Velours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir velours (homonymie).
Velours marron.

Le velours est la partie rasée d'une fourrure ou d'un tissu. Le velours fut le commerce principal des coureurs des bois du Québec.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le velours, du latin "vilosus", velu, est une étoffe rase d'un côté et couverte de l'autre de poils dressés, très serrés, maintenus par les fils du tissu.

Le velours est aussi un type de tissu dans lequel les fils sont répartis uniformément, ce qui lui donne son caractère particulier. Il est fabriqué sur une machine à tisser à deux systèmes de chaînes, dont l'une constitue la structure et la seconde une couche apportant du velouté. Le velours est semblable à la peluche.

Quand on parle de tapis, le velours désigne l'ensemble des fils de laine qui ne sont pas des fils de trame.

Inventé dans le Cachemire, le velours qu'ils appelaient duvet de cygne se répand en Perse puis en Europe[1].

Il existe deux sortes de velours :

  • le velours coupé ou velours chaîne ;
  • le velours trame qui donne un velours dit côtelé.

Le velours est utilisé comme tissu d'ameublement ou dans la confection de vêtement.

  • velours à base de coton a un aspect doux et mat, il brille moins que les velours dits de soie;
  • velours à base de soie
  • velours à base de laine
  • velours à base de chanvre
  • velours à base de jute

Expressions[modifier | modifier le code]

  • Les chats font « patte de velours » quand ils touchent quelque chose sans sortir leurs griffes.
  • Faire des « yeux de velours » : jeter des regards caressants.
  • « Jouer sur du velours » : ne pas prendre de risque, au jeu ou dans d'autres circonstances.
  • Au Canada francophone : « un petit velours » est un sentiment de plaisir éprouvé principalement lorsqu'on reçoit un compliment mérité, direct ou indirect.
  • « C'est le Petit Jésus en culotte de velours » est une expression utilisée à l'occasion pour signifier que le vin que l'on déguste est souple, rond, soyeux, bref d'un remarquable velouté en bouche.

Symbolique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Vêtement, M.-N. Boutin-Arnaud, S. Tasmadjian, Éd. F. Nathan, 1997. (ISBN 2-09-182472-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]