Ceci est un bon article. Cliquez pour plus d'informations

Summertime Sadness

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Summertime Sadness

Single par Lana Del Rey
extrait de l'album Born to Die
Sortie 22 juin 2012
(voir historique de sortie)
Enregistré 2012
Durée 4:25 (album)
4:12 (radio mix)
3:35 (Cedric Gervais edit)
Genre Pop, indie pop, indie rock
Format Physique, vinyle, numérique
Auteur Lana Del Rey
Compositeur Rick Nowels
Réalisateur Emile Haynie
Label Interscope Records
Polydor
Spinnin' Records
Universal
Vertigo Records

Singles par Lana Del Rey

Pistes de Born to Die

Summertime Sadness est une chanson de l'auteur-compositrice-interprète américaine Lana Del Rey, issue de son premier album studio, Born to Die. Le titre est composé par Del Rey, Kieran de Jour, ainsi que Rick Nowels et produit par ce dernier et Emile Haynie. Il est commercialisé en tant que troisième single du LP en Allemagne ainsi qu'en Autriche et comme le quatrième extrait en Suisse. La piste, mêlant des éléments de pop, d'indie pop et d'indie rock, est accueillie de façon mitigée par la presse.

Au niveau commercial, le morceau est reçu favorablement, atteignant de hauts sommets dans les hit-parades d'Europe de l'Est et de l'Ouest, entre autres dans ceux d'Autriche, d'Allemagne, de Bulgarie, de Pologne et de Suisse. Peu après sa sortie, il est certifié disque de platine par la Bundesverband Musikindustrie (BVMI) pour ses 300 000 copies vendues sur le territoire allemand. Il se voit également certifié disque d'or par la International Federation of the Phonographic Industry en Suisse et en Autriche.

Afin d'assurer la promotion de la chanson, Del Rey lance un maxi incluant plusieurs remixes du titre sur l'iTunes Store, puis révèle ultérieurement le clip. Celui-ci, réalisé par Kyle Newman et Susser Spencer, est dévoilé lors de l'été 2012 sur Vevo. Il relate une romance entre Del Rey et Jaime King, l'épouse de Newman. Le clip suscite une controverse en raison des thèmes sensibles qu'il aborde, notamment le suicide et les relations homosexuelles. Après son lancement, Del Rey observe un regain dans sa popularité sur les réseaux sociaux en se hissant dans le Social 50.

Genèse et composition[modifier | modifier le code]

Le titre est mis en vente sur les plateformes de téléchargement numérique le 22 juin 2012 en Allemagne, en Autriche ainsi qu'en Suisse[1]. Dans ces deux premiers territoires, il sert en guise de troisième single de l'album tandis que dans ce dernier pays, il est commercialisé en tant que quatrième extrait du disque[1]. Durant cette même période, la chanson est popularisée par l'intermédiaire du Born to Die Tour, tournée mondiale durant laquelle elle est interprétée[2]. Suite à la sortie du morceau, deux remixes du titre réalisés par Todd Terry sont publiés sur le web, précédant la commercialisation d'un maxi en contenant davantage, dont l'un est conçu par Mikky Ekko[3]. Cette dernière version de la chanson est louangée par le magazine Spin[4]. Un autre remixe, cette fois-ci créé par Adam Freeland, emploie des rythmes de house et de fortes sonorités façonnées à l'aide de synthétiseurs, offrant une touche dance à la production de la piste[5].

