Jerzy Putrament

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jerzy Putrament
Jerzy Putrament 2.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
VarsovieVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière militaire de Powązki (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Distinctions
Liste détaillée
Médaille du 10e anniversaire de la Pologne populaire (en)
Ordre de la Croix de Grunwald, 3e classe (d)
Order of the Builders of People's Poland (en)
Ordre Polonia Restituta
Ordre de l'Amitié des peuples
Medal of the 30th Anniversary of People's Poland (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres réputées
Bołdyn (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jerzy Putrament, né le à Minsk (Empire russe) et mort le à Varsovie, est un écrivain, homme politique et diplomate polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jerzy Putrament est né dans une famille engagée dans le patriotisme polonais. Sa mère étant d'origine russe, il est orthodoxe.

Au début de ses études de lettres à l'Université Étienne-Batory de Wilno en 1929, il appartient à la corporation Filomatii Vilnensis et est membre du mouvement de jeunesse national-démocrate dont il est vice-président. Au milieu des années trente il change totalement d'orientation politique se ralliant aux positions communistes, ce qui le conduit à être emprisonné.

Il fait ses débuts poétiques dès 1932 et appartient au groupe littéraire Żagary (pl). Il apparaît dans le livre La Pensée captive (en) de Czesław Miłosz sous le pseudonyme « Gamma » (chapitre « L'Esclave de l'histoire »). En 1937 il est accusé avec des camarades de faire de la propagande communiste dans le magazine Poprostu, qui doit fermer.

Après le déclenchement de la Guerre, il réside à Lwów occupé par l'Armée rouge et s'engage dans une association d'écrivains collaborant avec les autorités soviétiques. Il est amené à travailler avec le NKVD. En 1941, devant l'attaque des troupes allemandes, il va à Moscou où il reste jusqu'à la libération de Wilno en 1944. Membre de l'organisation communiste Związek Patriotów Polskich (pl), il participe à la constitution de la 1re armée polonaise du général Zygmunt Berling et devient commissaire politique de la 1re division d'infanterie Tadeusz Kościuszko.

De 1945 à 1950, il est ambassadeur de Pologne en Suisse puis à Paris. À son retour, il travaille à l'Union des écrivains (pl), où il exerce successivement les fonctions de secrétaire général puis de de vice-président. Il est également rédacteur des revues littéraires Miesięcznik Literacki (1966 - 1971) et Literatura (pl) (1955 - 1968).

Membre du comité central du Parti ouvrier unifié polonais (suppléant de 1948 à 1964, titulaire de 1964 à 1981), il est député à la diète de 1952 à 1961.

Il est également président de la fédération polonaise des échecs (pl) (1954–1957 et 1963–1973).

Œuvre[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • 1934Wczoraj powrót
  • 1937Droga leśna
  • 1944Wojna i wiosna
  • 1951Wiersze wybrane

Prose[modifier | modifier le code]

  • 1936Struktura nowel Prusa
  • 1946Święta kulo
  • 1947Rzeczywistość
  • 1952Wrzesień
  • 1952 – Notatnik chiński
  • 1953Od Wołgi do Wisły
  • 1953Na literackim froncie
  • 1954Rozstaje
  • 1955Trzy powroty
  • 1956Notatki polemiczne
  • 1956 – Dwa łyki Ameryki
  • 1956 – Wakacje
  • 1957Wypadek w Krasnymstawie
  • 1957 – Trzynasty z Wesołka
  • 1958Strachy w Biesalu
  • 1959Kronika obyczajów
  • 1959 – Fiołki w Neapolu
  • 1961Arka Noego
  • 1961 – Arkadia
  • 1961 – Chińszczyzna
  • 1961 – Pół wieku, t. I
  • 1961 – Pół wieku, t. II
  • 1963Cztery strony świata
  • 1963 – Pasierbowie
  • 1964Odyniec
  • 1966Puszcza
  • 1967Małowierni
  • 1969Bołdyn
  • 1977Hiszpańska szkoła jazdy
  • 1979Akropol
  • 1979, 1980 – Wybrańcy (2 tomes)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]