Wulfram de Sens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sens.
Vulfran de Sens
Image illustrative de l'article Wulfram de Sens
Effigie de Saint Vulfran (église de Grantham, Lincolnshire).
Saint
Décès 20 mars 703 
Abbaye de Fontenelle (Normandie)
Nom de naissance Wolfram
Vénéré par catholiques et anglicans
Fête 20 mars
15 octobre (translation de ses cendres)
Attributs en évêque, baptisant un enfant (le fils du roi Radbod) ; clerc avec un prince ; clerc débarquant avec des by moines et baptisant un prince.
Saint patron Abbeville, Grantham

Wulfram de Sens ou Wulfram de Fontenelle ou Saint Wulfram (ou Vulfran, Vulphran, Vuilfran, Wulfran, Wulfrann, Wolfran, en latin : Wulframnus), né vers 640 à Milly-la-Forêt, et mort[1],[2] à l'abbaye de Saint-Wandrille de Fontenelle près de Rouen le 20 mars entre 703 et 720), fut l'un des premiers ermites à tenter d'évangéliser la Frise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un officier de l'armée de Clovis II, il fut archevêque de Sens, vers 682, il ne gouverna son diocèse que deux ans, et se consacra ensuite à la conversion de la Frise (Hollande), où il se rendit avec quelques moines bénédictins.

Saint Wulfram est représenté baptisant soit un roi, soit le fils du roi Radbod.

Saint Wulfram est fêté le 20 mars.


Cantique[modifier | modifier le code]

To the ship's bow he ascended,
By his choristers attended,
Round him were the tapers lighted,
And the sacred incense rose.

On the bow stood Bishop Sigurd,
In his robes as one transfigured,
And the Crucifix he planted

The Saga of King Olaf de Longfellow

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Malcolm G. Knapp, St. Wulfram's Parish Church, Grantham, 1999
  • P. Muskett, St. Wulfram's Grantham Plan, A leaflet guide to St. Wulfram's church building in Grantham, c. 1980
  • Michael Pointer, The Glory of Grantham, 1978 (ISBN 0-906338-06-9)
  • J.O. Thorne, Chambers Biographical Dictionary, 1969 SBN 550-16001-9
  • Jean-Charles Volkmann, Bien connaître les généalogies des rois de France, Éditions Gisserot,‎ 1999 (ISBN 2-877472086)
  • Jean Laporte, « Inventio et miracula sancti Vulfranni », dans Mélanges, 14e série, Société d’Histoire de Normandie, Rouen-Paris, 1938, p. 8-83.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Lieux consacrés[modifier | modifier le code]

Des églises lui sont consacrées à:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La date de sa mort varie selon les sources entre 700 et 720.
  2. Nominis : Saint Wulfran