Summertime Sadness est composée par Del Rey, Kieran de Jour ainsi que Rick Nowels et produite par ce dernier de même qu'Emile Haynie[6]. Elle dérive sur plusieurs genres musicaux, tels que la pop, l'indie pop ainsi que l'indie rock, et est décrite comme étant une ballade trip hop[7],[8]. Elle utilise divers instruments, entre autres la batterie, le piano et la guitare[7]. Au niveau des paroles, la piste porte des « joies de l'amour, qui sont acquises après maintes douleurs ». Le titre aborde également la peur qu'entretient Del Rey de perdre un être cher, notamment dans la ligne « Embrasse-moi fort avant de partir »[9],[10],[Note 1]. Selon la fiche musicale publiée par Universal Music Publishing Group sur Musicnotes, le morceau possède un métronome de cent-vingt-cinq battements par minute et se range dans la clef de do mineur[7].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

La presse accueille le morceau de façon particulièrement partagée. Dans sa critique « piste-par-piste » du LP Born to Die, Andrew Hampp, journaliste au magazine Billboard, déclare que « l'interprétation du titre qu'a livrée Del Rey au Bowery Ballroom en a peut-être fait rire certains, mais la chanson en elle-même est une des meilleures de l'album, malgré la monotonie de certaines de ses paroles (« Embrasse-moi fort avant de partir ») »[9],[Note 1]. Dans une critique positive, Alex Denney, écrivant pour la publication NME, note que la piste est une pièce pop abordant le deuil, de même que l'épanouissement, à travers ses paroles à nature prophétique : « Je pense que tu vas me manquer pour toujours / Comme les étoiles manquent au soleil dans un ciel matinal »[11],[Note 2]. Encensant le titre, Channing Freemanun, rédacteur au site Sputnikmusic, affirme qu'un des grands moments de l'album se trouve dans Summertime Sadness « lorsque Del Rey fredonne magnifiquement en chantant diverses harmonies »[12]. De son côté, le quotidien Los Angeles Times nomme la piste comme une des meilleures de Born to Die, avec Video Games et Dark Paradise[13].

Sur une note plus négative, Matthew Perpetua, journaliste pour le périodique américain Rolling Stone, déplore que la chanson soit trop « pôlie » et retravaillée en studio. Il ajoute que le tout rend une résultat aguichant, devenant même par moments choquant[14]. Dans un article mitigé publié sur PopCrush, Amy Sciarretto souligne que « sur un album marqué par des nuances de shoegazing, la chanson montre Del Rey sous un visage plus discret. Bien que la faiblesse de sa voix soit palpable à travers le morceau, elle retient l'attention avec une élégante paresse »[15] . Quant à lui, Dan Weiss, travaillant pour le Paste Magazine, regrette la simplicité du titre, le décrivant comme étant de la « pop facile »[16].

Performance dans les hit-parades[modifier | modifier le code]

En Europe, Summertime Sadness est bien reçue par le public, spécialement dans les pays germanophones. En Autriche, la chanson entre dans le hit-parade Ö3 Austria Top 40 au cours de la semaine du 22 juin 2012, puis atteint le huitième rang de celui-ci un mois plus tard[17]. Elle est ultérieurement certifiée disque d'or par la branche autrichienne de l'IFPI pour ses 15 000 exemplaires écoulés[18]. Similairement, en juillet 2012, le morceau fait son entrée dans le hit-parade allemand, où il touche le quatrième échelon[19]. Dans la même période, il se voit certifié platine pour ses 300 000 exemplaires écoulés dans le pays[20]. Sur le territoire suisse, la chanson pénètre dans le palmarès national à la conclusion du mois de juillet 2012, et se hisse au troisième rang dans le courant du mois de septembre de la même année, puis est par après certifié disque d'or[21],[22]. La piste obtient également un succès au sein d'autres régions européennes, tels que la Bulgarie, le Luxembourg et la Pologne, pays dans lequel la chanson aboutit à la première place du classement[23],[24],[25]. Dans d'autres nations du continent, notamment la Belgique, la France, l'Hongrie, le Portugal, la République Tchèque et le Royaume-Uni, le titre obtient un accueil plus froid[26],[27],[28],[29],[30],[31].

En dehors de l'Europe, la chanson gagne une légère notoriété, entre autres dans certains pays d'Amérique, d'Océanie et d'Asie. Aux États-Unis, le morceau fait brièvement une entrée dans le Hot 100 au 46e rang, tandis qu'au Canada il atteint le 97e échelon du classement national[32],[33]. En Isräel, Summertime Sadness se classe au 10e rang du palmarès, auquel il accède dans le mois de septembre[34]. En Nouvelle-Zélande, au cours de la même période, le titre entre dans le Top 40 Singles dans lequel il se hisse à la 23e position[35].

