Aïn Benian (Alger)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aïn Benian.
image illustrant une [[commune <adjF>]] image illustrant algérien
Cet article est une ébauche concernant une commune algérienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Aïn Benian
Port de plaisance El Djamila (La Madrague)
Port de plaisance El Djamila (La Madrague)
Noms
Nom arabe عين البنيان
Nom berbère ⵉⵏ ⴱⴻⵏⵢⴰⵏ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Alger
Daïra Chéraga
Président de l'APC Farid Kiassa
2007-2012
Code postal 16018
Code ONS 1644
Démographie
Population 68 354 hab. (2008[1])
Densité 5 155 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 48′ 11″ nord, 2° 55′ 18″ est
Superficie 13,26 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya d'Alger.
Localisation de la commune dans la wilaya d'Alger.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Aïn Benian

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Aïn Benian

Aïn Benian (anciennement Guyotville lors de la colonisation) est une commune de la wilaya d'Alger en Algérie, située dans la banlieue Ouest d'Alger.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Aïn Benian est située sur la bande côtière algérienne, à 16 km environ à l'ouest d'Alger[2].

Communes limitrophes de Aïn Benian
Mer Méditerranée Mer Méditerranée El Hammamet
Mer Méditerranée Aïn Benian El Hammamet
Chéraga Chéraga Beni Messous

Relief, hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se répartit sur colline d’Aïn-Bénian avec une pente légère qui varie de 0 % à 10 %, qui constitue 80 % de la superficie totale de la commune[réf. nécessaire].

L'oued Beni Messous marque la limite sud de la commune.

Voies de communication et moyens de transport[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Ain Benian reste une commune assez enclavée, elle n'est traversée que par la RN11.

Transport en commun[modifier | modifier le code]

Elle est desservie par les lignes 12, 99 et 120 de l'ETUSA.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La ville qui s'est créée autour du Ras El Kantra et la plage de la Madrague s'est considérablement agrandie depuis la fin des années 1990. Le plateau agricole qui se situait dans l'arrière pays connait une très forte urbanisation avec surtout de grands ensembles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Entre le cap Caxine et la presque-île de Ras El Kantra se trouve la source de Ain Benian. Ce coin isolé de la commune de Chéraga sans accès routier ne sera colonisé qu'en 1847 mais le village mettra du temps à trouver son essor, jusqu'à l'ouverture de l'axe routier qui le relie à Alger par la corniche. En 1852 il est nommée Guyotville en hommage au comte Guyot, directeur de la colonisation. La petite ville devient une commune de plein exercice en 1874.

La localité reprend le nom d'Aïn Benian après l'indépendance en 1962.

En 1984 elle sera amputée de sa partie est en 1984 avec la création de la commune d'El Hammamet alors que le reste de la commune de Ain Benian est intégrée dans la nouvelle wilaya de Tipaza.

Après la création du gouvernorat du Grand-Alger en 1997, Aïn Bénian rejoint de nouveau les communes de la wilaya d'Alger et constitue, avec les communes de Chéraga, Dely Ibrahim, El Hammamet et Ouled Fayet, la daïra de Chéraga.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1867 1884 1892 1902 1912 1923 1936 1954 1960
321 985 1 983 2 820 3 901 5 065 6 736 12 266 20 682
1966 1977 1987 1998 2008 - - - -
17 877 29 732 35 775 52 343 68 354 - - - -
(Source : 1867, V. Berard[3] / 1884 à 1902, Gouvernement Général de l'Algérie [4] / 1912 et 1923, Ministère de l'intérieur[5] / 1936, Guide Bleu 1934 / 1954 et 1960, dictionnaire des communes 1960 / 1966 à 2008, ONS)

Administration[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

La station balnéaire d'El Djamila (anciennement La Madrague), située à l’extrême ouest de la commune, constitue la principale zone touristique de la commune. Le littoral nord de la commune est constitué de petites plages de sable doux ou de rochers, telles que les plages de « la Jeunesse », « El Bahdja »,«le casino»,« la Fontaine », « Savoyant » et « l’Îlot ».

Un hôtel de 5 étoiles nommée Africana estzurs de construction.

Institut national de recherche forestière[modifier | modifier le code]

Cette commune côtière abrite l'Institut national de recherche forestière (INRF) dans la forêt de Baïnem.

Sport[modifier | modifier le code]

La commune d'Ain Bénian possède 3 clubs de football : Jeunesse Sportive Baladiat Ain Benian JSBAB (), Wifak Baladiat Ain Benian WBAB (bleu et blanc), Union Sportive Ain Benian USAB (rouge et blanc). au stade ben rahmoun rachid (stade guyotville)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]