Alphasyllabaire sharda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la linguistique
Cet article est une ébauche concernant la linguistique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Sharda
Image illustrative de l'article Alphasyllabaire sharda
Manuscrit shivaïte en cachemiri (XVIIe siècle ou XVIIIe siècle)
Caractéristiques
Type Alphasyllabaire
Langue(s) Cachemiri et sanskrit
Historique
Époque Vers 800 jusqu'à nos jours (presque éteint)
Système(s) parent(s) Protosinaïtique

 Phénicien
  Araméen
   Brahmi
    Gupta
     Sharda

Codage
Unicode U+11180 à U+111DF
ISO 15924 Shrd

L'alphasyllabaire sharda ou charada (शारदा) est une écriture du Cachemire née au VIIIe siècle, dérivée de l'écriture Gupta, lorsque le cachemiri s'est formé.

Il est issu de la branche occidentale de la brāhmī. Le sharda (mot qui signifie automnal) est utilisé au Cachemire pour transcrire le sanskrit. Cette écriture était aussi utilisée au nord-ouest de l'Inde (Vallée du Cachemire, etc.), au Pendjab, dans l'Himachal Pradesh et même en Asie centrale. Les plus anciennes inscriptions connues sont des pièces de monnaies de la dynastie Utpala du Cachemire (IXe siècle) et un fragment de jarre trouvé dans le temple Avantiswami.

Presque inutilisé aujourd'hui, ce système d'écriture maîtrisé par de rares brahmanes cachemiris, est à l'origine de deux autres alphasyllabaires filles, notamment le Gurmukhi, servant à transcrire le Penjabi, et le Takri, avec lequel étaient écrits diverses langues de l'Himalaya indien, telles que le Dogri, le Kishtwari, le Sirmauri, le Chamiyali, le Garhwali et le Népalais.

Lien externe[modifier | modifier le code]