Vidéoclip[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Une femme aux cheveux blonds noués, Jaime King, regardant vers un objet non-visible. Celle-ci porte un habit noir ainsi qu'un collier bleu autour de son cou. On aperçoit des murs gris et blancs à son arrière.
Jaime King, l'épouse du réalisateur Kyle Newman, joue l'amante de Del Rey.

Le vidéoclip de Summertime Sadness est filmé au courant des mois d'avril et de mai 2012 à Santa Clarita, en Californie[36]. Il est réalisé par les cinéastes américains Kyle Newman et Spencer Susser[36]. La femme de Newman, l'actrice Jaime King, interprète le personnage principal de la vidéo[37]. Celle-ci narre l'histoire d'amour de deux femmes lesbiennes qui, chacune, décident de mettre un terme à leur vie[38]. Concernant la signification de la vidéo, King élabore en affirmant qu'elle est à propos du fait de « ne pas être en mesure de vivre avec l'individu que tu aimes — ami ou amoureux, cela n'importe pas, c'est toute personne que tu veux qu'elle soit »[39]. L'acteur Alex Pettyfer compte également parmi l'équipe technique du clip, endossant la fonction d'assistant à la production[38].

Le vidéoclip est dévoilé le 20 juillet 2012 sur la chaîne télévisée allemande ClipFish[40]. Lors de sa diffusion initiale, la version radio de la piste est utilisée en guise de trame sonore. Plus tard dans la même journée, la vidéo, cette fois en utilisant l'édition originale du titre, est publiée sur la chaîne officielle YouTube de Del Rey[41]. À la suite du lancement du clip, la chanteuse observe une forte croissance dans l'intérêt virtuel qui lui est porté. Elle obtient dans la semaine suivant le dévoilement de la vidéo 69 000 nouveaux fans sur Facebook ainsi que sur Twitter et note une augmentation de 32% dans le nombre de vues sur son compte personnel YouTube. En conséquence de cette activité virtuelle accrue, Del Rey refait une apparition dans le palmarès Social 50, compilé par Billboard, à la 42e position[42].

Synopsis[modifier | modifier le code]

La vidéo commence avec une scène montrant Lana, vêtue d'un habit blanc, se trouvant à l'extérieur entourée d'arbres. Après quelques instants, elle se jette dans le vide. Apparaissent ensuite de nombreux plans montrant des images et des vidéos de Lana et de Jaime dans une maison, faisant des grimaces et des sourires à la caméra. Ces scènes sont entrecoupées par des séquences montrant les deux amantes dans la fumée adoptant un air de détresse. La fin du clip approchant, un nouveau plan montre un pont sur lequel Lana se trouve. Cette dernière étend ses bras, de manière à sembler crucifiée, puis, accoutrée d'une robe blanche, saute de la structure. Jaime apparaît ultérieurement sur le viaduc vêtue d'une robe rouge, puis saute également du pont. À la suite de ces séquences, on voit Lana dans l'obscurité se promener seule sur une route déserte. Cette scène finale est, comme le souligne de Jenna Hally Rubenstein de MTV, un passage affichant le fantôme de Del Rey, à la suite de son suicide[43],[44].

