Intrant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dans le langage économique, un intrant (parfois input, notamment dans l'industrie) est un élément entrant dans un processus de production ; il est opposé à extrant (parfois output) qui est un élément sortant d'un processus, en général à destination d'un marché ou de l'environnement.

Il s'agit typiquement, dans l'industrie, de matières premières et de force de travail, dans les services, d'informations et, dans l'agriculture, d'engrais et de pesticides.

Dans son sens global le terme et le concept sont utilisés dans les calculs économiques d'efficacité ou de rentabilité[1],[2],[3],[4].

Agriculture[modifier | modifier le code]

En agriculture, on appelle « intrants » les différents produits apportés aux terres et aux cultures ; ce terme comprend :

Dans une vision plus politique que technique, les intrants désignent tous les produits nécessaires au fonctionnement de l'exploitation agricole que celle-ci doit acheter sur le marché extérieur. Cela inclut, outre les produits cités plus haut, le matériel et les équipements, le carburant nécessaire pour les faire fonctionner, les aliments pour bétail non produits dans la ferme, les médicaments et services vétérinaires, etc.

La maîtrise des intrants au niveau d'une ferme est d'abord un enjeu économique. Leur utilisation doit tenir compte de leur efficacité, qui diminue lorsqu'on approche de l'optimum jusqu'à s'annuler, pour s'inverser au-delà d'un certain seuil, ainsi que de leur coût qui ampute la marge de l'exploitation dans un contexte de concurrence sur les marchés. Le progrès technique aide les agriculteurs à réduire les quantités de produits utilisés (meilleure connaissance des besoins des plantes, meilleure précision des moyens de pulvérisation ou d'épandage, etc. C'est également un enjeu environnemental, certaines formes d'agriculture, comme l'agriculture durable, chercheront à économiser les intrants sur tous les postes. Tandis que l'agriculture biologique certifiée commercialement, par son cahier des charges, s'interdira les intrants chimiques, mais ne prend pas en compte les intrants énergétiques, ni ceux de main d'oeuvre.

Services[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Les notions d'intrants et d'extrants sont utilisées dans le domaine de l'évaluation de l'efficacité des politiques de formation, notamment à des fins de comparaisons internationales[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mun S. Ho, Someshwar Rao et Jianmin Tang, Sources de la croissance de la production dans certaines industries au Canada et aux États-Unis à l’ère de l’information, Ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, Canada (lire en ligne)
  2. Lydia Couture, Aaron Sydor et Jianmin Tang, « La productivité de l'industrie dans le secteur de la fabrication : le rôle de la délocalisation », Statistique Canada,
  3. (fr + en + es) Glossary of Key Terms in Evaluation and Results Based Management. Glossaire des principaux termes relatifs à l’évaluation et la gestion axée sur les résultats. Glosario de los principales términos sobre evaluación y gestión basada en resultados, OCDE, (lire en ligne), p. 10, 25
  4. Aude de Amorim, Bernadette Cavelier, Michael Ruleta et Yves Yard, Guide de l'évaluation, Ministère des Affaires étrangères, Direction générale de la coopération internationale et du développement, Service de la stratégie, des moyens et de l’évaluation,
  5. Regards sur l'éducation 2007. Les indicateurs de l'OCDE, OCDE, , p. 274

Liens externes[modifier | modifier le code]