Bruno Léchevin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bruno Léchevin (né le à Sallaumines et mort le à Paris[1]) est un syndicaliste français.

Il est président de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) de 2013 à 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Bruno Léchevin est né en 1952 à Sallaumines (Pas-de-Calais), une ville qui a été jusqu'à la fin des années 1980 un grand centre minier. L'histoire de la ville est marquée par la catastrophe de Courrières en 1906, la plus importante catastrophe minière en Europe, qui a entrainé un mouvement social débouchant sur l'instauration du repos hebdomadaire en France. Après avoir quitté le collège, Bruno Léchevin se destine, comme son père, au bois et fait un CAP de menuiserie[2].

Il entre en 1967 à la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) et participe activement aux évènements de Mai 68[3]. Il est président de la JOC de 1974 à 1978[4].

Syndicaliste à la CFDT[modifier | modifier le code]

Bruno Léchevin commence sa carrière chez EDF en 1979 comme magasinier à Lyon[5]. Il suit en parallèle des cours à l'Université catholique de Lyon. En 1980, il devient permanent de la Confédération française démocratique du travail (CFDT). En 1988, il est membre du bureau national de la CFDT et secrétaire général de la fédération Gaz-Électricité de la CFDT. En 1997, il devient secrétaire fédéral de la fédération issue de la fusion des branches Gaz-Électricité et Chimie de la CFDT, Jacques Kheliff en prenant la direction. Il participe notamment à la signature de l'accord pour les 35 heures chez EDF[6]. Il quitte son poste de secrétaire fédéral en 1999.

Spécialiste de l'énergie[modifier | modifier le code]

Bruno Léchevin est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris[7][Quand ?]. En 1986, Bruno Léchevin crée l'ONG Électriciens sans frontières[8]. À partir de 2000, il est membre de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). En 2008, il est nommé délégué général du Médiateur national de l'énergie[9]. En mars 2013, il est désigné président du conseil d'administration de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME)[10]. Il est à ce titre membre du conseil d'administration d'EDF à partir de mai 2013[11]. En 2019, il prend la tête du Pacte finance-climat, ONG créee par le climatologue Jean Jouzel et l’économiste Pierre Larrouturou, destiné à créer une banque européenne du climat[12]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bruno Lechevin, l’ancien président de l’Ademe, est mort », sur Le Monde, 6 février 2020
  2. « Bruno Léchevin, de la CFDT à EDF », sur Le Monde,
  3. « Bruno Léchevin, une énergie maîtrisée », sur La Croix,
  4. « Faire de la transition énergétique un levier de sortie de crise », sur La Tribune,
  5. « Bruno Léchevin », sur Acteurs Publics
  6. « Accord pour les 35 heures: EDF-GDF / Négociations 32 heures », sur INA,
  7. « Bruno Lechevin un syndicaliste fier de ses valeurs aux manettes de l'Ademe », sur Les Échos,
  8. « Bruno Léchevin nommé à la tête de l’Ademe », sur L'Usine nouvelle,
  9. « Léchevin - délégué médiateur énergie », sur Acteurs Publics,
  10. « Décret du 14 mars 2013 portant nomination du président du conseil d'administration de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie - M. LÉCHEVIN (Bruno) », sur Légifrance
  11. « Décret du 6 mai 2013 portant nomination au conseil d'administration d'Electricité de France - M. LÉCHEVIN (Bruno) », sur Légifrance
  12. « Bruno Léchevin, syndicaliste et ancien président de l’Ademe, est mort », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le 7 février 2020).
  13. « Décret du 29 mars 2013 portant promotion et nomination », sur Légifrance
  14. « Décret du 29 mars 2002 portant promotion et nomination », sur Légifrance
  15. « Décret du 14 mai 1998 portant promotion et nomination », sur Légifrance

Liens externes[modifier | modifier le code]