Réception[modifier | modifier le code]

La vidéo est généralement bien reçue par la presse. Crystal Bell, chroniqueuse web pour le The Huffington Post, dénomme le vidéoclip comme étant « une ode à Instagram », tout en établissant certains parallèles avec les clips précédents de la chanteuse[38]. Similairement, Carrie Battan, journaliste au Pitchfork Media, supporte que la vidéo « n'est certainement pas une reconstitution de la vie de la famille Kennedy de sept minutes, mais elle offre tout de même la marque de commerce de LDR : images à la Instagram, visages désespérés et un invité spécial »[45]. Dans un article positif publié sur le blog MTV Buzzworthy, Jenna Hally Rubenstein salue la nature sombre du clip, qui dépeint « des moments particulièrement tristes. Mais encore, qu'espériez vous d'une vidéo de Lana ? Du soleil, des brillants et des glaces ? Sûrement pas »[44]. Brennan Carley, écrivant pour le périodique musical Billboard, félicite la cinématographie du clip, saluant ses « imageries sépia et sa forte dose de mélodrames ». Il ajoute que le montage de la vidéo s'apparente à ce qu'effectuait Del Rey au commencement de sa carrière[46].

Le journaliste au magazine Spin Marc Hogan observe de nombreuses similarités entre le clip et celui de Video Games. Il ajoute néanmoins que la vidéo est « plus provocante et plus romantique grâce à la relation entre Del Rey et le personnage interprété par Jaime King. Par ailleurs, comme il s'agit un clip de Lana, il est inutile de mentionner qu'il y a une légère tournure à la Thelma et Louise »[47]. Le site web Spinner décrit le vidéoclip comme étant « étrange et magnifiquement tourné, avec son air sepia et mélodramatique. À noter que l'amante de la chanteuse est plutôt triste à l'approche de la conclusion de l'été »[48]. Sur un ton plus négatif, Tyler Monroe, rédacteur pour la chaîne télévisée Aux, affirme que le clip est « imperceptiblement vide », ajoutant qu'il « ne croit même plus que Del Rey y met du sien le moment venu de concevoir ses vidéos »[49].

Interprétations scéniques[modifier | modifier le code]

Une femme aux longs cheveux bruns, Lana Del Rey, vêtue d'une robe blanche accessoirisée d'une ceinture jaunâtre chantant en brandissant un microphone. Elle garde les yeux fermés, tandis qu'une batterie est légèrement perceptible à son arrière.
Del Rey interprétant la piste au Bowery Ballroom.

Del Rey interprète Summertime Sadnesss pour la première fois lors d'une représentation se déroulant à New York au Bowery Ballroom le 5 décembre 2011[50]. Elle chante la pièce à nouveau deux jours plus tard lors d'un autre spectacle prenant place en Californie dans le club Troubadour[51]. Elle joue également la piste le 7 juillet 2012 lors du festival lisboète Super Bock Super Rock, au Portugal[52]. Quelques mois plus tard, elle livre une performance du morceau au Théâtre National, en Pologne, à Varsovie, dans le cadre de l'inauguration de Poles Werva[53]. Plus tard en 2012, Del Rey offre une interprétation du titre au cours de l'événement Hackney Weekend mis en place par la chaîne de radio britannique BBC 1[54]. Elle joue également le morceau lors de l'édition 2012 du Rock Werchter en Belgique[55]. De plus, la chanteuse interprète le titre au cours de sa première tournée mondiale, le Born to Die Tour, qui s'étend durant les années 2011 et 2012 dans divers pays européens, américains et océaniens[2]. Del Rey, toujours dans le cadre d'une tournée, cette fois le Paradise Tour, joue le morceau dans plusieurs pays européens en 2013[56].

Crédits[modifier | modifier le code]

  • Lana Del Rey — chant, composition
  • Emile Haynie — production
  • Rick Nowels — production, composition
  • Devrim Karaoglu — production
  • Kieran De Jour — composition

Les crédits sont issus du livret de notes de l'album Born to Die[6].

