancour, Trois-Rivières et Saint-Maurice—Champlain.

Historique[modifier | modifier le code]

La circonscription de Berthier—Maskinongé est a été créée en 1924 avec la fusion de Berthier et de Maskinongé. Abolie en 1952, elle fut fusionnée à Berthier—Maskinongé—delanaudière.

Berthier fut recréée en 1966 à partir de Berthier—Maskinongé—delanaudière, Chapleau, Joliette—L'Assomption—Montcalm, Saint-Maurice—Laflèche et Trois-Rivières. Berthier devint Berthier—Maskinongé en 1975 et Berthier—Maskinongé—Lanaudière en 1980. De nouveau abolie en 1987, elle fut divisée entre Berthier—Montcalm, Champlain et Saint-Maurice.

Berthier—Maskinongé est réapparue en 2003, de parties provenant des circonscriptions de Trois-Rivières, Berthier—Montcalm et Saint-Maurice.

Depuis l'élection fédérale du , la députée est la néo-démocrate Ruth-Ellen Brosseau. Cette élection fait beaucoup parler d'elle car la candidate n'a jamais mis les pieds dans la circonscription, ne parle pas français et est à Las Vegas le jour de l'élection[1]. De plus, son bulletin de mise en candidature fait l'objet de trois plaintes - de la part des candidates du Parti Conservateur et du Parti Libéral et d'un résident de la circonscription -, mais sa large élection est finalement validée[2]. Cependant, après son élection elle déménage dans la circonscription, apprend le français et prend des responsabilité au Parlement indiquant « avoir été une candidate poteau mais ne pas être une députée poteau[3] ».

Députés[modifier | modifier le code]

1925-1953

Législature Années Député Parti
Berthier—Maskinongé
issue de Berthier et Maskinongé
15e 19251926     Joseph-Charles-Théodore Gervais Libéral
16e 19261930
17e 19301935     Joseph Arthur Barrette Conservateur
18e 19351940     J.-Émile Ferron Libéral
19e 19401945
20e 19451949 Aldéric Laurendeau
21e 19491953 Joseph Langlois
Fusionnée à Berthier—Maskinongé—delanaudière

1968-1988

Législature Années Député Parti
Berthier
Recréée de Berthier—Maskinongé—delanaudière, Chapleau, Joliette—L'Assomption—Montcalm, Saint-Maurice—Laflèche et Trois-Rivières
28e 19681972     Antonio Yanakis Libéral
29e 19721974
30e 19741979
Berthier—Maskinongé
31e 19791980     Antonio Yanakis Libéral
32e 19801984
Berthier—Maskinongé—Lanaudière
33e 19841988     Robert de Cotret Progressiste-conservateur
Redistribuée parmi Berthier—Montcalm, Champlain et Saint-Maurice

2004-........

Législature Années Député Parti
Berthier—Maskinongé
Recréée de Trois-Rivières, Berthier—Montcalm et Saint-Maurice
38e 20042006     Guy André Bloc québécois
39e 20062006
40e 20082011
41e 20112015     Ruth Ellen Brosseau Néo-démocrate
42e 2015–2019
43e 2019–Présent     Yves Perron Bloc québécois

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection fédérale canadienne de 2019
Nom Parti politique Voix % Majorité
Yves Perron Bloc québécois 21 200 37,62 % 1 502
Ruth Ellen Brosseau (sortant) NPD 19 698 34,95 %
Christine Poirier Libéral 7 796 13,83 %
Josée Bélanger Conservateur 5 812 10,31 %
Éric Laferrière Parti vert 1 008 1,79 %
Luc Massé Parti populaire 428 0,76 %
Alain Bélanger Indépendant 154 0,27 %
Martin Acetaria Caesar Jubinville Parti Rhinocéros 151 0,27 %
Danny Légaré Parti marijuana 107 0,19 %
Total des votes valides 56 354 100 %
Total des votes rejetés 977 1,73 %
Total des votes exprimés 57 331 68,01 %
Électeurs inscrits 84 301


Élection fédérale de 2015
Candidat Parti # de voix % des voix
     Marianne Foucrault Conservateur +05 548, 10,2 %
     Yves Perron Bloc québécois +14 037, 25,8 %
     Pierre Destrempes Libéral +11 032, 20,28 %
     (sortant) Ruth Ellen Brosseau NPD +22 942, 42,17 %
     Cate May Burton Vert +00847, 1,56 %
Total 54 406 100 %


Élection fédérale de 2011
Candidat Parti # de voix % des voix
     Marie-Claude Godue Conservateur +07 904, 13,96 %
     (sortant) Guy André Bloc québécois +16 668, 29,45 %
     Francine Gaudet Libéral +08 060, 14,24 %
     Ruth Ellen Brosseau NPD +22 403, 39,58 %
     Léonie Matteau Vert +01 196, 2,11 %
     Martin Jubinville Parti Rhinocéros +00373, 0,66 %
Total 56 604 100 %
Source : Élections Canada
Élection fédérale de 2008
Candidat Parti # de voix % des voix
     Marie-Claude Godue Conservateur +12 078, 22,19 %
     (x) Guy André Bloc québécois +24 945, 45,83 %
     Jean-Luc Matteau Libéral +10 035, 18,44 %
     André Chauvette NPD +05 684, 10,44 %
     Denis Lefebvre Vert +01 691, 3,11 %
Total 54 433 100 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  1. Bill Curry, « NDP candidate takes mid-campaign trip in Vegas », The Globe and Mail, Toronto,‎ (lire en ligne).
  2. « Une députée du NPD pourrait faire l’objet d’une 3e plainte à Élections Canada » dans Le Devoir, le 6 mai 2011, consulté le 12 août 2014.
  3. « Ruth Ellen Brosseau, de candidate fantôme à vice-présidente du caucus du NPD », sur Radio Canada, le 27 avril 2014, consulté le 12 août 2014.