Vietnamisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Richard Nixon serre la main d'un soldat américain au Vietnam (1969).

La vietnamisation est une politique de l'administration Nixon lancée pour mettre progressivement fin à l'implication américaine dans la guerre du Viêt Nam. Cette politique vise à attribuer un rôle croissant aux forces sud-vietnamiennes dans les combats par un programme d’accroissement, d'équipement et de formation militaire, tout en réduisant progressivement le nombre des troupes de combat américaines. Le terme fut inventé par Melvin Laird au cours d'une réunion du Conseil de sécurité nationale le 28 janvier 1969.

Poussée par l'offensive du Tết du Viet Cong, cette nouvelle politique concerne avant tout les troupes américaines de combat au sol, et non l'US Air Force ou le soutien au Sud Vietnam via la politique d'assistance militaire (en).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Center for Cryptologic History, National Security Agency, Purple Dragon: The Origin and Development of the United States OPSEC Program, vol. United States Cryptologic History, Series VI, The NSA Period, Volume 2, (lire en ligne)
  • (en) Stanley Karnow, Vietnam: A History, Viking Press, (ISBN 9780670746040)
  • (en) Henry Kissinger, Ending the Vietnam War: a History of America's involvement and extrication from the Vietnam War, Simon & Schuster, (ISBN 9780743215329)
  • (en) John J. Tolson, Vietnam Studies: Airmobility 1961–1971, Office of the Chief of Military History, (lire en ligne)
  • (fr) Jean Lacouture, « 1969-1971 Nixon choisit la vietnamisation », Le Nouvel Observateur,‎ , p. 54 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]