Formats et éditions[modifier | modifier le code]

  1. Summertime Sadness (Radio Mix) – 4:12
  2. Summertime Sadness – 4:23
  1. Summertime Sadness (Todd Terry Remix) – 6:35
  2. Summertime Sadness (Todd Terry Dub) – 5:37
  3. Summertime Sadness (Hannes Fischer Nightflight Remix) – 6:41
  4. Summertime Sadness (Marbert Rocel Remix) – 5:41
  1. Summertime Sadness (Radio Mix) – 4:12
  2. Summertime Sadness – 4:23
  3. Summertime Sadness (Radio Mix - Extended Version) – 5:06
  4. Summertime Sadness (Hannes Fischer Nightflight Remix) – 6:41
  • Cedric Gervais Remix
  1. Summertime Sadness (Cedric Gervais Vocal Remix) – 5:25

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classement par pays
Pays Position Certification
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[19] 4e Platine[20]
Drapeau de l'Australie Australie[60] 3e 3 disques de platine[61]
Drapeau de l'Autriche Autriche[17] 8e Or[18]
Drapeau de la Belgique Belgique (Fr)[62] 15e
Drapeau de la Belgique Belgique (Nl)[26] 17e
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie[23] 3e
Drapeau du Canada Canada[33] 7e
Drapeau de l'Espagne Espagne [63] 29e
Drapeau des États-Unis États-Unis[32] 6e Platine[64]
Drapeau des États-Unis États-Unis (rock)[65] 7e
Drapeau des États-Unis États-Unis (dance)[66] 15e
Drapeau de la France France[27] 10e
Drapeau de la Grèce Grèce[67] 2e
Drapeau de la Hongrie Hongrie[28] 5e
Drapeau de l'Islande Islande[68] 20e
Drapeau d’Israël Israël[34] 10e
Drapeau de l'Italie Italie[69] 6e Or[70]
Drapeau du Luxembourg Luxembourg[24] 9e
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande[35] 23e Or[71]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[72] 53e
Drapeau de la Pologne Pologne[25] 1er
Drapeau du Portugal Portugal[29] 18e
Drapeau de la République tchèque République tchèque[30] 42e
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[31] 4e Platine[73]
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie[74] 34e
Drapeau de la Suède Suède 26e
Drapeau de la Suisse Suisse[21] 3e Or[22]
Drapeau de l'Ukraine Ukraine[75] 42e

Historique des sorties[modifier | modifier le code]

