Pasquale Anfossi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pasquale Anfossi

Pasquale Anfossi, né à Taggia le et mort à Rome en février 1797, est un compositeur italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bien que très apprécié à son époque, Anfossi est un de ces compositeurs du XVIIIe siècle, un siècle dont la fin est dominée par le génie de Mozart, qui attendent toujours une étude poussée de son œuvre. On garde aujourd'hui son souvenir au travers de sa soixantaine d'opéras qui sont arrivés jusqu'à nous.

Vers 1752, Pasquale Anfossi est diplômé du conservatoire Santa Maria di Loreto (it) à Naples, où il s'était spécialisé dans le violon. D'ailleurs, durant la dizaine d'années qui suivent, il poursuit une carrière de violoniste au sein de plusieurs orchestres dans la région de Naples, puis dans d'autres régions de l'Italie. Vers les années 1755-1765, Anfossi étudie probablement la composition avec Antonio Sacchini et Niccolò Piccinni, ce dernier exerçant une certaine influence sur son premier style. C'est ainsi qu'en 1763, son premier opéra « La Serva spirituosa » (« La Servante spirituelle ») est monté. Celui-ci ainsi que les opéras qu'il compose au cours des dix années suivantes reçoivent un accueil modéré. Cependant, en 1773, son œuvre « L'Incognita perseguitata » (« L'Inconnue persécutée ») est un énorme succès et fait de lui une célébrité. De 1782 à 1786, Anfossi est directeur du King's Theatre à Londres. Il y dirige « Orfeo ed Euridice » (« Orphée et Eurydice ») de Gluck, avec des musiques additionnelles de Haendel et de Jean Chrétien Bach. En 1792 il est nommé maître de chapelle de la Basilique Saint-Jean de Latran à Rome, un poste qu'il conserve jusqu'à sa mort.

Mozart et Anfossi collaborent à plusieurs reprises, le premier écrit d'ailleurs quatre arias pour le « Curioso indiscreto » (« Le Curieux indiscret ») ainsi qu'un pour « Le Gelosie fortunate » (« Les Jalousies heureuses »), sans oublier sa contredanse « Il Trionfo delle donne » (« Le Triomphe des femmes », KV 607) composée en utilisant des thèmes de « La Forza delle donne » (« La Puissance des femmes »).

Outre « L'Incognita perseguitata » (1776, 1781-1783) et « Il Curioso indiscreto », plusieurs de ses opéras ont été publiés et donnés en France, comme : « La Finta giardiniera » (« La Fausse jardinière »), « Il Geloso in cimento » (« Le Jaloux à l'épreuve ») en 1778-1779, « Le Tuteur avare » (en 1787), « Gl'Artigiani » (« Les Artisans »), « I Viaggiatori felici » (« Les Voyageurs heureux »).

Son style tardif est caractérisé par une utilisation plus fréquente des silences, moins ornementé avec des mélodies plus chaudes et un accompagnement orchestral imaginatif, particulièrement dans son emploi des vents.

Pasquale Anfossi est le compositeur de 75 opéras, de messes, de motets et d'oratorios[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire des compositeurs, Roland de Candé