Scuola Grande de San Rocco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 26′ 12″ N 12° 19′ 30″ E / 45.43667, 12.325 ()

Venezia- Scuola Grande et église sur le Campo San Rocco.

La Scuola Grande de San Rocco fut l'une des plus riches Scuole de Venise, une institution prestigieuse reconnue par le Conseil des Dix, dont le rôle a été de lutter contre les épidémies de peste et destinée à aider la population.

Sestiere San Polo.png
Scuola Grande de San Rocco
Scuola Grande de San Rocco

Localisation de la Scuola Grande de San Rocco sur un plan de Venise

La Scuola[modifier | modifier le code]

Elle est située dans le sestiere de San Polo, près de la basilique Santa Maria Gloriosa dei Frari. La translation en 1485 des reliques de saint Roch depuis Montpellier à Venise incita la confrérie à bâtir une église et une Scuola.

Emplacement[modifier | modifier le code]

La Scuola est située à la droite de l’église de San Rocco sur le même Campo[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le projet de la construction, semblable au projet des autres Scuole de Venise. La Scuola Grande di San Rocco donc est caractérisée par deux salles, l’une à l’étage inférieur et l’autre à l’étage supérieur. La première, la Sala Terrena, est divisée en deux nefs avec l’entrée sur le Campo. D’ici on accède au-dessus au moyen d’un grand escalier partagé en deux tranches par un palier surmonté par une coupole. La salle supérieure, destination des processions et des réunions des Confrères, est caractérisée par un autel de bois. D’ici on entre, sur le même étage, dans une troisième salle, la Sala dell’Albergo, lieu de réunion de la Banca, sur les problèmes économiques, et de la Zonta, pour les questions sociales et d’organisation générale.

Historique[modifier | modifier le code]

La Scuola Grande di San Rocco, était un édifice réservé à une congrégation de citoyens aisés qui s’adonnaient à des œuvres de bienfaisance. «Institué en 1478 comme Scuola de dévotion de flagellés sous le patronage de Saint Rocco, en 1489, elle été déjà devenue Scuola Grande grâce au nombre sens cesse croissant des Confrères, des mérites acquis en soulageant la population au décours des catastrophes et grâce aussi de la célèbre relique, amené en 1485, du corps de Saint Rocco dont la protection été invoquée à l’occasion des épidémies. Ce saint, natif de Montpellier (1295- 1327), avait consacré sa vie aux soins des malades. Suite à une tradition religieuse, le Saint est représenté sous les traits d’un pèlerin qui montre l’abcès de peste, dont il est atteint, à Piacenza, dont il est miraculeusement guéri par un ange au milieu d’un bois où il s’était retiré avec son chien fidèle. Ce dernier lui portait chaque jour la nourriture nécessaire. »[2]
En 1515 on commença la construction qui se prolongea pendant une cinquantaine d’années environ. On attribue cette œuvre à Giovanni et Bartolomeo Bon, de Bergame[3], et à Lo Scarpagnino[4]

Galerie[modifier | modifier le code]

La Vie, la Passion et la mort de Jésus", à l'étage supérieur, sont des œuvres célèbres de Jacopo Tintoretto.

Les collections[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

L'intérieur renferme de nombreuses sculptures en marbre et des boiseries exceptionnelles, mais surtout une collection exceptionnelle de toiles du Tintoret :

  • Salle du rez-de-chaussée :
    • L'Annunciazione,
    • L'Adorazione dei Magi,
    • La Fuga in Egitto,
    • La strage degli innocenti,
    • La presentazione al tempio,
    • L'Assunzione di Maria.
    • Santa Maria Egiziaca et Santa Maddalena.
  • Salle supérieure :
    • Mosè fa scaturire l'acqua dalla roccia,
    • Il miracolo del serpente di bronzo,
    • La caduta della manna, Il Battesimo,
    • La probatica piscina,
    • La Resurrezione e L'Ascensione,
    • L'ultima cena,
    • Moltiplicazione dei pani e dei pesci.
  • Salle dell'Albergo :
    • San Giovanni Evangelista,
    • San Marco,
    • San Teodoro,
    • Della Carità e della Misericordia,
    • Cristo davanti a Pilato,
    • Ecce homo,
    • La salita al Calvario e la crocifissione.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L’église fût bâtie (1489), consacrée et dédiée (1508) au saint protecteur des victimes de peste pendant le XVe siècle en occasion de la première grande épidémie.
  2. Giulio Lorenzetti; Venezia e il suo estuario; EDIZIONI LINT TRIESTE; réédition 1974 avec présentation de Nereo Vianello.(TdR)
  3. pour le plan, les fondations, tout le rez-de-chaussée et le porche latéral - en excluant la porte centrale.
  4. qui termina la construction à l’intérieur à savoir - l’escalier et les décorations – et, à l’extérieur, en ajoutant l’ étage supérieur et l’encadrement de la façade l’entière par un cadre de colonnes "lesenate".

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]