Pays Date Format
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 22 juin 2012 Numérique[76],[77],[78]
Drapeau de l'Autriche Autriche
Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 13 juillet 2012 Physique[1]
Vinyle[79]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ces paroles sont originellement composées en anglais, étant initialement rédigées ainsi : « Kiss me hard before you go ».
  2. Ces paroles sont originellement composées en anglais, étant initialement rédigées ainsi : « I think I'll miss you forever / Like the stars miss the sun in the morning sky ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (de) « Lana Del Rey - Summertime Sadness - The Remix EP », bravado.de, Bravado Merchandise Gmbh,‎ 7 juillet 2013 (lire en ligne)
  2. a et b (en) Mark Graham, « Lana Del Rey Is Just A Girl, Standing In Front Of An Audience, Asking Them To Love Her », VH1, Viacom,‎ 8 juin 2012 (lire en ligne)
  3. (en) « 12": Lana Del Rey: Summertime Sadness (Limited Edition Remix Ep) [Remix edition] (2012) », en.imusic.dk,‎ 17 juillet 2012 (lire en ligne)
  4. (en) Chris Martins, « Ryan Hemsworth Takes Lana Del Rey's 'Summertime Sadness' to the Trap », SPIN, Buzz Media,‎ 7 mars 2013 (lire en ligne)
  5. (en) Brad Stern, « Kylie Minogue, Janet Jackson + Lana Del Rey: 5 Must-Hear Pop Songs Of The Week », MTV, Viacom,‎ 9 février 2013 (lire en ligne)
  6. a et b Born to Die, Lana Del Rey, Born to Die, 2012, Interscope Records, États-Unis
  7. a, b et c (en) « Summertime Sadness - Lana Del Rey Digital Sheet Music », musicnotes.com, Music Notes, Inc.,‎ 2012 (lire en ligne)
  8. (pt) « Lana Del Rey lança novo remix de “Summertime Sadness” », Billboard Brasil, Prometheus Global Media,‎ 7 mars 2013 (lire en ligne)
  9. a et b (en) « Lana Del Rey's 'Born To Die': Track-By-Track Review », Billboard,‎ 25 janvier 2012 (lire en ligne)
  10. (pt) « Lana Del Rey vive romance gay em “Summertime Sadness” », MTV, Teco Apple,‎ 20 juillet 2012 (lire en ligne)
  11. (en) Alex Denney, « Lana Del Rey - 'Born To Die' », NME, IPC Media Entertainment Network,‎ 3 février 2012 (lire en ligne)
  12. (en) Channing Freeman, « Lana Del Rey - Born to Die », Stupnikmusic,‎ 27 janvier 2012 (lire en ligne)
  13. (en) Randall Roberts, « Album review: Lana Del Rey's 'Born to Die' », Los Angeles Times, Tribune Company,‎ 27 janvier 2012 (lire en ligne)
  14. (en) Matthew Perpetua, « Lana Del Rey Tries to Live Up to Her Glamorous Image at New York Show », Rolling Stone, Jann Wenner,‎ 6 décembre 2012 (lire en ligne)
  15. (en) Amy Sciarretto, « Lana Del Rey, Born To Die, Album Review », PopCrush.com,‎ 27 janvier 2012 (lire en ligne)
  16. (en) Dan Weiss, « Lana Del Rey: Born to Die », Past Magazine,‎ 30 janvier 2012 (lire en ligne)
  17. a et b (de) « Lana Del Rey - Summertime Sadness (song) », AustrianCharts.at, Hung Medien,‎ 2012 (lire en ligne)
  18. a et b (de) « Gold & Platin », IFPI.at, IFPI,‎ 2012 (lire en ligne)
  19. a et b (de) « Lana Del Rey > Chartverfolgung > Summertime Sadness (Single) », musicline.de,‎ 2012 (lire en ligne)
  20. a et b (de) « Gold-/Platin-Datenbank », BVMI, Aberratio GMBH,‎ 2012 (lire en ligne)
  21. a et b (de) « Lana Del Rey - Summertime Sadness », swisscharts.com, Hung Medien,‎ 2012 (lire en ligne)
  22. a et b (de) « Edelmetall – Lana Del Rey », HitParade.ch, Hung Medien,‎ 2012 (lire en ligne)
  23. a et b (en) « Airplay Top 5 », Bamp-bg.org, Bulgarian Association of the Musician Producers,‎ 1er septembre 2012 (lire en ligne)
