Abelcourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Abelcourt
Abelcourt
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Intercommunalité Communauté de communes du Triangle Vert
Maire
Mandat
Bernard Jamey
2020-2026
Code postal 70300
Code commune 70001
Démographie
Gentilé Abelcourtois, Abelcourtoises
Population
municipale
355 hab. (2018 en stagnation par rapport à 2013)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 47′ 09″ nord, 6° 17′ 27″ est
Altitude Min. 247 m
Max. 302 m
Superficie 7,46 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Luxeuil-les-Bains
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Loup-sur-Semouse
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Abelcourt
Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône
Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Abelcourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Abelcourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Abelcourt

Abelcourt est une commune française située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Abelcourt est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Luxeuil-les-Bains, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 41 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[4],[5].

Transports et voies de communications[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la guerre de Trente Ans, il ne restait dans ce village qu'un seul homme. (Almanach de la Franche-Comté pour 1785).

Albelcourt était compris, avant 1789, dans les possessions de l'abbaye de Luxeuil. C'était, dans l'ancienne organisation paroissiale, une annexe de Villers-Les-Luxeuil.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les noms qui commencent ou se terminent par court dénotent généralement les localités que possédèrent les Bourguignons lors du partage des terres de notre province (la Séquanie) au Ve siècle. La syllabe court répond au mot latin curtis, jardin, qui, lui-même, répond au mot allemand garten. La prononciation alsacienne de garten, qui signifie terrain cultivé autour d'une habitation, jardin, est corte ; ce qui explique fort bien pourquoi, au Moyen Age, court est écrit cort, corth, chort et corte dans les noms de nos communes. (Charles Longchamps, Glanures, p. 2)[Information douteuse]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Lure du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Saulx[6]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est rattachée au canton de Saint-Loup-sur-Semouse.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune faisait partie de la communauté de communes du Pays de Saulx, créée le et qui regroupait 17 communes et environ 3 700 habitants.

Dans le cadre des dispositions de la loi du de réforme des collectivités territoriales[7], qui prévoit toutefois d'achever et de rationaliser le dispositif intercommunal en France, et notamment d'intégrer la quasi-totalité des communes françaises dans des EPCI à fiscalité propre dont la population soit normalement supérieure à 5 000 habitants, le schéma départemental de coopération intercommunale de 2011 a prévu la fusion des communautés de communes :
- du Pays de Saulx,
- des grands bois
- des Franches Communes (sauf Amblans et Genevreuille),
et en y rajoutant la commune isolée de Velorcey, afin de former une nouvelle structure regroupant 42 communes et environ 11 200 habitants[8].

Cette fusion est effective depuis le et a permis la création, à la place des intercommunalités supprimées, de la Communauté de communes du Triangle Vert, dont la commune est désormais membre.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Lors des élections européennes de 2019, le taux de participation d’Abelcourt est supérieur à la moyenne (58,37% contre 50,12% au niveau national). La liste du Rassemblement National arrive en tête, avec 48,44% des suffrages, contre 23,31% au niveau national. La liste de la République en Marche obtient un score de 11,72% des voix, contre 22,41% au niveau national. La liste des Républicains réalise un score de 10,16% des votes, contre 8,48% au niveau national. La liste Europe-Écologie-Les Verts obtient 6,25% des suffrages, contre 13,48% au niveau national. La liste Urgence Écologie obtient 4,19% des voix. Les autres listes obtiennent des scores inférieurs à 5%[9].

Le résultat de l'élection présidentielle de 2012 dans cette commune est le suivant[10] :

Candidat Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Eva Joly (EÉLV) 1 0,50
Marine Le Pen (FN) 62 31,16
Nicolas Sarkozy (UMP) 46 23,12 107 52,71
Jean-Luc Mélenchon (FG) 12 6,03
Philippe Poutou (NPA) 3 1,51
Nathalie Arthaud (LO) 1 0,50
Jacques Cheminade (SP) 0 0,00
François Bayrou (MoDem) 20 10,05
Nicolas Dupont-Aignan (DLR) 5 2,51
François Hollande (PS) 49 24,62 96 47,29
Inscrits 269 100,00 269 100,00
Abstentions 64 23,79 51 18,96
Votants 205 76,21 218 81,04
Blancs et nuls 6 2,93 15 6,88
Exprimés 199 97,07 203 93,12

Le résultat de l'élection présidentielle de 2017 dans cette commune est le suivant[11] :

Candidat Premier tour Deuxième tour
% Voix % Voix
Nicolas Dupont-Aignan (DLF) 6,28 13
Marine Le Pen (FN) 38,65 80 60,69 105
Emmanuel Macron (EM) 18,84 39 39,31 68
Benoît Hamon (PS) 1,93 4
Nathalie Arthaud (LO) 0,97 2
Philippe Poutou (NPA) 1,93 4
Jacques Cheminade (SP) 0,00 0
Jean Lassalle (R) 0,97 2
Jean-Luc Mélenchon (LFI) 14,49 30
François Asselineau (UPR) 1,45 3
François Fillon (LR) 14,49 30
Inscrits 269 100,00 269 100,00
Abstentions 57 21,19 62 23,05
Votants 212 78,81 207 76,95
Blancs 4 1,89 21 10,14
Nuls 1 0,47 13 6,28
Exprimés 207 97,64 173 83,57

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 En cours
(au 1 juin 2020)
Bernard Jamey DVD Retraité
Réélu pour le mandat 2020-2026[12]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2018, la commune comptait 355 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2008, 2013, 2018, etc. pour Abelcourt). Les autres « recensements » sont des estimations.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
315357267367454422401402398
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
379385371346337329319279272
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
270256244192196192176164163
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
172157144229253303322350352
2018 - - - - - - - -
355--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Albelcout comptait 25 ménages en 1614, 85 en 1829 et 93 en 1866.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église a été érigée en chapelle par ordonnance du , sous le titre de Saint-Pierre ; elle a maintenant son desservant particulier. Cet édifice religieux a été rebâti en 1847-1848. Le presbytère construit vers 1866, d'où l'œil embrasse un très vaste horizon ; au nord-est, les montagnes de Saint-Bresson et les ballons de Servance ; au sud-est, la chapelle Notre-Dame-du-Haut de Ronchamp et la Motte de Grammont.
  • Le village possède une fontaine sous pavillon du XIVe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction d'Luxeuil-les-Bains », sur insee.fr (consulté le 3 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales sur Légifrance.
  8. « Arrêté préfectoral du 23 décembre 2011, portant définition du schéma départemental de coopération intercommunale du département de la Haute-Saône » [PDF], Préfecture de la Haute-Saône (consulté le 22 août 2016), p. 5.
  9. « Abelcourt : Découvrez les résultats des élections Européennes 2019 », sur LCI (consulté le 12 août 2019).
  10. Ministère de l'Intérieur - Haute-Saône (Franche-Comté), « Résultats de l'élection présidentielle de 2012 à Abelcourt » (consulté le 16 juin 2014).
  11. Ministère de l'Intérieur - Haute-Saône (Bourgogne-Franche-Comté), « Résultats de l'élection présidentielle de 2017 à Abelcourt » (consulté le 14 mai 2017).
  12. « Bernard Jamey repart pour un 4e mandat », sur L'Est républicain, (consulté le 1er juin 2020).
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :