Victor Nicolas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Victor Edmond Nicolas

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Victor Nicolas dans son atelier de Montmeyan en 1950.

Naissance 2 février 1906
Brignoles
Décès 16 juillet 1979 (à 73 ans)
Montmeyan
Nationalité Française Drapeau de la France
Activités Sculpteur
Formation École nationale supérieure des arts décoratifs, École nationale supérieure des beaux-arts
Maîtres Hector Lemaire, Camille Lefèvre, Pierre Séguin, Jules Coutan, Paul Landowski, Auguste Carli

Victor Edmond Nicolas, né à Brignoles le 2 février 1906 et mort à Montmeyan le 16 juillet 1979, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Victor Nicolas est le fils de Bertin Nicolas (1879-1918), professeur de mathématiques mort pour la France[1],[2], et de Victorine Tardieu (1878-1965), institutrice. Il est adopté pupille de la Nation[3]. Il est le petit-fils de Fortuné Nicolas (1850-1920), juge de paix du canton de Tavernes et maire de Montmeyan de 1886 à 1892.

Il est l'époux de Josette Béhar (1911-2011), sculpteur, diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, dont il a un fils, Vincent Nicolas (1934-2009).

Il fait ses études au collège de Lorgues puis au lycée de Toulon, où il bénéficie d'une bourse d'encouragement aux artistes toulonnais.

Diplômé de l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris, il est élève d’Hector Lemaire, Camille Lefèvre et de Pierre Séguin. Huit médailles obtenues entre 1924 et 1926[4].

Diplômé de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, section de sculpture ; il est élève de Jules Coutan, Paul Landowski[5] et Auguste Carli entre 1926 et 1930. Lauréat du prix Roux de l’Institut de France et lauréat du prix Chenavard de l’École nationale supérieure des beaux-arts[6]. Élu président de la section des beaux-arts de l'Association générale des étudiants de Paris en 1928[7].

Trois fois lauréat au Salon des artistes français : mention honorable en 1929[8], médaille de bronze en 1933[9] et médaille d'argent en 1934[10]. Deux fois logiste au Grand Prix de Rome de sculpture en 1930 et en 1933. Se perfectionne dans les ateliers des sculpteurs Henri-Édouard Lombard et Naoum Aronson.

Il installe son atelier à Montmeyan en 1934 dans l’ancienne chapelle Saint-Esprit[11]. Il réalise sur concours de nombreux monuments[12] dans le Var et les Alpes-Maritimes ; il réalise également des bustes et travaux divers qu'il expose plusieurs fois à la galerie Henri Gaffié de Nice.

Élu conseiller municipal de Montmeyan et délégué sénatorial en 1935[13], il entre dans la Résistance, avant de devenir président du Comité local de Libération[14],[15]. Il est désigné maire de Montmeyan en 1944[7],[16]. Élu premier adjoint au maire de Montmeyan en 1945[17] et désigné juge de paix suppléant du canton de Tavernes en 1946.

Il est sculpteur statuaire jusqu'en 1954, puis il se met à peindre ; ses toiles et dessins sont exposés à plusieurs reprises à Artignosc-sur-Verdon et Draguignan entre 1955 et 1957[18]. Nommé professeur de dessin en 1956 à l’École des beaux-arts de Toulon (devenue l'ESART TPM)[19], il y enseigne jusqu’à l’âge de sa retraite en 1976[20],[21]. Il décède dans un accident de la route à Montmeyan[22].

Une exposition posthume[23],[24] de ses peintures, dessins et sculptures lui est consacrée à Montmeyan en août et septembre 1981. Le XXIVe salon des imagiers de Toulon lui rend hommage[25] de décembre 1981 à janvier 1982. Pendant le festival Montmeyan en PoéVie, en juillet 2014, le prix Victor Nicolas est remis au lauréat du concours des peintres dans les rues[26].

