Charles II d'Amboise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Charles II d'Amboise
Andrea Solario (1460–1522), Portrait de Charles d'Amboise (1473-1511), avant 1507, Musée du Louvre
Andrea Solario (1460–1522), Portrait de Charles d'Amboise (1473-1511), avant 1507, Musée du Louvre

Titre Seigneur de Chaumont
Autres titres Seigneur de Meillant et de Charenton
Grade militaire Maréchal de France
Amiral de France
Commandement Gouverneur de Paris
Gouverneur du Milanais
Distinctions Chevalier de Saint-Michel
Autres fonctions Grand-maître de France
Vice-roi de Lombardie
Biographie
Dynastie Maison d'Amboise
Nom de naissance Charles d'Amboise
Naissance
Décès (à 38 ans)
Père Charles Ier d'Amboise
Mère Catherine de Chauvigny
Conjoint (1°) Jeanne Malet, dame de Viviers
Liaisons (2°) « Ne N »
Enfants (1°) Georges (vers 1503-1525[1])
(2°) Michel (1503-1547)

Blason fam fr Amboise.svg

Charles II d'Amboise seigneur de Chaumont, de Meillant et de Charenton, né en 1473 à Chaumont-sur-Loire et mort le à Correggio, en Italie, est un militaire français des XVe et XVIe siècles.

Il fut successivement grand-maître, maréchal et amiral de France en 1502, 1504 et 1508 et vice-roi de Lombardie en 1510. Il fut également chevalier de l'Ordre du Roi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était le fils cadet de Charles Ier d'Amboise, gouverneur de Champagne et de Bourgogne, favori de Louis XI et de Catherine de Chauvigny (1450-1485), dame de Ravel.

Il était aussi le neveu de Georges d'Amboise, cardinal et Premier ministre du roi Louis XII.

Il fut gouverneur de la ville de Paris, du duché de Milan, de la seigneurie de Gênes et de la province de Normandie. Lieutenant général en Lombardie en 1501, il assista à l’entrée solennelle de Louis XII dans la ville de Gênes le 26 août 1502.

En 1504, il est fait maréchal de France. En 1508, Louis Malet de Graville, son beau-père, lui cède sa charge d'amiral de France.

Vitrail des Célestins de Rouen sur lequel sont représentés sa femme, et au premier plan sa belle-mère et puis sa belle-sœur.

En 1506, il demande à Léonard de Vinci, qu'il avait en grande estime, de revenir à Milan. De 1507 à 1508, Léonard peint de magnifiques œuvres telles que La Vierge aux rochers et La Sainte-Anne, mais en plus, il réalisera pour le compte de Charles des travaux d'hydraulique, des statues, et même les plans de son nouveau palais.

Le premier tableau exécuté par Léonard, la La Madonna Benois (actuellement au musée de L'Ermitage, à Saint-Pétersbourg) a appartenu à Charles II d'Amboise. Ce tableau, lorsqu'il fut redécouvert au XIXe siècle, portait les armoiries de Charles II d'Amboise sur son cadre d'origine.

Charles II d'Amboise réprima la révolte des Génois en 1507. Il commanda l’avant-garde de l’armée du roi à la bataille d'Agnadel le 14 mai 1509 et prit la même année plusieurs places aux Vénitiens. Il mourut à Correggio en Lombardie en , à l’âge de 38 ans et fut inhumé en la chapelle des Cordeliers d'Amboise.

Le chroniqueur Jean d'Authon écrit : « Mort le prit un peu bien tôt, car il fut homme de bien toute sa vie ; un sage, vertueux et avisé seigneur de grande vigilance et bien entendant les affaires ».

De sa femme Jeanne Malet de Graville, fille de Louis Malet de Graville il eut un fils, Georges (1503-1525), mort à la bataille de Pavie. Il eut aussi un fils naturel, Michel d'Amboise, né à Naples avant 1510.

Sa tombe aux Cordeliers d'Amboise est en cuivre émaillé. Deux figures de chevaliers sont gravées dessus : l'une d'elles porte l'ancre d'amiral.

Représentation[modifier | modifier le code]

Il existe un dessin de Gaignières, à la plume et lavé, de cette tombe de Charles d'Amboise, sieur de Chaumont, grand maître et amiral de France, (mort en 1511), et de son fils, Georges d'Amboise, tué à Pavie, en 1525. Son portrait, ci-joint, que l'on attribua à Léonard de Vinci et, depuis, à Solario[2], se trouve dans la Grande Galerie du musée du Louvre à Paris. Un autre portrait de lui, exécuté par Bernardino de Conti vers 1505 se trouve au Seattle Art Museum[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tué le à la bataille de Pavie
  2. « Portrait de Charles II d'Amboise (1473-1511) », sur http://cartelfr.louvre.fr (consulté le 3 juin 2016)
  3. (en) Charles d'Amboise, Seattle Art Museum, Online Catalogue.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

  • Alban de Moisai, Vie de Michel d'Amboise- Ed. Les sentiers du livre - Nantes (2013)