Pointe-du-Lac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Pointe-du-Lac (homonymie).
Pointe-du-Lac
Moulin seigneurial de Tonnancour.JPG
Nom officiel
Pointe-du-LacVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom local
(abe) ÔbômkôntekVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Province
Région administrative
Ville
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Secteur (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Dissolution
Localisation sur la carte du Québec
voir sur la carte du Québec
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Canada
voir sur la carte du Canada
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Région métropolitaine de Trois-Rivières
voir sur la carte de la Région métropolitaine de Trois-Rivières
Red pog.svg

Pointe-du-Lac est un des six secteurs de la Ville de Trois-Rivières. Avant le 1er janvier 2002, elle était une ville québécoise de 6 902 habitants. Lors des réorganisations municipales québécoises de 2002, elle a été fusionnée avec les municipalités de Sainte-Marthe-du-Cap, Cap-de-la-Madeleine, Saint-Louis-de-France, Trois-Rivières et Trois-Rivières-Ouest, pour former l'actuelle ville de Trois-Rivières.

Géographie[modifier | modifier le code]

Pointe-du-Lac est située sur la pointe sablonneuse située au nord-ouest du lac Saint-Pierre, à l'ouest de l'agglomération centre de Trois-Rivières.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La maison Dufresne, l'une des maisons patrimoniales de Pointe-du-Lac.

Le moulin seigneurial de Tonnancour, construit à l'époque de la Nouvelle-France, est restauré dans les années 1970. La richesse des milieux naturels locaux, notamment les milieux humides en bordure du lac, est protégée à l'intérieur des limites du Refuge faunique de Pointe-du-Lac et de la Réserve écologique Marcel-Léger. La localité est desservie par l'autoroute Félix-Leclerc (A-40).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Abénaquis nomment le lieu Ôbômkôntek qui signifie « camp de la pointe de sable blanc. Le toponyme descriptif de Pointe-du-Lac provient du site où la localité est construite. La première dénomination provient de la concession de la seigneurie en 1656 du gouverneur de Trois-Rivières, Pierre Boucher à son gendre Étienne Seigneuret et à Jean Sauvaget de la « terre de la Pointe du lac St-Pierre ». Le lieu a aussi porté le nom de Tonnancour et de village Sainte-Geneviève. Le moulin seigneurial est construit en 1721. La localité est fondée en 1738. L'église actuelle est construite en 1882[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Banque de noms de lieux du Québec : Pointe-du-Lac », 50156, sur Commission de Toponymie du Québec, (consulté le 25 juillet 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bases de données géographiques : Banque de noms de lieux du Québec • Base de données toponymiques du Canada • GeoNamesVoir et modifier les données sur Wikidata