Victor Nicolas à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en mars 1927.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Poèmes, choix de seize poèmes de Léon Vérane, calligraphiés et accompagnés de seize lithographies d'Eugène Baboulène, Henri Bertrand-Arnoux, Gabriel Cotel, Paul-M. David, Pierre-Henri Dumas, Louis Férec, Albert Janin, Laurent Mattio, Jean-Gérard Mattio, Victor Nicolas, Georges Obled, Henri Olive Tamari, Georges Palmieri, Henri Pertus, Léon Sabatier, Salvado. Préface de Joseph Paoli. Presse lithographique de l’École des Beaux-Arts de Toulon, 1957.
  • Jacques Girault, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, Centre national de la recherche scientifique, tome 37, Éditions Ouvrières, 1990.
  • Mireille Pinsseau, Les Peintres en Provence et sur la Côte d'Azur pendant la Seconde Guerre mondiale. Éditions La Thune, Marseille, 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Monument aux morts de Montmeyan sur le site de MémorialGenWeb.
  2. Décès de Bertin Nicolas, Bulletin paroissial illustré de Montmeyan, n° 32, octobre-novembre 1918.
  3. Jugement du Tribunal Civil de Draguignan en date du 27 novembre 1918.
  4. J. Travers, Les exposition du Provençal : Victor Nicolas, Le Provençal, Draguignan, 7 octobre 1957.
  5. Michèle Lefrançois, Paul Landowski, l'œuvre sculpté, Éditions Créaphis, 2009.
  6. Les concours de l'école, Concours Chenavard, Supplément au bulletin de l'association des élèves et anciens élèves de l'École nationale des beaux-arts, n° 70, mai 1933.
  7. a et b Jacques Girault, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, Centre national de la recherche scientifique, tome 37, Éditions Ouvrières, 1990.
  8. Le Salon 1929, 142e exposition officielle des beaux-arts, Société des artistes français, Paris, 1929.
  9. Le Salon 1933, 146e exposition officielle des beaux-arts, Société des artistes français, Paris, 1933.
  10. Le Salon 1934, 147e exposition officielle des beaux-arts, Société des artistes français, Paris, 1934.
  11. Jeannine Neri et Francis Mora, Un cantoun en Provence, Haut-Var, Éditions Spot, 1994.
  12. Marius Boyer, En art, rien n’est jamais terminé, Le Provençal, Montmeyan, mars 1954.
  13. Jacques Girault, Le Var rouge : les Varois et le socialisme de la fin de la première guerre mondiale au milieu des années 30, Publications de la Sorbonne, Paris, 1995.
  14. Angelin German, Les chemins de la mémoire : 65 ans au service social de la Résistance, Éditions Bonnaud, 2007.
  15. Cahier n° 1 des décisions du CLL de Montmeyan, séance du 19 août 1944, archives communales de Montmeyan déposées aux archives départementales (E dépôt 5 / 1 W 5).
  16. Lettre du Préfet du Var, 6 juillet 1944, fonds de la préfecture de Draguignan aux archives départementales du Var (1 W 46).
  17. Résultats des élections municipales de Montmeyan, 29 avril 1945, fonds de la préfecture de Draguignan aux archives départementales (1 W 152).
  18. J. Travers, Exposition des dessins et peintures de Victor Nicolas, Le Provençal, Draguignan, 6 janvier 1957.
  19. Nomination par arrêté municipal de la ville de Toulon du 3 mars 1956, suivi de l'agrément du ministre de l'Éducation nationale.
  20. Beppo sur le site de la galerie Anna Tschopp.
  21. Thierry Hamy : un artiste entre ciel et terre, One country, Revue de la communauté internationale Bahá'ie, n° 38-39, 1999.
  22. Dernier adieu à Victor Nicolas, Var-Matin, 18 juillet 1979.
  23. Affiche de l'exposition posthume à Montmeyan (collection privée).
  24. Louis Fonticelli, Exposition Victor Nicolas, Var Matin, 21 août 1981.
  25. Affiche du XXIVe salon des imagiers à Toulon (collection privée).
  26. Nicole Sabatier, Le festival de poésie a rangé ses arts pluriels, Var-Matin, 30 juillet 2014.
  27. Le Livre d'or du centenaire de Raynouard, Brignoles, Centre Universitaire Méditerranéen, 1939.
  28. Photo de l’inauguration du monument dédié à Raynouard le 4 avril 1937 à Brignoles (collection privée).
  29. Maquette du monument dédié au Général Mireur présentée en 1939 par le Comité Mireur à Escragnolles (collection privée).
  30. Photos des statues monumentales du théâtre de verdure en 1947 dans le jardin Albert 1er à Nice (collection privée).
  31. Suzanne Cervera, Nice 1912-2012 : Charles Calais, un poète Niçois, et le centenaire du « Cahier des poètes », Conseil général des Alpes-Maritimes, 2012.
  32. Charles Calais sur le site de Nice Rendez-vous.
  33. Monument dédié aux héros et martyrs du Bessillon sur le site Patrimages de la DRAC PACA.
  34. Vue du monument sur le site de Google Maps.
  35. Monument dédié aux héros et martyrs du Bessillon sur le site de MémorialGenWeb.

Liens externes[modifier | modifier le code]