Ruth Ellen Brosseau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brosseau.
Ruth Ellen Brosseau
Fonctions
Députée de Berthier—Maskinongé
En fonction depuis le
Élection
Réélection
Législature Chambre des communes du Canada
Groupe politique Nouveau Parti démocratique
Prédécesseur Guy André
Biographie
Date de naissance (31 ans)
Nationalité Canadienne
Parti politique Nouveau Parti démocratique
Profession Assistante-gérante de bar
Résidence Gatineau

Ruth Ellen Brosseau (née le [1]) est une femme politique canadienne. Elle représente depuis le 2 mai 2011 la circonscription québécoise de Berthier—Maskinongé à la Chambre des communes du Canada sous la bannière du Nouveau Parti démocratique, dont elle est présentement vice-présidente du caucus national[2] et porte-parole adjointe en agriculture[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ruth Ellen Brosseau étudie en marketing au St. Lawrence College (en) de Kingston (Ontario). Mère monoparentale, elle quitte l'université avant d'avoir terminé ses études[4].

Résidente de Gatineau, elle occupe le poste d'assistante-gérante du Oliver's Pub, un bar situé sur le campus de l'Université Carleton d'Ottawa[5].

Le 2 mai 2011, Ruth Brosseau défait le député sortant Guy André du Bloc québécois avec une majorité de 5 816 voix lors de l'élection fédérale canadienne de 2011[6].

Polémique autour de sa première élection[modifier | modifier le code]

Lors de la campagne électorale de 2011, les médias révèlent que la candidate passe quelques jours durant la campagne en vacances à Las Vegas pour son anniversaire[5],[7]. De plus, un journaliste rapporte que Ruth Brosseau ne sait pas parler français, qui est la langue première des électeurs de sa circonscription. Un animateur d'une radio locale qui a rejoint la candidate lors de son voyage a été contraint de ne pas diffuser l'entrevue à cause de sa difficulté avec la langue française[8],[9].

Le 4 mai 2011, La Presse canadienne publie des informations selon lesquelles la candidate du Parti conservateur a formulé une plainte auprès d'Élections Canada pour des irrégularités dans le processus de nomination de Ruth Ellen Brosseau[10],[11].

Le 6 mai, elle accorde sa première entrevue médiatique au journal Le Nouvelliste[12].

Le 7 mai, Ruth Ellen Brosseau envoie un message téléphonique à ses électeurs où elle s'exprime en français et où elle fait part de son intention de venir en aide aux familles de son comté[13].

Le 10 mai, il est révélé que la biographie de Ruth Ellen Brosseau apparaissant sur le site internet du NPD durant la campagne était inexacte. En effet, le document prétendait que Mme Brosseau avait obtenu un diplôme en marketing du St. Lawrence College de Kingston, ce que l'institut collégial a lui-même démenti[14].

Malgré ces débuts politiques difficiles, elle a pris son rôle à cœur. Conseillée par la députée d'expérience Jean Crowder, elle a pris des leçons de français et a passé beaucoup de temps dans sa circonscription[15]. Aux élections de 2015, elle a été une des 16 candidats du NPD réélus, alors qu'il y en avait eu 59 quatre ans plus tôt.

Fonctions parlementaires[modifier | modifier le code]

Ruth Ellen Brosseau a été porte-parole adjointe de l'opposition officielle en matière d'agriculture et agro-alimentaire d'avril 2012 à novembre 2015, puis est devenue porte-parole en titre du NPD dans le même domaine[16].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection fédérale de 2015[modifier | modifier le code]

Élection fédérale de 2015
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Marianne Foucrault Conservateur +05 548, 10,2 %
     Yves Perron Bloc québécois +14 037, 25,8 %
     Pierre Destrempes Libéral +11 032, 20,28 %
     (sortant) Ruth Ellen Brosseau NPD +22 942, 42,17 %
     Cate May Burton Vert +00847, 1,56 %
Total 54 406 100 %


Élection fédérale de 2011[modifier | modifier le code]

Élection fédérale de 2011
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Marie-Claude Godue Conservateur +07 904, 13,96 %
     (sortant) Guy André Bloc québécois +16 668, 29,45 %
     Francine Gaudet Libéral +08 060, 14,24 %
     Ruth Ellen Brosseau NPD +22 403, 39,58 %
     Léonie Matteau Vert +01 196, 2,11 %
     Martin Jubinville Parti Rhinocéros +00373, 0,66 %
Total 56 604 100 %
Source : Élections Canada

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martin Francoeur, « Ruth Ellen Brosseau sort de son mutisme », Le Nouvelliste, 7 mai 2011
  2. NDP Nouvelles
  3. Le Nouvelliste.
  4. « La biographie de la néo-démocrate Ruth Ellen Brosseau erronée », Société Radio-Canada,‎
  5. a et b Paule Vermot-Desroches, « Ruth Ellen Brosseau fait campagne à Las Vegas », Le Nouvelliste, Trois-Rivières,‎ (lire en ligne)
  6. Martin Lafrenière, « Ruth Ellen Brosseau l'emporte dans Berthier-Maskinongé », Le Nouvelliste, Trois-Rivières,‎ (lire en ligne)
  7. Bill Curry, « NDP candidate takes mid-campaign trip in Vegas », The Globe and Mail, Toronto,‎ (lire en ligne)
  8. Louise Plante, « Ruth Ellen Brosseau: fantôme et anglophone? », Le Nouvelliste, Trois-Rivières,‎ (lire en ligne)
  9. André Nadeau, « Berthier-Maskinongé choisit une députée unilingue anglophone », L'Action, Joliette,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « La Presse Canadienne: Les adversaires du NPD soupçonnent une fraude dans Berthier-Maskinongé », Google.com (consulté le 4 mai 2011)
  11. (en) « Marie-Claude Godue réclame une nouvelle élection | Marc Rochette | Actualités », Cyberpresse.ca,‎ (consulté le 4 mai 2011)
  12. Martin Francœur, « Ruth Ellen Brosseau sort de son mutisme », Le Nouvelliste,‎
  13. NPD - Ruth Ellen Brosseau envoie un message téléphonique à ses électeurs
  14. http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-canadienne/201105/10/01-4398014-ruth-ellen-brosseau-une-biographie-erronee.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1
  15. (en) Joe O'Connor, « Canada’s unlikeliest MP: Ruth Ellen Brosseau went from ‘Vegas Girl’ to NDP success story », National Post,‎ (lire en ligne)
  16. « Ruth Ellen Brosseau — Fiche de parlementaire », Parlement du Canada

Liens externes[modifier | modifier le code]