Institut technique de l'agriculture biologique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Institut technique de l'agriculture biologique (ITAB), créé en 1982, est une association d'utilité publique dédiée au développement de l’agriculture biologique, membre de l'Association de coordination technique agricole (ACTA). C'est un organisme national de coordination des travaux de recherche et d’expérimentations en agriculture biologique.

Missions[modifier | modifier le code]

Les missions de l'ITAB sont de :

  • Identifier les problèmes et les attentes techniques et technico-économiques des producteurs et définir des orientations nationales en matière de recherche et d’expérimentations en agriculture biologique ;
  • Recenser les actions de recherche et d’expérimentations en agriculture biologique conduites en France ;
  • Apporter un appui technique et réglementaire ;
  • Proposer des programmes de recherche, assurer l’appui méthodologique et la concertation ;
  • Apporter une expertise technique auprès de la profession et des instances nationales de l’administration pour éclairer les décisions ;
  • Transférer et valoriser les résultats de ces recherches ;
  • Représenter la profession : instances officielles et partenaires.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’ITAB a été créé en 1982 et intègre en 2000 le programme Agriculture biologique, lancé cette année-là par l'INRA[1].

L'ITAB a obtenu la qualification officielle en tant qu'institut technique agricole en 2012.

L'ITAB a obtenu le renouvellement de sa qualification officielle en tant qu'institut technique agricole (ITA) en 2017.

Organisation[modifier | modifier le code]

Directrice : Catherine Decaux, a succédé à Krotoum Konaté le 28 novembre 2016.

La gouvernance de l'ITAB est organisée autour des acteurs suivants :

  • Le conseil d'administration, qui rassemble les structures professionnelles agricoles impliquées dans l'agriculture biologique et les membres ITAB ;
  • L'équipe salariée, constituée de 20 personnes réparties sur quatre sites : Paris, Angers, Montpellier et Valence ;
  • Les commissions techniques, dont l'objectif principal est d'identifier et de faire remonter les problèmes techniques rencontrés en agriculture biologique[2].

Financement[modifier | modifier le code]

L'ITAB est financé à 70 % par le Ministère de l'agriculture français via le CASDAR[3]. Les 30 % restants proviennent des appels à projets, des cotisations versées par les adhérents, des publications ainsi que de l’organisation de colloques scientifiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]