Équipe de Curaçao de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau : Curaçao Équipe de Curaçao
Écusson de l' Équipe de Curaçao
Généralités
Confédération CONCACAF
Couleurs Bleu, jaune et blanc
Stade principal Ergilio Hato Stadion
Classement FIFA en diminution 74e (9 mars 2017)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Pays-Bas Remko Bicentini
Capitaine Cuco Martina

Rencontres officielles historiques

Premier match Aruba Drapeau : Aruba 0 - 4 Drapeau : Curaçao Curaçao
()
Match amical (non officiel)
Plus large victoire Curaçao Drapeau : Curaçao 14 - 0 Drapeau : Porto Rico Porto Rico
()
V Jeux d'Amérique Centrale et des Caraïbes
Plus large défaite Pays-Bas Drapeau : Pays-Bas 8 - 1 Drapeau : Curaçao Curaçao
()
Match amical

Palmarès

Coupe du monde Phases finales : 0
Championnat CONCACAF & Gold Cup Phases finales : 1
Qualifié à l'édition 2017
Coupe caribéenne des nations Phases finales : 2
1er tour en 2014
Qualifié à l'édition 2017

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

L'équipe de Curaçao est l'équipe officielle de football de Curaçao. Elle est placée sous l'égide de la Fédération de Curaçao de football.

Histoire[modifier | modifier le code]

Curaçao avant 1958[modifier | modifier le code]

Cette sélection représentait le territoire de Curaçao avant la création des Antilles néerlandaises comme entité politique en 1948. Elle a disputé notamment la première édition de la Coupe CCCF, en 1941, où elle atteignit la 3e place, ainsi que les Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes de Barranquilla (Colombie) en 1946 où elle se hissa aussi à la 3e place. Lors de cette compétition elle atomisa l'équipe de Porto Rico 14-0, le , établissant son record de la victoire la plus large.

Même si les joueurs de Curaçao – dont le célèbre gardien Ergilio Hato – intégrèrent l'équipe des Antilles néerlandaises à partir de 1948, Curaçao disputa deux éditions de la Coupe CCCF en 1955 et 1957 sous sa propre bannière. Elle se classa 2e lors de ces deux tournois.

Dissolution des Antilles néerlandaises[modifier | modifier le code]

À la suite de la dissolution des Antilles néerlandaises, en octobre 2010, Curaçao reprit son nom d'origine et s'affilia, en mars 2011, à la FIFA qui la considère comme l'héritière des résultats et du palmarès de l'équipe des Antilles néerlandaises de football. Le , Curaçao disputa son premier match post-affiliation contre la République dominicaine à San Cristóbal (défaite 1-0 en amical)[2].

Coupe caribéenne des nations 2014[modifier | modifier le code]

Le , Curaçao obtint une victoire historique sur l'équipe de Guadeloupe (0-1) dans le cadre du second tour de qualifications pour la Coupe caribéenne des nations 2014. Cette victoire inespérée permit aux Curaciens de participer à la phase finale du tournoi régional pour la première fois depuis la disparition des Antilles Néerlandaises[3]. Néanmoins deux défaites sur le même score de 2-3 face à Trinité-et-Tobago[4] et Cuba[5] les condamnèrent à une élimination dès la phase de groupe.

L'ère Kluivert (2015-2016)[modifier | modifier le code]

En mars 2015, l'ancien international néerlandais Patrick Kluivert, dont la mère est originaire de Curaçao, est nommé à la tête de l'équipe afin de la conduire durant les éliminatoires pour la Coupe du monde de football 2018[6]. Opposés à Montserrat lors du 1er tour de qualifications, les Curaciens s'en sortent péniblement (2-1 à Willemstad et 2-2 à Look Out) avant d'affronter Cuba en juin 2015[7].

Le , Curaçao obtient une victoire de prestige en amical contre Trinité-et-Tobago (1-0). En effet, la dernière victoire face à ce même adversaire remontait à 46 ans, à l'occasion du Championnat de la CONCACAF 1969 (3-1)[8]. Le 10 juin, les hommes de Kluivert sont tenus en échec par Cuba (0-0), dans le cadre du match aller correspondant au 2e tour des qualifications pour le Mondial 2018[9]. Quatre jours plus tard, lors du match retour, ils obtiennent un nul historique 1-1 à La Havane, synonyme de qualification au tour suivant en vertu de la règle des buts marqués à l'extérieur[10].

L'« effet Kluivert », invaincu jusque-là, prend fin le en s'inclinant face au Salvador à domicile 0-1 lors de la manche aller du 3e tour de qualification au Mondial 2018. L'élimination se confirme, quatre jours plus tard, lors du match retour au Stade Cuscatlán. À l'occasion, Kluivert fait part de sa profonde déception tout en soulignant le travail effectué pour "donner un autre visage" au football de Curaçao[11].