  24. a et b (en) « Lana Del Rey - Chart History - Luxembourg », Billboard, Prometheus Global Media,‎ 2012 (lire en ligne)
  25. a et b (pl) « Top 5 airplay », zpav.pl, Nielsen Soundscan,‎ 2012 (lire en ligne)
  26. a et b (nl) « Lana Del Rey – Summertime Sadness », Ultratop 50, Hung Medien,‎ 2012 (lire en ligne)
  27. a et b (fr) « Lana Del Rey - Summertime Sadness », LesCharts.com, Hung Mieden,‎ 2012 (lire en ligne)
  28. a et b (hu) « Archívum – Slágerlisták – MAHASZ – Magyar Hanglemezkiadók Szövetsége », Rádiós Top 40 játszási lista, Magyar Hanglemezkiadók Szövetsége,‎ 2012 (lire en ligne)
  29. a et b (pt) « TOP OFICIAL DA ASSOCIAÇÃO FONOGRÀFICA PORTUGUESA », Afp.org.pt,‎ 2012 (lire en ligne)
  30. a et b (cs) « RADIO TOP100 Oficiální > Lana Del Rey > Summertime Sadness », Ifpicr.cz, IFPI Česká Republika,‎ 2012 (lire en ligne)
  31. a et b (en) « CHART: CLUK Update 20.04.2013 (wk15) », Zobbel.de, The Official Charts Company,‎ 20 avril 2013 (lire en ligne)
  32. a et b (en) « Lana Del Rey < Chart History : The Hot 100 », Billboard, Danyel Smith,‎ 2013 (lire en ligne)
  33. a et b (en) « Lana Del Rey < Chart History : Billboard Canadian Hot 100 », Billboard, Danyel Smith,‎ 2013 (lire en ligne)
  34. a et b (hu) « WEEKLY CHARTS - 23-09-12 », Mediaforest.biz, Media Forest, Inc.,‎ 23 août 2012 (lire en ligne)
  35. a et b (en) « Lana Del Rey - Summertime Sadness (song) », charts.org.nz, Hung Mieden,‎ 2012 (lire en ligne)
  36. a et b (en) « Lana Del Rey's 'Summertime Sadness' Video Preview - Exclusive », Just Jared, Buzzmedia Entertainment,‎ 23 avril 2012 (lire en ligne)
  37. (en) « Lana Del Rey unveils new video for 'Summertime Sadness' – watch », NME, IPC Media Entertainment,‎ 21 juillet 2012 (lire en ligne)
  38. a, b et c (en) Crystal Bell, « Lana Del Rey 'Summertime Sadness' Video: Jaime King Is Lana's Suicidal Lesbian Lover », The Huffington Post, TheHuffingtonPost.com, Inc.,‎ 20 juillet 2012 (lire en ligne)
  39. (en) Jaime King, « Message twitter de Jaime King », Twitter,‎ 20 juillet 2012 (lire en ligne)
  40. (de) « Lana Del Rey - Summertime Sadness video », Clipfish,‎ 20 juillet 2012 (lire en ligne)
  41. (en) « Video Premiere : Lana Del Rey - Summertime Sadness », Pop On and On,‎ 20 juillet 2012 (lire en ligne)
  42. (en) William Gruger, « The xx Marks the Spot on Billboard's Social 50 », Billboard, Prometheus Global Media,‎ 3 août 2012 (lire en ligne)
  43. (en) « Lana del Rey's "Summertime Sadness" Video Revealed, Features Lesbians Being Sad », autostraddle.com,‎ 20 juillet 2012 (lire en ligne)
  44. a et b (en) Jenna Hally Rubenstein, « New Video: Lana Del Rey, 'Summertime Sadness' », MTV Buzzworthy, Viacom,‎ 20 juillet 2012 (lire en ligne)
  45. (en) Carrie Battan, « Video: Lana Del Rey: "Summertime Sadness" », Pitchfork Media,‎ 20 juillet 2012 (lire en ligne)
  46. (en) Brennan Carley, « Lana Del Rey Mourns a Lost Love in 'Summertime Sadness' Video », Billboard, Prometheus Global Media,‎ 20 juillet 2012 (lire en ligne)
  47. (en) Marc Hogan, « Lana Del Rey's 'Summertime Sadness' Video Is Quite Melancholy », Spin, Buzz Media,‎ 20 juillet 2012 (lire en ligne)
  48. (en) « Lana Del Rey, 'Summertime Sadness' -- VIDEO », Spinner, AOL Music,‎ 20 juillet 2012 (lire en ligne)
  49. (en) Tyler Monroe, « Lana Del Rey releases another film-crackle filled video. Here are 5 effects worth considering for her next one », Aux, Glassbox Television,‎ 20 juillet 2012 (lire en ligne)
