Novembre 1956

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Novembre 1956
Nombre de jours 30
Premier jour Jeudi 1er novembre 1956
4e jour de la semaine 44
Dernier jour Vendredi 30 novembre 1956
5e jour de la semaine 48

Calendrier
novembre 1956
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
44       1er 2 3 4
45 5 6 7 8 9 10 11
46 12 13 14 15 16 17 18
47 19 20 21 22 23 24 25 
48 26 27 28 29 30    
1956Années 1950XXe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Octobre 1956 Décembre 1956 Suivant
Novembre précédent et suivant
Précédent Novembre 1955 Novembre 1957 Suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Évènements[modifier | modifier le code]

  • 2 novembre : prise de Gaza par les forces israéliennes. La Syrie et la Jordanie rompent les relations diplomatiques avec la France. Les États-Unis votent avec l’URSS une résolution de l’ONU contre la France et la Grande-Bretagne qui viennent de s’engager en Égypte, exigeant l’arrêt immédiat des combats
  • 4 novembre : Coup de Budapest. Huit divisions soviétiques, appuyées par l’aviation, prennent d’assaut Budapest et écrasent les insurgés malgré leurs appels au secours adressés aux Occidentaux.
  • 4 - 12 novembre : écrasement de l'insurrection hongroise par les Soviétiques : 200 000 hommes et 2 000 chars sont engagés.
  • 7 novembre :
    • France : violentes manifestations anticommunistes à Paris pour protester contre l’intervention soviétique en Hongrie. Jean-Paul Sartre rompt avec le parti communiste français.
    • Durant la crise de Suez, l'assemblée générale de l'ONU adopte une résolution appelant le Royaume-Uni, la France et Israël à retirer sans délai leurs troupes d'Égypte. Les États-Unis multiplient les pressions sur la livre sterling pour contraindre Anthony Eden à un cessez-le-feu. L’intervention des États-Unis, de l’URSS et de l’ONU provoquent la fin des opérations militaire (fin de la présence britannique en Égypte).
    • János Kádár, amené dans les fourgons de l'Armée rouge, annonce la formation d'un gouvernement révolutionnaire. Une nouvelle dictature communiste s’instaure avec János Kádár comme chef du parti rebaptisé Parti des travailleurs socialistes hongrois.
  • 22 novembre : premier bilan :
    • Imre Nagy, le premier ministre, et quarante-huit de ses partisans sont enlevés par le KGB et emmenés en Roumanie. Nagy sera condamné et pendu avec l'accord du nouveau dirigeant communiste Kádár.
    • au total, 18 camions remplis de cadavres auront été enlevés de la place du parlement.
    • le cardinal Mindszenty, ancien primat de Hongrie emprisonné de 1948 à 1955, se réfugie à l'ambassade des États-Unis où il restera enfermé jusqu'en 1971, année où il pourra quitter le pays.
    • malgré la condamnation de l’URSS par les puissances occidentales et les Nations unies, la Hongrie reste pendant plusieurs années sous surveillance.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1793