Centre de crise et de soutien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Centre de crise et de soutien (CDCS)
Logo de l'organisation
Logo Centre de crise et de soutien 2015
Situation
Création
Type Établissement public à caractère administratif
Siège 37 quai d'Orsay, Paris 7e
Organisation
Effectifs 72 (2015)
Directeur Eric Chevallier
Organisations affiliées Ministère des Affaires étrangères et du Développement international

Site web diplomatie.gouv

Le Centre de crise et de soutien (CDCS) est un service du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI). Il est chargé de la veille, de l'anticipation, de l'alerte et de la gestion des crises se déroulant à l'étranger et nécessitant soit une réaction à un événement menaçant la sécurité des ressortissants français à l'étranger, soit une action humanitaire d'urgence. Il est également chargé du soutien à la stabilisation post-crise.

Il est compétent à l'égard de la sécurité des Français établis ou de passage à l'étranger. Il traite notamment les questions relatives aux décès, aux disparitions inquiétantes et aux prises en otage de Français à l'étranger.

Il coordonne l'action des départements ministériels en matière de sécurité des Français à l'étranger ainsi que la réponse de l'Etat pour les opérations d'aide humanitaire d'urgence et de soutien à la stabilisation décidées par le Gouvernement. Dans les domaines de sa compétence, il assure les relations avec les autres acteurs de l'aide humanitaire internationale et la mobilisation de partenariats avec la société civile, les collectivités territoriales et les entreprises.

Il participe à l'élaboration et à la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière d'action humanitaire d'urgence et d'appui à la reconstruction.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Centre de crise est né le 2 juillet 2008 de la fusion de deux départements du Ministère des Affaires étrangères, l’un chargé de la sécurité des Français de l'étranger, et l'autre de l'action humanitaire[1]. Fin 2014, le « Centre de crise » s’étoffe en ajoutant à ses missions le soutien à la stabilisation post-crise, adoptant ainsi l’appellation « Centre de crise et de soutien ».

Il assure à cet égard six grandes missions[2] :

  • une veille mondiale 24 heures sur 24
  • l’anticipation des crises
  • l’analyse et le suivi des situations d’urgence
  • la préparation des plans de réponse des autorités françaises
  • la conduite des opérations sur les théâtres de crise
  • la stabilisation post-crise.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le Centre de crise et de soutien a pour vocation de mobiliser et de coordonner l’ensemble des moyens du Quai d’Orsay et des autres administrations en cas de crise à l’étranger. Le CDCS travaille ainsi en liaison étroite avec un réseau de partenaires ministériels : le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale, le Centre de planification et de conduite des opérations du ministère de la Défense, le Centre opérationnel de gestion interministérielle des crises du ministère de l’Intérieur, l’Établissement public de préparation et de réponse aux urgences sanitaires du ministère de la Santé. Le Centre de crise et de soutien constitue également un pôle de partenariat extrêmement actif pour tous ceux qui, à un titre ou à un autre, font face à des situations de crise hors de France : les ONG, les entreprises, les collectivités territoriales, mais aussi les Français résidents ou de passage à l’étranger, leurs élus, les organismes onusiens et européens et les centres de crise étrangers[2].

Organisation[modifier | modifier le code]

La vocation du Centre de crise et de soutien est d’agir durant le déroulement de la crise, mais aussi en amont et en aval. Ce service est divisé en cinq entités[3] :

  • la Mission pour l’anticipation et les partenariats anticipe les crises et soutient l’expertise française sur les théâtres de stabilisation post-crise ;
  • le Centre de situation assure la veille permanente des événements à l’étranger, analyse les menaces et les risques et planifie la réponse aux crises ;
  • le Centre des opérations d’urgence est chargé de mettre en place les dispositifs de réponse aux crises : ouverture d’une cellule de crise, mise en place du centre de réponse téléphonique ou encore envoi d’une mission de terrain sur place ;
  • la Mission pour l’action humanitaire coordonne la réponse humanitaire d’urgence de l’État et assure les relations avec les différents partenaires ;
  • la Mission pour la stabilisation œuvre à la reconstruction de l’État de droit et de soutien à la société civile.

72 agents, tous professionnels de la gestion de crise (diplomates, analystes, experts opérationnels, experts humanitaires, logisticiens, médecin, psychologue) travaillent en permanence au CDCS et assurent son fonctionnement 24 heures sur 24.

Services aux usagers[modifier | modifier le code]

  • Les fiches Conseils aux voyageurs[4], très consultées par le grand public et les entreprises, constituent un outil d’information et de prévention en matière de sécurité des Français à l’étranger[5]. On y trouve des fiches-pays complètes avec des numéros utiles, des informations santé ou transports ; mais encore des informations de dernière minute. Les agents du CDCS établissent des cartes répertoriant les zones à risques en s'appuyant sur un code couleur : en jaune la région nécessite une vigilance renforcée ; en orange, elle est déconseillée sauf pour des raisons impératives d'ordre professionnel ou familial ; en rouge, la zone est formellement déconseillée. En 2013, le CDCS a fait évoluer ses cartes en ajoutant une nouvelle couleur, le vert, correspondant aux régions dans lesquelles une vigilance normale doit être observée[6].
    Les Conseils aux voyageurs sont mis à jour en temps réel, et comptabilisent plus de 1300 actualisations par an[7]. Ils sont disponibles sur smartphones, tablettes et Twitter.
  • Le service en ligne Ariane[8] répertorie les déplacements à l’étranger des ressortissants français préalablement inscrits. Ils reçoivent dès lors des mails ou sms d’informations[9] en période de crise, et sont pris en compte lors d’opérations de secours organisées par la France à l’étranger.

Actions et interventions[modifier | modifier le code]

Direction[modifier | modifier le code]

  • Directeur (depuis 2015) : Patrice Paoli
  • Directeur adjoint : Erci Lavertu[10]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]