Camille Lefèvre (sculpteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Camille Lefèvre et Lefèvre.
Fronton de l'édifice du Crédit lyonnais à París.

Camille Lefèvre (Issy-les-Moulineaux, 31 décembre 1853 - Paris, 23 mai 1933), est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1870, il s'installe à Paris et devient l’élève de Jules Cavelier à l’École des beaux-arts de Paris. En 1878, il obtient le second grand prix de Rome en sculpture. En 1893, il expose à l’Exposition universelle de Chicago. En 1900 il devient membre de la Société nouvelle des peintres et sculpteurs et est fait en 1901 chevalier de la Légion d'honneur. De 1903 à 1906, il est professeur à l'École nationale des arts décoratifs. En 1910, il achète une résidence secondaire à Saint-Ay.

Tout à long de sa carrière, Camille Lefèvre resta très concerné par la question sociale, participant à des œuvres caritatives et entretenant des relations avec le milieu progressiste de gauche, notamment parmi les artistes avec Eugène Carrière, et avec le journaliste Jules Lermina.

À sa mort, ses collections et son atelier est légué au Musées de Belfort. D'autres œuvres sont conservées au musée d'Orsay ou dans divers musées de province. Il est enterré au cimetière de Brasse à Belfort[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

"Photographie de l'œuvre « Le sculpteur ».
Le sculpteur, épreuve en plâtre de 1896.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres, Le Cherche midi,‎ 2011, 385 p. (ISBN 9782749121697, lire en ligne), p. 274.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :