Temple protestant de Nancy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abbaye Saint-Joseph.
Abbaye Saint-Joseph
Image illustrative de l'article Temple protestant de Nancy
L'abbaye de nos jours, temple protestant
Présentation
Culte Protestantisme
Début de la construction 1635
Fin des travaux 1759
Architecte Giovanni Betto puis Claude Mique
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Commune Nancy
Coordonnées 48° 41′ 25″ N 6° 10′ 40″ E / 48.690139, 6.17777848° 41′ 25″ Nord 6° 10′ 40″ Est / 48.690139, 6.177778  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Saint-Joseph

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Abbaye Saint-Joseph

Géolocalisation sur la carte : Nancy

(Voir situation sur carte : Nancy)
Abbaye Saint-Joseph

L'abbaye Saint-Joseph de Nancy est une ancienne abbaye de l'ordre des Prémontrés, située à Nancy place André-Maginot. Depuis 1807, l'abbatiale est affectée au culte protestant et devenue le temple protestant de Nancy ou temple Saint-Jean.

Historique[modifier | modifier le code]

Ordre des Prémontrés[modifier | modifier le code]

Les Prémontrés fondèrent un hospice à Nancy en 1635, avec à sa tête un prieur. Au début du XVIIIe siècle, il décidèrent de la construction d'une église neuve et firent appel à l'architecte italien Giovanni Betto, actif en Lorraine, pour dresser les plans de l'église ; mais la construction commencée en 1713 fut longue, et ne s'acheva qu'en 1759 sous la direction de Claude Mique puis de son fils Louis Joseph[1].

Dom Charles-Hyacinthe Hugo, le célèbre historiographe de son ordre ainsi que du Duc Léopold Ier de Lorraine, en fut prieur de 1700 à 1713.

Affectation au culte protestant[modifier | modifier le code]

La communauté ayant été supprimée à la Révolution, l'église fut affectée au culte protestant à partir de 1807, connue depuis sous le nom de temple Saint-Jean, souvenir de l'ancienne porte Saint-Jean.

Elle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 28 août 1919[2].

Campagne de travaux 2013[modifier | modifier le code]

En avril 2013, la communauté protestante découvre des débris d'enduits dans la nef, tombés de la coupole. La Ville de Nancy, propriétaire du lieu, décide la fermeture provisoire du temple pour étudier les désordres constatés. En concertation avec l'Église protestante unie de Nancy, la Ville de Nancy lance un premier chantier pour conforter la plafond de la nef[3].

Orgue[modifier | modifier le code]

L'orgue est l’œuvre de Joseph Cuvillier, et fut construit en 1856.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]