  50. (en) Scott Lapatine, « Lana Del Rey @ Bowery Ballroom, NYC 12/5/11 + “Summertime Sadness” Live Video », Stereogum, Spin Music,‎ 6 décembre 2011 (lire en ligne)
  51. (en) Shirley Halperin, « Lana Del Rey at the Troubadour: Concert Review », The Hollywood Reporter,‎ 8 décembre 2011 (lire en ligne)
  52. (pt) Vítor Belanciano, « Super Bock Super Rock: romance com Lana e festa com M.I.A. na noite delas », Público, Público Comunicação Social,‎ 7 juillet 2012 (lire en ligne)
  53. (en) « Lana Del Rey - Video Games/Summertime Sadness in Warsaw, Poland (Polacy z Werwą) », NME, IPC Media Entertainment Network,‎ 2012 (lire en ligne)
  54. (en) « Lana Del Rey - Radio 1’s Hackney Weekend », BBC Radio 1, BBC,‎ 2012 (lire en ligne)
  55. (fr) Caroline Albert, « Ruée sur Lana Del Rey à Werchter », 7sur7, De Persgroep Digital,‎ 30 juin 2012 (lire en ligne)
  56. (de) « Lana del Rey überzeugt bei Deutschland-Tourauftakt in Hamburg », Derwesten, WAZ New Media,‎ 7 avril 2013 (lire en ligne)
  57. (de) « Lana Del Rey: Summertime Sadness (2-Track) (Maxi-CD) – jpc », Jpc.de,‎ 2012 (lire en ligne)
  58. (en) « 12": Lana Del Rey: Summertime Sadness [Remix edition] (2012) - iMusic.dk Web-Shop », En.imusic.dk,‎ 13 juillet 2012 (lire en ligne)
  59. (de) « iTunes - Musik – "Summertime Sadness (Remixes) - EP" von Lana Del Rey », Itunes.apple.com, iTunes Store,‎ 22 juin 2012 (lire en ligne)
  60. (en) « Lana del Rey – Summertime Sadness (song) », sur ARIA (consulté le 15 janvier 2014)
  61. (en) « Lana Del Rey – Summertime Sadness », ARIA,‎ 2013 (consulté le 4 octobre 2013)
  62. (fr) « Lana Del Rey – Summertime Sadness », Ultratop 50, Hung Medien,‎ 2012 (lire en ligne)
  63. (es) « Lana del Rey – Summertime Sadness (song) », sur PROMUSICAE (consulté le 15 janvier 2014)
  64. (en) « Lana Del Rey – Summertime Sadness », RIAA,‎ 2013 (consulté le 4 octobre 2013)
  65. (en) « Lana Del Rey - Chart History », Billboard, Prometheus Global Media,‎ 2012 (lire en ligne)
  66. (en) « Lana Del Rey < Chart History : Dance Club Play Songs », Billboard, Danyel Smith,‎ 2013 (lire en ligne)
  67. (en) « Greece Digital Songs », Billboard, Danyel Smith,‎ 3 août 2013 (lire en ligne)
  68. « Netlistinn viku 39, 2013 », sur Tonlist -consulté le=15 janvier 2014
  69. (it) « Lana del Rey – Summertime Sadness (song) », sur FIMI (consulté le 15 janvier 2014)
  70. (it) « Certificazioni: Archivio », sur Federazione Industria Musicale Italiana (consulté le 15 janvier 2014)
  71. (en) « Lana Del Rey – Summertime Sadness », RIANZ,‎ 2013 (consulté le 4 octobre 2013)
  72. (nl) « Lana Del Rey - Summertime Sadness (nummer) », Dutch Charts, Hung Medien,‎ 2013 (lire en ligne)
  73. (en) « Lana Del Rey – Summertime Sadness », BPI,‎ 2013 (consulté le 4 octobre 2013)
  74. « SNS IFPI », sur IFPI (consulté le 15 janvier 2014)
  75. (uk) « 26 Серпня - 2 Вересня 2012 », Ukraine Singles Charts,‎ 26 août 2012 (lire en ligne)
  76. (de) « Summertime Sadness (Remixes) - EP », iTunes.com, iTunes Store Deutschland,‎ 22 juin 2012 (lire en ligne)
  77. (de) « Summertime Sadness (Remixes) - EP », iTunes.com, iTunes Store Österreich,‎ 22 juin 2012 (lire en ligne)
  78. (de) « Summertime Sadness (Remixes) - EP », iTunes.com, iTunes Store Schweizer,‎ 22 juin 2012 (lire en ligne)
  79. (de) « Summertime Sadness-The Remix EP (Limited Edition) [Vinyl Maxi-Single] », amazon.com, Amazon Deustschland,‎ 13 juillet 2012 (lire en ligne)
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 22 avril 2013 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.