École des commissaires des armées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ECA.
École des commissaires des armées
Logo Ecole des Commissiares des Armées.png
Histoire et statut
Fondation
Type
Fondateur
Directeur
Commissaire en chef de première classe Cyriaque Garapin
Localisation
Campus
Localisation
Pays
Localisation sur la carte des Bouches-du-Rhône
voir sur la carte des Bouches-du-Rhône
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
environ 180 élèves en formation initiale
Divers
Devise
Former pour transformer
Site web

L’École des commissaires des armées (ECA) est l’école militaire française de formation des commissaires des armées, administrateurs militaires formant le corps de conception et de direction chargé de l’administration générale et des soutiens communs des armées et des formations rattachées du ministère de la Défense.

Elle est également responsable du développement professionnel (formation de cursus, formation continue) des officiers d'administration tout au long de leur carrière, notamment dans les domaines de l'administration générale et des soutiens communs. Située à Salon-de-Provence, sur l’emprise de la base aérienne 701, elle dépend de la direction centrale du service du commissariat des armées (DCSCA).

Créée le 1er février 2013, elle a accueilli ses premiers élèves le 19 août 2013. Son drapeau lui a été remis le 9 novembre 2013 des mains du chef d'État-Major des armées.

Son directeur est le commissaire en chef Cyriaque Garapin.

Historique[modifier | modifier le code]

L’École est l’héritière de l’intendance de l’Armée de terre créée il y a sept siècles, du commissariat de la Marine créé à l'époque de Colbert et dont les officiers ont été embarqués sur les navires de guerre, et du plus récent commissariat de l’air. Elle bâtit ses propres traditions depuis la rentrée 2013.

La formation des commissaires des armées[modifier | modifier le code]

La formation des commissaires des armées se répartit en quatre grands ensembles de formation sur les deux années :

La scolarité est articulée autour de deux disciplines majeures « droit » ou « gestion » en première année afin d’adapter les enseignements aux parcours préalablement suivis par les élèves.

Cette scolarité débouche sur l’attribution d’un master 2 « Droit et administration de la Défense » délivré par l’université d'Aix-Marseille.

La scolarité s’organise comme suit : intégration, formation spécifique, tronc commun, formation de « milieu ».

Incorporation[modifier | modifier le code]

Une dizaine de jours d’intégration à l’ECA à Salon-de-Provence, fin août. Durant cette période, les activités de cohésion et le partage de moments forts de tradition permettent de commencer à forger un esprit de promotion et de corps interarmées.

Formation spécifique[modifier | modifier le code]

Formation spécifique de dix semaines (de début septembre à mi novembre) au sein des écoles d'officiers de l’Armée de terre, de la Marine ou de l’Armée de l’air, en fonction du choix effectué par l’élève à l’issue du classement du concours.

Tronc commun[modifier | modifier le code]

Le tronc commun de la formation initiale se déroule de mi-novembre de la première année à fin octobre de la deuxième année, à l’ECA et en stages. Il concerne essentiellement la formation de l’administrateur (master 2 « Droit et Administration de la Défense » à l'université d’Aix-Marseille). Les enseignements sont réalisés par des professeurs de l'université et des intervenants militaires, français ou étrangers.

Des modules spécifiques de supply chain et de management de projets complexes sont également dispensés aux élèves.

La géopolitique, l’histoire de la guerre, l’éthique, les techniques de communication, les activités sportives et quatre périodes de terrain permettent d’assurer la continuité de la formation humaine et militaire débutée en formation spécifique.

Enfin, les élèves effectuent de nombreux stages durant cette période au sein des armées et services et d’entreprises du secteur civil et participent à des séminaires qui contribuent à l’aspect professionnalisant de la formation.

Sur le plan pédagogique, le caractère pratique des enseignements est privilégié par le biais de travaux dirigés, de mises en situation, de dossiers confiés par binômes.

Formation de « milieu »[modifier | modifier le code]

La formation de « milieu » a lieu de début novembre à mi-juillet de la deuxième année au sein de chaque école de milieu (Armée de terre, Marine nationale, Armée de l'air, service de santé des armées, direction générale de l’Armement). Durant cette période, l’enseignement est orienté vers les spécificités « de milieu » et l’acquisition des compétences nécessaires à la tenue des premiers emplois.

Option « Terre »[modifier | modifier le code]

Les formations suivantes sont effectuées :

  • chef de section PROTERRE (mise en situation avec commandement de troupes partenaires) ;
  • stages d’aguerrissement (Centre d'initiation commando du fort de Penthièvre et Centre national d'entraînement commando) ;
  • monitorat tir de combat (FA-MAS et MAC modèle 1950) ;
  • mise en œuvre des explosifs ;
  • formation spécifique du commissaire ancrage Terre (préparation à l'engagement des forces, directeur administratif et financier, etc.) ;
  • stages en régiments, en directions, en commandements et/ou en états-majors de l'Armée de terre.

Option « Marine »[modifier | modifier le code]

Les formations suivantes sont effectuées :

  • chef de quart passerelle ;
  • officier de quart aviation ;
  • officier de garde ;
  • expert juridique, droit de la mer, droit opérationnel ;
  • administration-finances d’un navire en campagne lointaine ;
  • stage d’application (5 mois en mer, environ 12 escales) à bord des bâtiments de la mission « Jeanne d'Arc ».

Option « Air »[modifier | modifier le code]

Les formations suivantes sont effectuées :

  • droit aérien et des transports ;
  • administration spécifique Air ;
  • formation aéronautique (vol à voile) ;
  • formation militaire spécifique ;
  • nombreux stages dont un dans l’industrie aéronautique.

Option « Santé »[modifier | modifier le code]

Les formations suivantes sont effectuées :

  • formation sur l’analyse et le management des établissements de santé ;
  • stage en hôpital d’instruction des armées et en hôpital public ou clinique privée ou établissements médico-sociaux.

Option « Armement »[modifier | modifier le code]

Les formations suivantes sont effectuées :

  • management de la qualité des programmes d'armement ;
  • achat dans les opérations d’armement ;
  • finances dans les opérations d’armement ;
  • mises en situation.

Formation des aumôniers militaires[modifier | modifier le code]

Promotions de l'École[modifier | modifier le code]

  • 2012-2014 : « Charnière  » Regroupant les promotions Ader, Chasseloup-Laubat et de la Poype
  • 2013-2015 : Première ligne ;
  • 2014-2016 : Provence ;
  • 2015-2017 : Valmy ;
  • 2016-2018 : Voie Sacrée ;
  • 2017-2019 : Vauban.

Partenariats[modifier | modifier le code]

L’ECA fait partie du réseau des écoles du service public (RESP) et organise à ce titre les sessions inter écoles de 2014. Des partenariats sont en cours de développement au niveau national avec des grandes écoles de commerce. Au niveau international, l’ECA a vocation à reprendre les partenariats avec les écoles d’administration étrangères en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne. D'autres partenariats sont en cours de construction (Italie, Pologne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]