Écriture tangoute

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Écriture tangoute
Image illustrative de l’article Écriture tangoute
Déchiffrement des caractères tangoutes en Chinois, Bushell, 1896.
Caractéristiques
Type Pictographique, idéographique, logographique
Langue(s) Tangoute
Direction de haut en bas puis de droite à gauche
Historique
Époque 1036 – 1502
Créateur Yeli Renrong (野利仁荣)
Système(s) parent(s) hanzi

 Écriture tangoute

Système(s) apparenté(s) Hanzi, kanji, hanja
Codage
ISO 15924 Tang, 520

L'écriture tangoute (chinois : 西夏文 ; pinyin : xīxià wén) est une écriture logographique qui aurait été créée par Yeli Renrong (zh) (野利仁荣), entre 1036 et 1038 d'après le Song Shi (1346)[1]. Elle fut utilisée par le peuple tangoute de la dynastie des Xia occidentaux pour écrire leur langue.

Elle ressemble graphiquement à l'écriture han, son écriture sigillaire utilise également le même graphie que la graphie han, mais la construction des caractères diffère. Un nombre important de documents bouddhiques, d'origine chinoise ou tibétaine ont été traduits en tangoute et imprimés en xylographie[2].

L'écriture fut étudiée et déchiffrée par le russe Alekseï Ivanovitch Ivanov (en).

L'Unicode intègre cette écriture à partir de la version 9 (juin 2016)[3],[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 《宋史‧卷四百八十五‧列传第二百四十四‧外国一‧夏国上》
  2. (zh) 徐庄,《略谈西夏雕版印刷在中国出版史中的地位》,出版学术网
  3. (en) « Version 9 d'Unicode », (consulté le 22 janvier 2016)
  4. (en) « What's new in Unicode 9.0 ? », sur babelstone.blogspot.fr, (consulté le 22 janvier 2016)