Villers-lès-Luxeuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villers.
Villers-Lès-Luxeuil
L'église Saint-Pierre de Villers-lès-Luxeuil.
L'église Saint-Pierre de Villers-lès-Luxeuil.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Arrondissement de Lure
Canton Saint-Loup-sur-Semouse
Intercommunalité Communauté de communes du Triangle Vert
Maire
Mandat
Michel Weyermann
2014-2020
Code postal 70300
Code commune 70564
Démographie
Population
municipale
322 hab. (2014)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 46′ 21″ nord, 6° 17′ 14″ est
Altitude Min. 253 m – Max. 395 m
Superficie 9,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Villers-Lès-Luxeuil

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Villers-Lès-Luxeuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villers-Lès-Luxeuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villers-Lès-Luxeuil
Liens
Site web villers-les-luxeuil.com

Villers-Lès-Luxeuil est une commune française située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Villers-lès-Luxeuil se trouve à 277 mètres d'altitude ; il est situé à 19 km au nord-est de Vesoul, la plus grande ville à proximité.

Le village est situé dans la partie nord du département, dans une petite vallée à l'extrémité ouest des plaines basses de Luxeuil et de la lanterne, au pied nord des hauteurs du bois de la Brosse Grande.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communautés voisines de Villers-lès-Luxeuil sont Abelcourt et Sainte-Marie-en-Chaux au nord, Breuches et Éhuns à l'est, Visoncourt et Mailleroncourt-Charette au sud, Meurcourt à l'ouest et Velorcey au nord-ouest.

Catastrophes naturelles et risques à Villers-lès-Luxeuil[modifier | modifier le code]

Risque sismique sur la commune : sismicité négligeable mais non nulle.

Catastrophes naturelles passées à Villers-lès-Luxeuil[1] :

  • Inondations et coulées de boue le 13 novembre 2000 ;
  • Inondations, coulées de boue et mouvements de terrain du 25 au 29 décembre 1999 ;
  • Inondations et coulées de boue du 16 au 28 mai 1983 ;
  • Inondations et coulées de boue du 8 au 31 décembre 1982 ;
  • Inondations et coulées de boue le 9 novembre 1982 ;
  • Inondations et coulées de boue le 14 octobre 1982.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Lure du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Saulx[2]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est rattachée au canton de Saint-Loup-sur-Semouse.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune faisait partie de la communauté de communes du Pays de Saulx, créée le et qui regroupait 17 communes et environ 3 700 habitants.

Dans le cadre des dispositions de la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales[3], qui prévoit toutefois d'achever et de rationaliser le dispositif intercommunal en France, et notamment d'intégrer la quasi-totalité des communes françaises dans des EPCI à fiscalité propre dont la population soit normalement supérieure à 5 000 habitants, le schéma départemental de coopération intercommunale de 2011 a prévu la fusion des communautés de communes :
- du Pays de Saulx,
- des grands bois
- des Franches Communes (sauf Amblans et Genevreuille),
et en y rajoutant la commune isolée de Velorcey, afin de former une nouvelle structure regroupant 42 communes et environ 11 200 habitants[4].

Cette fusion est effective depuis le et a permis la création, à la place des intercommunalités supprimées, de la Communauté de communes du Triangle Vert, dont la commune est désormais membre.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs[5]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 octobre 2005 Jean-Marie Chanson    
octobre 2005 en cours
(au 15 mai 2016)
Michel Weyermann PS[6] Professeur de mathématiques retraité
Conseiller général de Saulx (1988 → 2015)
Conseiller départemental de Saint-Loup / Semouse (2015 → )
1er vice-président du conseil général puis départemental ( ? → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[7]

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[8] :

  • total des produits de fonctionnement : 203 000 , soit 586 par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 127 000 , soit 366 par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 100 000 , soit 289 par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 227 000 , soit 656 par habitant.
  • endettement : 124 000 , soit 357 par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 11,67 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 9,97 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 17,82 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 58,19 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 13,24 %.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 322 habitants, en diminution de -7,47 % par rapport à 2009 (Haute-Saône : -0,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
489 545 564 594 651 595 641 644 615
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
526 519 487 478 471 419 399 368 353
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
338 313 330 271 274 260 271 231 187
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
178 187 202 212 240 305 352 342 322
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

En 2000, à Villers-lès-Luxeuil, il y avait sept fermes occupées, un total de 252 hectares.

En 2007, 220 personnes était en âge de travailler, 168 étaient actifs et 52 étaient inactifs. Sur les 168 personnes actives, 159 étaient employées (85 hommes et 74 femmes), et 8 étaient au chômage (3 hommes et 5 femmes). Parmi les 52 personnes inactives, 37 étaient à la retraite, et 15 étaient des étudiants.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre[12] ;
  • Monument aux morts[13] ;
  • Fontaine-lavoir[14] ;
  • Moulin à farine, puis minoterie et usine de produits pour l'alimentation animale Narjoz, actuellement magasin de commerce pour l'alimentation du bétail[15].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Risques et catastrophes naturelles
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales sur Légifrance.
  4. « Arrêté préfectoral du 23 décembre 2011, portant définition du schéma départemental de coopération intercommunale du département de la Haute-Saône » [PDF], Préfecture de la Haute-Saône (consulté le 22 août 2016), p. 5.
  5. « Les maires de Villers-lès-Luxeuil », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 24 août 2016).
  6. « Extrait de la fiche de M. Michel Weyermann », sur http://www.lesbiographies.com, (consulté le 24 août 2016).
  7. « Villers-lès-Luxeuil : prolongation logique pour Michel Weyermann », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  8. Les comptes de la commune
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « Eglise Saint-Pierre », notice no PA00135348, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. Monument aux Morts
  14. Fontaine-Lavoir
  15. « moulin à farine, puis minoterie et usine de produits pour l'alimentation animale Narjoz, actuellement magasin de commerce », notice no IA70000173, base Mérimée, ministère français de la Culture