Sainte-Élisabeth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Élisabeth (homonymie), Sainte Élisabeth et Élisabeth.
Sainte-Élisabeth
Sainte-Élisabeth
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Lanaudière
Subdivision régionale D'Autray
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Louis Bérard
2017-2021
Démographie
Gentilé Bayollais, aise
Population 1 459 hab.[1] (2016)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 05′ 00″ nord, 73° 21′ 00″ ouest
Superficie 8 296 ha = 82,96 km2
Divers
Code géographique 52030
Localisation
Localisation de Sainte-Élisabeth
Localisation de Sainte-Élisabeth dans D'Autray

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Sainte-Élisabeth

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Élisabeth

Géolocalisation sur la carte : Lanaudière

Voir la carte administrative de la zone Lanaudière
City locator 14.svg
Sainte-Élisabeth

Géolocalisation sur la carte : Lanaudière

Voir la carte topographique de la zone Lanaudière
City locator 14.svg
Sainte-Élisabeth
Dans la MRC : D'Autray

Sainte-Élisabeth est une municipalité du Québec, située dans la municipalité régionale de comté d'Autray, dans la région administrative de Lanaudière. Elle est nommée en l'honneur de Sainte Élisabeth de Hongrie tout comme une paroisse homonyme à Paris, en France.

Les habitants de Sainte-Élisabeth s'appellent les Bayollais en raison de la rivière Bayonne qui y sillonne. En effet, au fil des ans, les déformations de prononciation ont amené l'appellation familière "Bayolle" pour identifier la municipalité de Sainte-Élisabeth.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est traversée par la rivière la Chaloupe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Sainte-Élisabeth change son statut de municipalité de paroisse pour celui de municipalité[2].

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[3].

Sainte-Élisabeth
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Jean-Eudes Poirier Voir
2005 Mario Houle Voir
2009 Voir
2013 Voir
2017 Louis Bérard Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
1 508 1 559 1 474 1 440 1 559 1 459

Éducation[modifier | modifier le code]

La Commission scolaire des Samares administre es écoles francophones:

  • École Emmélie-Caron[4]

La Commission scolaire Sir Wilfrid Laurier administre les écoles anglophones:

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

  • Gustave Lacasse (1890-1953), médecin et homme politique franco-ontarien y est né.
  • Michel Poulette (1950-...), réalisateur, producteur et scénariste québécois y est né.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Félix-de-Valois Saint-Norbert Rose des vents
Notre-Dame-de-Lourdes N Sainte-Geneviève-de-Berthier
O    Sainte-Élisabeth    E
S
Notre-Dame-des-Prairies Saint-Thomas

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement du Canada, 2016
  2. Institut de la statistique du Québec, « Modifications aux municipalités », Modifications aux municipalités du Québec,‎ , p. 3 (ISSN 1715-6408, lire en ligne)
  3. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)
  4. "Emmélie-Caron." Commission scolaire des Samares. Consulté le 23 septembre 2017.
  5. "JOLIETTE ELEMENTARY ZONE." Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier. Consulté le 17 septembre 2017.
  6. "Joliette High School Zone Sec 1-5." Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier. Consulté le 5 septembre 2017.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]