Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, plus communément appelé Le Maitron, du nom de son fondateur, et parfois désigné par le sigle DBMOF, est une œuvre monumentale se composant de 44 volumes publiés entre 1964 et 1997 sous la direction de Jean Maitron (décédé en 1987) puis de Claude Pennetier. Un CD-ROM reprenant et enrichissant la totalité de l'œuvre a vu le jour en 1997. Parallèlement à cette vaste entreprise, plusieurs volumes ont été publiés dans le cadre d'un Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier international, auxquels il convient d'ajouter plusieurs dictionnaires thématiques.

Dès l'achèvement du projet, une nouvelle série du dictionnaire a été mise en chantier sous la direction de Claude Pennetier, portant cette fois sur la période 1940-1968. Les deux premiers volumes (sur les douze prévus) ont été publiés en 2006 sous le titre : Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social.

Il existe une Association des amis du Maitron se donnant pour but de valoriser Le Maitron en France comme à l'étranger.

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

C'est en 1955 que vient à Jean Maitron, confronté à la demande chronique de renseignements sur les figurants de l'histoire que furent les élus, les intellectuels et les militants du mouvement ouvrier, l'idée de ce dictionnaire. En 1958, il lance un appel à contribution dans l'Actualité de l'Histoire, revue de l'Institut français d'histoire sociale (IFHS). La mobilisation d'un grand nombre de chercheurs et la reconnaissance progressive du dictionnaire a permis l'ouverture d'archives inaccessibles, notamment celles de la préfecture de police.


Structure du Dictionnaire[modifier | modifier le code]

Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français :

Les 43 premiers volumes du DBMOF comportent 103 000 notices biographiques réunies par 455 auteurs. Il se divisent en quatre périodes historiques :


I. 1789 – 1864 : De la Révolution française à la fondation de la première Internationale

  • tome 1 : A à Cz, 1964, 491 p.
  • tome 2 : D à Ly, 1965, 533 p.
  • tome 3 : M à Z, 1966, 536 p.


II. 1864 – 1871 : De la fondation de la première Internationale à la Commune

  • tome 4 : A à Car, 1967, 478 p.
  • tome 5 : Car à Ey, 1968, 472 p.
  • tome 6 : F à Lan, 1969, 478 p.
  • tome 7 : Lan à Mor, 1970, 416 p.
  • tome 8 : Mor à Rob, 1970, 360 p.
  • tome 9 : Rob à Z, 1971, 368 p.


III. 1871 – 1914 : De la Commune à la Grande Guerre

  • tome 10 : A à Bou, 1973, 349 p.
  • tome 11 : Bou à Del, 1973, 349 p.
  • tome 12 : Del à Gue, 1974, 359 p.
  • tome 13 : Gue à Mar, 1975, 351 p.
  • tome 14 : Mar à Ras, 1976, 344 p.
  • tome 15 : Ras à Z, 1977, 357 p.


IV. 1914 – 1939 : De la Première à la Seconde Guerre mondiale

  • tome 16 : Introduction, 1981, 511 p.
  • tome 17 : A, 1982, 382 p.
  • tome 18 : Ba à Berm, 1982, 430 p.
  • tome 19 : Bern à Bore, 1983, 446 p.
  • tome 20 : Bore à By, 1983, 429 p.
  • tome 21 : Ca à Cesa, 1984, 366 p.
  • tome 22 : Cesb à Clem, 1984, 357 p.
  • tome 23 : Cler à Cy, 1984, 402 p.
  • tome 24 : Da à Del, 1985, 339 p.
  • tome 25 : Dem à Doz, 1985, 315 p.
  • tome 26 : Dr à Dys, 1986, 318 p.
  • tome 27 : E à Fe, 1986, 364 p.
  • tome 28 : Fi à Fz, 1986, 323 p.
  • tome 29 : Ga à Gil, 1987, 373 p.
  • tome 30 : Gim à Gs, 1987, 343 p.
  • tome 31 : Gua à Huc, 1988, 413 p.
  • tome 32 : Hud à Kwa, 1988, 410 p.
  • tome 33 : Lab à Laz, 1988, 399 p.
  • tome 34 : Lea à Liz, 1989, 407 p.
  • tome 35 : Lla à Martro, 1989, 420 p.
  • tome 36 : Marty à Monleau, 1990, 483 p.
  • tome 37 : Monm à Paly, 1990, 430 p.
  • tome 38 : Pama à Pinz, 1990, 389 p.
  • tome 39 : Pioch à Raz89, 1990, 430 p.
  • tome 40 : Re à Rouz, 1991, 431 p.
  • tome 41 : Rova à Szy, 1992, 454 p.
  • tome 42 : Ta à Vais, 1992, 396 p.
  • tome 43 : Val à Zy, 1993, 439 p.

En 1997, la collection s'enrichit d'un volume complémentaire regroupant 226 notices :

  • tome 44 : Compléments aux tomes 1 à 43, Les Éditions de l'Atelier, 1997, 437 p.

