Bernardino Campi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Campi et Campi (famille).
Bernardino Campi
Bernardino Campi - Madonna in Glory.jpg
L'Assomption, Museo Civico Ala Ponzone, Crémone
Naissance
Décès
Activité
Le sante Cecilia e Caterina, église San Sigismondo, Crémone
Le Christ mort dans le Sanctuaire Sainte-Marie-de-la-Croix.

Bernardino Campi (né en 1520 à Reggio d'Émilie et mort le dans la même ville) est un peintre italien maniériste du XVIe siècle, actif dans le nord de l'Italie, notamment à Crémone et Milan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé dans la région de Mantoue, il y a pour maître Ippolito Costa, fils de Lorenzo Costa. Il n'est pas apparenté avec les Crémonais Giulio Campi et Antonio Campi.

Son exorde crémonais, ses fresques de l'église Santi Filippo e Giacomo, montrent les fondations de son art issu du maniérisme poli, élégant et sophistiqué du Parmigianino.

Après avoir peint à fresque la chapelle du Saint-Sacrement de l'église San Fermo e Rustico de Caravaggio en 1550, il part pour Milan à la cour des Gonzague, où il importe les nouveautés du maniérisme dans une école de peinture encore attardée dans l'imitation du style de Léonard de Vinci et de Gaudenzio Ferrari.

À Milan, il se fait connaître comme portraitiste et comme décorateur habile, en attirant dans son orbite de jeunes artistes locaux (comme Giovanni Paolo Lomazzo et Giuseppe Meda) mais avec lesquels il ne conserve pas de relations ensuite. En 1565, il y exécute différents tableaux de retables, comme celui intitulé Madone et Saints à l'église Sant'Antonio Abate et ceux de l'église San Fedele, La Présentation pour la Chiesa Nuova de Caronno Pertusella (exécutée avec les fresques de Giovan Paolo Lomazzo, en 1565 et 1566) et honore des commandes à Crémone, comme le retable avec Sainte Cécile et sainte Catherine de l'église San Sigismondo (1566).

En 1566, il concourt pour être gonfalonier de Milan, opposé à son ancien élève, Giuseppe Meda ; la victoire toucha, entre autres polémiques, à l'attribution du projet du tableau du buffet d'orgue du dôme de Milan.

En 1570, il réalise les fresques de la coupole de la même église en travaillant en même temps à un groupe de toiles pour la cathédrale de Crémone.

Entre 1582 et 1584, après avoir décoré l'oratoire chartreux de San Colombano al Lambro (qui dépend de la chartreuse de Pavie), il travaille pour Vespasiano Gonzaga à Sabbioneta (Pallazzo Giardino) et ensuite à Guastalla, pour une autre branche de la famille des Gonzague.

Il retourne ensuite à Reggio d'Émilie pour peindre les fresques de la basilique San Prospero.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) R. Miller, in I Campi. Cultura artistica cremonese del 500, a cura di M. Gregori, Milan, 1985, p. 154–170
  • (it) M. Tanzi, I Campi, Milano 2005

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]