Jambi (province)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jambi.

1° 35′ S 103° 37′ E / -1.5833333333333, 103.61666666667 ()

Jambi
(id) Jambi
Blason de Jambi
Héraldique
Carte de localisation de la province.
Carte de localisation de la province.
Administration
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Statut Province
Capitale Jambi
Date(s) importante(s) 1957 : création
Gouverneur Drs. H. Hasan Basri Agus, M.M
Fuseau horaire UTC+7
Démographie
Population 2 635 968 hab. (2005)
Densité 49 hab./km2
Rang 20e
Géographie
Superficie 53 437 km2
Rang 11e
La province de Jambi dans Sumatra

Jambi est une province d'Indonésie située sur la côte est de l'île de Sumatra. Sa superficie est de 53 435 km², et sa population de 2 674 000 d'habitants en 2005. Sa capitale s'appelle également Jambi.

Géographie[modifier | modifier le code]

La province est bordée :

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

La province de Jambi est divisées en neuf kabupaten :

et deux kota :

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Candi Gumpung à Muaro Jambi
Statue de bronze représentant Avalokiteśvara, trouvée dans le village de Muara Bulian
Statue hindouiste dans le village de Tanjung Solok, département de Kuala Jambi
Carte de 1620 montrant le nom de "Iamby" (en bas à gauche)

Jusqu'au XVIe siècle, on connaît la région de Jambi sous le nom de "Malayu" ou "Melayu".

Article détaillé : Malayu.

Les Anglais établissement un comptoir à Jambi vers 1615. À la même époque, le sultanat de Jambi conclut une alliance avec celui de Johor sur la péninsule Malaise, menacé par le sultanat d'Aceh dans le nord de Sumatra. Jambi, longtemps sous l'influence du royaume javanais de Mataram, finit par rejeter cette suzeraineté en 1663 et décide de coopérer avec la VOC (Vereenigde Oostindische Compagnie ou "Compagnie hollandaise des Indes orientales"). La VOC y installe un comptoir, qu'elle abandonne en 1724.

En 1833, le sultan Muhammad Fakhruddin demande l'aide des Hollandais pour lutter contre les pirates qui hantent ses côtes. En fait, le sultan envahit une région du sultanat de Palembang, mais est repoussé par les troupes de celui-ci. Les Hollandais saisissent l'occasion pour lui imposer un traité par lequel il reconnaît leur suzeraineté. Les Hollandais installent une garnison à Jambi. En 1858, le prince Taha Saifuddin refuse de signer un traité avec les Hollandais, qui attaquent Jambi. Taha s'enfuit dans l'intérieur. Sa résistance durera jusqu'à ce qu'il soit tué par une patrouille gouvernementale en 1904.

La résidence du sultan Zainuddin (1877)

Le sultan Zainuddin abdique en 1899. Comme les Hollandais et l'aristocratie ne parviennent pas à se mettre d'accord pour un successeur, le territoire est mis sous la tutelle du résident hollandais de Palembang. Cette acte provoque le soulèvement de la noblesse de Jambi, qui ne sera réprimé qu'en 1907.

Capitulation du dauphin Martadiningrat devant le résident hollandais O. L. Helfrich en 1904
Marais près du fleuve Batang Hari

Langue et culture[modifier | modifier le code]

La langue de la population de la province de Jambi est une forme de malais, comme d'ailleurs plus généralement les habitants de la côte est de Sumatra, depuis le littoral est de la province de Sumatra du Nord jusqu'à la province de Sumatra du Sud. "Malais" est d'ailleurs une francisation du mot anglais "Malay", lui-même venant du nom "Malayu".

Toutefois, l'influence javanaise s'exprime notamment à travers un style de batik, technique javanaise, propre à Jambi.

A 22 km en aval de la capitale provinciale sur le fleuve Batang Hari se trouve le site de Muara Jambi, le plus vaste ensemble archéologique de Sumatra connu à ce jour.

En amont de Jambi vivent des populations de chasseurs-cueilleurs semi-nomades, qu'on appelle les Kubu mais qui se donnent elles-mêmes le nom d'Orang Darat, c'est-à-dire "peuple de la terre".