Teatro San Benedetto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Teatro Rossini.
Scénographie de Francesco Bagnara pour la création de L'italiana in Algeri au Teatro San Benedetto en 1826, Museo Correr, Venise

Le Teatro San Benedetto (puis, successivement, Teatro Venier, Teatro Gallo, Teatro Rossini et Cinema Rossini), est un opéra italien de premier plan à Venise pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle et la première du XIXe, aujourd'hui transformé en cinéma. De son ouverture en 1755 à la construction de la Fenice en 1792 c'est le théâtre de référence pour la représentation de l'opera seria. Cent-quarante opéras y sont créés, dont L'Italiana in Algeri de Gioachino Rossini, et il voit la réhabilitation de La traviata de Giuseppe Verdi qui avait « chuté » à la Fenice.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Teatro San Benedetto, petit et élégant théâtre de Venise, est érigé à l'initiative de la famille Grimani qui a déjà fondé plusieurs dizaines d'années auparavant le Teatro San Giovanni Grisostomo (it). Leur projet est de remplacer le San Giovanni par un théâtre de plus petites dimensions pour la représentation des opere serie. Le San Benedetto est inauguré le 26 décembre 1755 avec Zoe, opéra de Gioacchino Cocchi. Construit sur une propriété foncière des familles Venier et Tiepolo, le San Benedetto est distribué sur un plan de forme quasi circulaire avec une scène de notables dimensions et 155 loges. C'est au San Benedetto que le rideau de scène est baissé entre chaque acte pour la première fois, donnant naissance à la tradition de l'entracte.

En 1766 la propriété de l'établissement passe des Grimaldi à un consortium de familles patriciennes qui détient les loges du théâtre et le fait reconstruire, à la suite de l'incendie qui le détruisit en 1773, sous la forme traditionnelle en fer-à-cheval du théâtre à l'italienne, sur un projet de l'architecte Pietro Checchia (it). En 1787, la propriété repasse à la famille Venier à la suite d'un procès et le théâtre change de nom pour devenir le Teatro Venier (ou Teatro Venier in San Benedetto). Le San Benedetto jouit d'un immense prestige jusqu'à la construction en 1793 de la Fenice qui devient à son tour le principal théâtre de Venise .

L'Italiana in Algeri et Eduardo e Cristina (en) de Gioachino Rossini y sont créés au début du siècle. En 1854, La traviata de Giuseppe Verdi y est reprise triomphalement, un an après sa chute à la Fenice. Dans le premier quart du XIXe siècle le théâtre est cédé à l'impresario Giovanni Gallo qui le rebaptise du nom de sa famille. Ses héritiers renomment à leur tour le Teatro Gallo en Teatro Rossini en 1868, en l'honneur du compositeur.

Mais c'est déjà la fin des heures de gloire du théâtre en tant que maison d'opéra. En 1937, le bâtiment est transformé en salle de cinéma, le Cinema Rossini, et remodelé avec une nouvelle façade par l'architecte Carlo Scarpa. Le cinéma est fermé en 2007 et un projet de restauration est entrepris en 2010, financé par la ville de Venise.

Créations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]