Sumatra du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

2° N 99° E / 2, 99 ()

2° 00′ N 99° 00′ E / 2, 99 ()

Sumatra du Nord
(id) Sumatera Utara
Blason de Sumatra du Nord
Héraldique
Drapeau de Sumatra du Nord
Drapeau
Carte de localisation de la province.
Carte de localisation de la province.
Administration
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Statut Province
Capitale Medan
Gouverneur Syamsul Arifin
Fuseau horaire UTC+7
Démographie
Population 12 450 911 hab. (2005)
Densité 169 hab./km2
Rang 4e
Géographie
Superficie 73 587 km2
Rang 8e

Sumatra du Nord, en indonésien Sumatera Utara, est une province d'Indonésie. Sa superficie est de 71 680 km2 et sa population de 11,48 million d'habitants (2000). Sa capitale est Medan.

Sumatra du Nord

Géographie[modifier | modifier le code]

La province de Sumatra du Nord s'étend entre 1 ° et 4 ° de latitude nord et entre 98 ° et 100 ° de longitude est. Elle est bordée :

La province contient une longue plaine dans le prolongement du détroit de Malacca sur laquelle se situe la capitale de la province, Medan.

Dans le sud et l'ouest, on trouve des montagnes qui sont dominées par le Lac Toba, formé dans le cratère d'un ancien volcan.

De nombreuses îles dans l'océan Indien font partie de Sumatra du Nord. Les principales sont Nias, Tanah Bala, Tanah Masa et Pini.

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

La province de Sumatra du Nord comprend 25 kabupaten :

et huit kota :

Histoire[modifier | modifier le code]

Barus sur la côte nord-ouest de Sumatra est un port connu depuis longtemps comme un lieu d'où provenaient le camphre et le benjoin, attirant des marchands de la Chine au Moyen-Orient. Le géographe grec Ptolémée (90 - 168 après J.-C.) mentionne "Barousai". Aux alentours de 250 après J.-C., des textes chinois parlent de cette région. La présence d'un évêché chrétien de rite nestorien y est attestée dès le VIIe siècle, celle d'une ligue de marchands tamouls au XIe siècle. Dès fouilles entreprises en 1995 on révélé des sites datant des IXe-XIe siècles et des XIIIe-XIVe siècles. Barus est mentionné dans liste des quelque 100 "contrées tributaires" du royaume javanais de Majapahit énumérée dans le Nagarakertagama, un poème épique écrit en 1365 sous le règne du roi Hayam Wuruk.

L' Oostkust néerlandaise[modifier | modifier le code]

Le gouverneur de l' Oostkust en visite chez le sultan de Deli (vers 1925)
Le sultan de Serdang (vers 1900)

L'État de Sumatra oriental[modifier | modifier le code]

Le 8 octobre 1947 est créé, à l'instigation des Hollandais, le Daerah Istimewa Sumatera Timur ("territoire spécial de Sumatra oriental), qui devient le 25 décembre le Negara Sumatera Timur ("État de Sumatra oriental"), rejoint la République des États-Unis d'Indonésie créée le 14 décembre 1949. Il disparaît avec la dissolution le 17 août 1950 de cette dernière.

Population[modifier | modifier le code]

Les principaux groupes habitant Sumatra du Nord sont les Malais, qui peuplent le littoral oriental de la province, les Batak, qui peuplent l'intérieur et le littoral occidental, et les Niha de l'île de Nias au large de la côte occidentale. Il y a aussi d'importantes communautés chinoise et javanaise.

Culture et tourisme[modifier | modifier le code]

On a trouvé des vestiges de temples à Lubuk Layang, à Pidoli, à Padang Bolak et dans la région de Baruman.

À Padang Bolak, à quelque 200 km au sud de Medan, se trouve le temple de Portibi, un ensemble de 25 sanctuaires datant du Xe au XIVe siècles, dédié à Shiva Bhairava.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cribb, Robert, Historical Atlas of Indonesia, Nordic Institute of Asian Studies, 2000
  • Histoire de Barus, Sumatra : Le site de Lobu Tua, Association Archipel, 1998
  • Perret, Daniel, La formation d'un paysage ethnique. Bataks et Malais à Sumatra Nord, EFEO, 1995