Wilaya de Skikda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

36° 52′ 00″ N 6° 54′ 00″ E / 36.86666667, 6.9 ()

Wilaya de Skikda (21)
Localisation de la Wilaya de Skikda
Localisation de la Wilaya de Skikda
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Chef-lieu Skikda
Daïras 13
Communes 38
Wali Faouzi Benhassine[1]
Code wilaya 21
Wilaya depuis 1974
Budget 1,353 milliard de DA[2]
Démographie
Population 898 680 hab. (2008[3])
Densité 223 hab./km2
Rang 13e
Géographie
Superficie 402 600 ha = 4 026 km2
Rang 34e
Liens
Site web Site officiel

La wilaya de Skikda (en arabe : ولاية سكيكدة) est une wilaya algérienne située au nord-est de l'Algérie, sur sa façade maritime. Son code administrative est le 21: utilisé dans les identifications d'immatriculation de véhicules et de la Poste.

Géographie[modifier | modifier le code]

La wilaya fait face, au nord, à la mer Méditerranée et dispose de frontières communes avec les wilayas d'Annaba, de Guelma, de Constantine, Mila et de Jijel. Elle s'étend sur une superficie de 4 137,68 km2, avec une population avoisinant les 804 697 habitants. Elle dispose de 130 km de côtes qui s'étalent de la Marsa à l'est jusqu'à Oued Z'hour aux fins fonds du massif de Collo à l'ouest.

Relief[modifier | modifier le code]

Le relief est très accidenté sur la frange littorale est, dans les massifs de Collo, Azzaba et la Marsa. Dans ce relief on distingue trois types de zones topographiques, les zones de montagnes, les zones de plaines et les zones de piémonts.

Daïras[modifier | modifier le code]

La wilaya de Skikda compte 13 daïras. Elles sont les suivantes:

  • Skikda
  • El Hadaik
  • Ramdane Djamel
  • El Harrouch
  • Sidi Mezghiche
  • Azzaba
  • Collo
  • Ben Azzouz
  • Tamalous
  • Zitouna
  • Ain Kechra
  • Oules Attia
  • Oum Toub
Article détaillé : Daïras de la wilaya de Skikda.

Communes[modifier | modifier le code]

La wilaya de Skikda compte 38 communes.

Article détaillé : Communes de la wilaya de Skikda.

Économie[modifier | modifier le code]

Wilaya à double vocation initiale agricole et touristique, Skikda était réputée pour ses plages, ses vergers d'agrumes (oranges, mandarines, citrons, etc.), sa culture de la fraise, ses huileries d'olive et la transformation de poisson. Après l'indépendance, elle est devenue une zone industrielle importante de l'Algérie, formant le triangle industriel de l'est avec Constantine et Annaba.

Une station de dessalement de l'eau de mer est en cours de réalisation ainsi qu'un complexe de production de l'hélium liquide.

L'une des plus grandes zones pétrochimiques d'Algérie se trouve à l'est de la ville, dans la la banlieue de Larbi Ben M'Hidi (anciennement Jeanne d'Arc).

Skikda dispose de potentiels économique et touristique, avec une façade maritime de 130 km où se succèdent des plages (allant de Tamanart à l'ouest, jusqu'à El Marsa à l'est), et où l'on dénombre 8 zones d'expansion touristique[réf. nécessaire]. Cette position géographique combinée à l'importance de ses infrastructures techniques (routes nationales ports et voies ferrées) lui permettent de jouer un rôle important dans les échanges et les flux économiques.

Le tourisme, fort prometteur en raison de l'énorme potentiel de la Wilaya en la matière, souffre aujourd'hui d'un manque d'infrastructures et des effets de la politique du tout industriel initié durant les années 1970. Mais des efforts sont déployés depuis quelques années pour redynamiser le secteur.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]