Sumatra du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

2° 45′ 00″ S 103° 50′ 00″ E / -2.75, 103.83333333 ()

Sumatra du Sud
(id) Sumatera Selatan
Blason de Sumatra du Sud
Héraldique
Drapeau de Sumatra du Sud
Drapeau
Carte de localisation de la province.
Carte de localisation de la province.
Administration
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Statut Province
Capitale Palembang
Gouverneur Alex Noerdin
Fuseau horaire UTC+7
Démographie
Population 6 782 339 hab. (2005)
Densité 73 hab./km2
Rang 9e
Géographie
Coordonnées 2° 45′ S 103° 50′ E / -2.75, 103.83333333333 ()2° 45′ Sud 103° 50′ Est / -2.75, 103.83333333333 ()  
Superficie 93 083 km2
Rang 6e

Sumatra du Sud, en indonésien Sumatera Selatan, est une province d'Indonésie. Sa capitale est Palembang.

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

Sumatra du Sud est subdivisée en onze kabupaten :

et quatre kota :

Histoire[modifier | modifier le code]

Des fouilles effectuées dans l'embouchure du fleuve Musi en aval de Palembang aux alentours de 2000 ont révélé l'existence de deux sites portuaires qui dateraient du Ier siècle après J.-C.

L'inscription dite de Kedukan Bukit, datée de 683 après J. C. et trouvée sur l'île de Bangka à côté de Sumatra, proclame que Dapunta Hyang (souverain), à la tête de 20 000 soldats, a embarqué à bord de 1 300 vaisseaux.

A Palembang, on a trouvé deux inscriptions. Celle dite de Talang Tuo, datée de 684, mentionne le nom de Dapunta Hyang Sri Jayanaga. Celle dite de Kota Kapur, datée de 686, est une imprécation au nom de la kadatuan (principauté) de Sriwijaya contre ceux qui violent sa loi.

Des textes arabes et chinois confirment que Sriwijaya est un État puissant qui contrôle le détroit de Malacca, à l'époque déjà une importante voie maritime internationale. La cité-Etat de Sriwijaya se trouvait à l'emplacement de l'actuelle Palembang.

Article détaillé : Sriwijaya.
L'attaque de Penandingan par les troupes coloniales néerlandaises (1900)

L'État de Sumatra du Sud[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'État de Sumatra du Sud

Le 30 août 1948 est créé, à l'instigation des Hollandais, le Negara Sumatera Selatan ("État de Sumatra du Sud"), qui rejoint la République des États-Unis d'Indonésie formée le 14 décembre 1949. Il est incorporé à la République d'Indonésie le 24 mars 1950.

Archéologie[modifier | modifier le code]

Statue mégalithique sur un chemin à Sumatra du Sud (photo prise en 1933)

On prétend que le sud de Sumatra est la 3ème région mégalithique du monde en termes de quantité[1]. On compte ainsi plus de 20 sites sur le plateau de Pasemah dans le kabupaten de Lahat.

Le temple de Bumi Ayu est à ce jour la seule construction de la période hindou-bouddhique indonésienne connue dans la province. Situé dans le village du même nom, dans le district de Tanah Abang, à 85 kilomètres de la ville de Muara Enim, il comprend 9 sanctuaires, répartis sur une aire de 75 hectares, dont 4 ont été restaurés. Le temple est toujours l'objet d'études, notamment les inscriptions qu'on y a découvertes.

  1. Khairul Saleh, "Sumatra’s ancient megaliths give insight to the past", The Jakarta Post, 15/07/09

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Manguin, Pierre-Yves, A Bibliography for Sriwijayan Studies, Ecole française d'Extrême-Orient, 1989
  • Ricklefs, M. C., A History of Modern Indonesia since c. 1300 (2de édition), 1993
  • Van der Hoop, A. N. J. Th., "Megalithic remains in South-Sumatra", in Bulletin de l'Ecole française d'Extrême-Orient, Année 1932, Volume 32, Numéro 32, pp. 573-576
  • Wolters, O. W., The Fall of Sriwijaya in Malay History, 1970