La même année paraît un CD-ROM reprenant et enrichissant les 44 premiers volumes. Ses 110 000 biographies, ses 150 000 pages-écran et ses possibilités de recherches multicritères offrent de nombreux débouchés scientifiques et facilitent notamment le développement de la prosopographie appliquée au mouvement ouvrier.


Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social :

  • Tome 1 : A - Bek, mai 2006, 445 pages + CD-ROM
  • Tome 2 : Bel - Bz, décembre 2006, 445 pages + CD-ROM
  • Tome 3 : Ca - Cor, novembre 2007, 462 pages + CD-ROM
  • Tome 4 : Cos - Dy, juillet 2008, 460 pages + CD-ROM
  • Tome 5 : E - Ge, juillet 2009, 462 pages + CD-ROM
  • Tome 6 : Gh - Je, novembre 2010, 462 pages + CD-ROM

Dictionnaires internationaux[modifier | modifier le code]

Parallèlement, « le Maitron » a franchi les frontières avec un Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier international riche de plusieurs volumes :

Dictionnaires thématiques[modifier | modifier le code]

À partir de 1996, l'équipe du « Maitron » a également entrepris la publication de volumes thématiques :

  • Gaziers-électriciens, sous la direction de Michel Dreyfus, Éditions de l'Atelier, coll. « Jean Maitron », 1996, 347 p.
  • Cheminots et militants. Un siècle de syndicalisme ferroviaire, sous la direction de Marie-Louise Goergen, Éditions de l'Atelier, coll. « Jean Maitron », 2003, 431 p.
  • Ce dernier volume a été enrichi par le même auteur d'un CD-ROM qui, avec plus de 8 000 notices biographiques, constitue une importante base de données sur le militantisme ferroviaire: Cheminots engagés. 9500 biographies en mémoire, Éditions de l'Atelier, coll. « Jean Maitron », 2007.

Du DBMOF au DBMOMS[modifier | modifier le code]

La mise en chantier d'une cinquième période du « Maitron », allant de l'Occupation à Mai 68, nécessitait la prise en compte de nouvelles formes de militantisme dépassant le cadre du mouvement ouvrier. D'où l'adoption d'un nouveau titre : Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social (DBMOMS). Mais DBMOF, DBMOI, dictionnaires thématiques et DBMOMS sont avant tout les quatre composantes d'un seul et même ensemble : Le Maitron.

Prosopographie et mouvement ouvrier[modifier | modifier le code]

Au fil de sa réalisation, le Maitron a connu une double évolution : l'organisation progressive du travail de recherche en corpus (géographiques, organisationnels...) et le recours au support numérique (CD-ROM). Ceci a permis un développement considérable des usages du dictionnaire qui constitue aujourd'hui une base de données ouvrant la voie à de nombreuses recherches prosopographiques appliquées au militantisme.

Quelques auteurs[modifier | modifier le code]

  • Première période
Direction 

Jean Maitron, Jean Dautry, Roger Dufraisse, Georges Duveau, Rémi Gossez, Jean Vidalenc

Auteurs 

Maurice Agulhon, René Amanieu, André Ancourt, Emile Appolis, Marie-Laure Aurenche, Robert Balland, Benjamin Bardy, Pierre Barral, Gilbert Beaubatie, Jean Dautry, Roger Dufraisse, Georges Duveau, Rémi Gossez, Jacques Grandjonc, Jean Maitron, Philippe Régnier, Jean Risacher, Jean Vidalenc...

  • Deuxième période :

Maurice Agulhon, René Amanieu, Robert Balland, Benjamin Bardy, Pierre Barral, Michel Cordillot, Madeleine Egrot, Jean Maitron...

  • Troisième période :

Jacques Ameye, André Ancourt, André Balent, Robert Balland, Pierre Barral, A. Bayard, Yves Lequin, Jean Maitron, Maurice Moissonnier, Justinien Raymond, Madeleine Rebérioux...

  • Quatrième période :

André Balent, Robert Balland, Christine Bard, Pierre Broué, Michel Dreyfus, René Galissot, Jacques Girault, Yves Le Maner, René Lemarquis, Jean Lorcin, Jean Maitron, Maurice Moissonnier, Claude Pennetier, Nicole Racine, Jean-Pierre Ravery, Justinien Raymond, Georges Ribeill, Jean Sagnes, Nathalie Viet-Depaule...

  • Cinquième période :

André Balent, Eric Belouet, Jean-Pierre Besse, Didier Bigorgne, Paul Boulland, Sylvain Boulouque, Hélène Chaubin, Michel Cordillot, Olivier Dedieu, Laurent Douzou, Michel Dreyfus, Frank Georgi, Jean-Marie Guillon, Jacques Girault, Daniel Hémery, Jean-Guillaume Lanuque, Robert Mencherini, Gilles Morin, Claude Pennetier, Tanguy Perron, Michel Pigenet, Bernard Pudal, Jean-Pierre Ravery, Pierre Schill, Gilles Vergnon, Nathalie Viet-Depaule, Jean Vigreux, Claude Willard, Serge Wolikow...

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]