Toujours à la tête de la sélection, Kluivert conduit Curaçao durant les éliminatoires de la Coupe caribéenne des nations 2017 et se distingue en particulier lors du 2e tour de qualifications en obtenant un succès de prestige à l'extérieur, 2-5, face au Guyana[12]. Cependant son mandat de sélectionneur prend fin en juillet 2016 lorsqu'il est nommé directeur du football du Paris Saint-Germain[13].

L'ère Bicentini (2016-)[modifier | modifier le code]

Coupe caribéenne des nations 2017[modifier | modifier le code]

En septembre 2016, Remko Bicentini, ancien sélectionneur de l'équipe des Antilles néerlandaises et adjoint de Kluivert, prend le relais de ce dernier afin de diriger Curaçao lors du 3e tour des éliminatoires de la Coupe caribéenne 2017[14]. Après avoir battu Antigua-et-Barbuda 3-0 à domicile et Porto Rico 2-4 a.p. à l'extérieur, Curaçao s'assure la 1re place de son groupe de qualification, qui lui confère une deuxième participation d'affilée en Coupe caribéenne des nations et surtout une qualification directe pour la Gold Cup 2017[15], une première pour l'île depuis la Coupe des nations de la CONCACAF 1973 disputée par l'ancienne équipe des Antilles néerlandaises. Ces bonnes performances permettent à l'équipe de Curaçao d'atteindre sa meilleure position au classement mondial de la FIFA (73e rang au 9 février 2017).

Gold Cup 2017[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Parcours[modifier | modifier le code]

Parcours de l'équipe de Curaçao en compétition internationale

Coupe du monde de football Coupe des nations de la CONCACAF / Gold Cup Coupe caribéenne des nations Coupe CCCF (1941-1961)
  • 19632011 : Fait partie de l'équipe des Antilles néerlandaises de football
  • 2013 : Tour préliminaire
  • 2015 : Tour préliminaire
  • 2017 : Qualifié
  • 19782010 : Fait partie de l'équipe des Antilles néerlandaises de football
  • 2012 : 1er tour préliminaire
  • 2014 : Phase de groupe
  • 2017 : Qualifié
  • 1941 : médaille de bronze 3e place
  • 1943 : Non inscrit
  • 1946 : Non inscrit
  • 1948–1953 : Fait partie de l'équipe des Antilles néerlandaises de football
  • 1955 : médaille d'argent Deuxième
  • 1957 : médaille d'argent Deuxième
  • 1960–1961 : Fait partie de l'équipe des Antilles néerlandaises de football

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Équipe actuelle[modifier | modifier le code]

Voici la liste des joueurs sélectionnés pour disputer le 3e tour des éliminatoires de la Coupe caribéenne des nations 2017, les 5 et , face à Antigua-et-Barbuda et Porto Rico, respectivement.

Sélections et buts actualisés le 31 octobre 2016.

Sélectionneur Drapeau : Pays-Bas Remko Bicentini
Pos. Nom Date de naissance Sélections Buts Club
1 GB Eloy Room (28 ans) 11 0 Drapeau : Pays-Bas Vitesse Arnhem
22 GB Jairzinho Pieter (29 ans) 11 0 Drapeau : Curaçao Centro Dominguito
2 DF Dustley Mulder (32 ans) 13 0 Drapeau : Pays-Bas NAC Breda
2 DF Shanon Carmelia (28 ans) 26 2 Drapeau : Pays-Bas VV IJsselmeervogels
4 DF Quentin Jakoba (29 ans) 2 0 Drapeau : Pays-Bas Kozakken Boys
17 DF Juriën Gaari (23 ans) 1 0 Drapeau : Pays-Bas Kozzaken Boys
19 DF Jason Wall (25 ans) 10 0 Drapeau : Belgique KFC Lille
5 ML Ayrton Statie (22 ans) 3 0 Drapeau : Pays-Bas FC Oss
8 ML Leandro Bacuna (25 ans) 6 4 Drapeau : Angleterre Aston Villa
10 ML Kemy Agustien (30 ans) 11 0 Drapeau : Danemark Vendsyssel FF
11 ML Gevaro Nepomuceno (24 ans) 22 3 Drapeau : Portugal Marítimo Funchal
14 ML Jarchinio Antonia (26 ans) 6 0 Drapeau : Pays-Bas FC Groningue
15 ML Elson Hooi (25 ans) 4 0 Drapeau : Chypre Ermís Aradíppou
16 ML Michaël Maria (22 ans) 8 0 Drapeau : Allemagne VfL Bochum
6 AT Ashar Bernardus (31 ans) 13 0 Drapeau : Curaçao Centro Dominguito
7 AT Gino van Kessel (24 ans) 10 7 Drapeau : République tchèque Slavia Prague
9 AT Rangelo Janga (24 ans) 3 2 Drapeau : Slovaquie AS Trenčín
18 AT Felitciano Zschusschen (25 ans) 10 8 Drapeau : Pays-Bas FC Oss

Appelés récemment[modifier | modifier le code]

Les joueurs suivants ne font pas partie du dernier groupe appelé mais ont été retenus en équipe nationale lors de l'année civile en cours.

