Dogri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une langue image illustrant l’Inde
Cet article est une ébauche concernant une langue et l’Inde.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

Dogri
डोगरी
ڈوگرى
Pays Inde
Nombre de locuteurs 3 980 000[1]
Typologie SOV
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 doi – Code générique
Étendue macro-langue
Type langue vivante
IETF doi
Glottolog indo1311

Le dogri (डोगरी ou ڈوگرى) est une langue indo-aryenne, parlée par plus de quatre millions de personnes du sous-continent indien, surtout dans la région du Jammu de l'État du Jammu-et-Cachemire, mais aussi au Panjâb, en Himachal Pradesh ainsi que dans le reste du Cachemire. Le peuple qui parle dogri est appelé Dogra (gentilé).

Selon le Pr Gauri Shankar, trois zones constituent la région Dogra : Kandi (les collines basses), Andarwah (région de rivières dans les plaines) et Pahari(région montagneuse) (Gauri Shankar 1981). Dogri est la forme féminine du mot Dogra, mot tribal qui désigne le peuple de Duggar, nom qui provient sans doute de Durga, terme que l'on retrouve sur une inscription en plaque de cuivre du XIe siècle. Lors du recensement de 1961 dans l'État du Jammu, il y avait 869 199 locuteurs du dogri.

La plus ancienne mention connue du dogri se trouve dans la liste d'Amir Khusrau (1253-1325) des langues indiennes et des inscriptions en dogri remontent au XIIe siècle. Le Rév. Carey mentionne également le dogri dans sa liste de langues indiennes en 1916.

Le dogri fait partie des langues indo-européennes et dérive du prakrit Sauraseni avec un vocabulaire sanskrit qui a également absorbé des mots arabes, persans et anglais.

Dans le passé, le dogri a souvent été considéré comme un dialecte du penjabi mais il a acquis une vie littéraire autonome. Récemment, le dogri a été reconnu comme langue constitutionnelle de l'Inde. Amir Khusrau Dehlavi a été la première personne à enregistrer l'existence du dogri comme un dialecte distinct au XIVe siècle.

Le dogri est une langue d'État du Jammu-et-Cachemire. Il est écrit soit avec la devanāgarī soit avec un alphabet arabo-persan modifié (nasta'liq).

Padma Sachdev est une poète connue qui écrit en dogri.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]