Pos Nom Date de naissance Sél. Buts Club Dernier appel
GB Rowendy Sumter (29 ans) 7 0 Drapeau : Curaçao Atlétiko Flamingo vs. Drapeau : Îles Vierges américaines Îles Vierges des États-Unis, 7 juin 2016
DF Doriano Kortstam (22 ans) 1 0 Drapeau : Pays-Bas Roda JC vs. Drapeau : République dominicaine République dominicaine, 26 mars 2016
DF Cuco Martina (27 ans) 28 0 Drapeau : Angleterre Southampton FC vs. Drapeau : Îles Vierges américaines Îles Vierges des États-Unis, 7 juin 2016
DF Gillian Justiana (26 ans) 9 0 Drapeau : Pays-Bas Helmond Sport vs. Drapeau : Îles Vierges américaines Îles Vierges des États-Unis, 7 juin 2016
DF Darryl Lachman (27 ans) 11 1 Drapeau : Pays-Bas Willem II vs. Drapeau : Îles Vierges américaines Îles Vierges des États-Unis, 7 juin 2016
DF Derwin Martina (22 ans) 0 0 Drapeau : Finlande Atlantis FC vs. Drapeau : Guyana Guyana, 1er juin 2016
ML Papito Merencia (23 ans) 18 4 Drapeau : Pays-Bas RVVH Ridderkerk vs. Drapeau : République dominicaine République dominicaine, 26 mars 2016
ML Luidjino Hoyer (29 ans) 16 0 Drapeau : Pays-Bas Magreb '90 vs. Drapeau : République dominicaine République dominicaine, 26 mars 2016
ML Everon Pisas (22 ans) 0 0 Drapeau : Pays-Bas FC Dordrecht vs. Drapeau : Barbade Barbade, 23 mars 2016
ML Jeremy de Nooijer (25 ans) 5 0 Drapeau : Bulgarie Levski Sofia vs. Drapeau : Guyana Guyana, 1er juin 2016
ML Irvingly van Eijma (23 ans) 1 0 Drapeau : Finlande Atlantis FC vs. Drapeau : Îles Vierges américaines Îles Vierges des États-Unis, 7 juin 2016

Sélectionneurs[modifier | modifier le code]

Avant 1958:

À partir de 2010:

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com,‎ (consulté le 9 mars 2017).
  2. (es) Franklin Grullón, « República Dominicana vence a Curazao 1-0 en partido amistoso », sur www.balompiedominicano.com,‎ (consulté le 15 novembre 2014).
  3. AMP, « Coupe de la Caraïbe 2014 : Curaçao bat la Guadeloupe 1 but à 0 et se qualifie pour la Coupe caribéenne des nations 2014 », sur fr.athlet.org,‎ (consulté le 20 octobre 2014).
  4. (en) « Trinidad edges Curacao in Caribbean Cup opener », sur www.concacaf.com,‎ (consulté le 14 novembre 2014).
  5. (es) « Y fueron tres puntos », sur www.futbol-cubano.blogspot.com,‎ (consulté le 14 novembre 2014).
  6. « Kluivert, sélectionneur de Curaçao », sur www.lequipe.fr,‎ (consulté le 18 mars 2015).
  7. « Ciel bleu pour le Curaçao de Patrick Kluivert », sur www.lequipe.fr,‎ (consulté le 1er avril 2015).
  8. (es) « Con gol sobre la hora, Curazao venció a Trinidad y Tobago », sur www.concacaf.com,‎ (consulté le 8 juin 2015).
  9. « Curaçao-Cuba: 0-0 », sur fr.fifa.com,‎ (consulté le 10 juin 2015).
  10. (es) « Kluivert y Curaçao eliminan a Cuba y avanzan a tercera ronda de eliminatorias », sur www.diez.hn,‎ (consulté le 22 juin 2015).
  11. (es) « Kluivert, “profundamente decepcionado” tras la eliminación de Curaçao », sur www.mundodeportivo.com,‎ (consulté le 11 septembre 2015).
  12. (en) « Caribbean Cup: Guyana Curaçao 2-5 », sur www.concacaf.com,‎ (consulté le 9 juillet 2016).
  13. « PSG : Patrick Kluivert nommé directeur du football », sur www.lequipe.fr,‎ (consulté le 12 août 2016).
  14. (en) « Curacao appoint new head coach ahead of Scotiabank Caribbean Cup third round », sur www.cfufootball.org,‎ (consulté le 4 octobre 2016).
  15. (en) « Curacao qualifies for Golden Cup », sur www.ffk.com,‎ (consulté le 13 octobre 2016).