Jon Lord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lord.

Jon Lord

Description de cette image, également commentée ci-après

Jon Lord en 2007

Informations générales
Nom de naissance Jonathan Douglas Lord
Naissance 9 juin 1941
Leicester, Angleterre
Décès 16 juillet 2012 (à 71 ans)
Londres, Angleterre
Genre musical Rock, hard rock, heavy metal, rock progressif, blues rock
Instruments Claviers, orgue, hammond, piano
Années actives 1956 - 2012

Jonathan Douglas Lord (9 juin 1941, Leicester16 juillet 2012, Londres) est un compositeur, pianiste et organiste britannique. Membre fondateur du groupe de hard rock Deep Purple, il a également collaboré avec Whitesnake et produit de nombreuses compositions classiques (concertos).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jon Lord nait à Leicester et commence dès l'age de cinq ans à étudier le piano classique[1] qui l'amène au conservatoire de Londres, où il remporte un premier prix. Il commence sa carrière musicale en 1960 à Londres dans des combos jazz - il est alors très influencé par Jimmy Smith. Son premier groupe d’importance, conduit par le chanteur Art Wood, s’appelle « The Artwoods ». Le groupe enregistre un album intitulé Art Gallery en 1966, puis Lord rejoint les Flowerpot Men (en), groupe dans lequel il joue avec Nick Simper. Tous deux entrent l'année suivante dans la composition d'un nouveau groupe avec Ritchie Blackmore, Ian Paice et Rod Evans : Deep Purple.

Le 24 septembre 1969, Jon Lord enregistre au Royal Albert Hall de Londres son Concerto pour Groupe et Orchestre avec les musiciens du Royal Philharmonic Orchestra et de Deep Purple. Si l’album est crédité au nom du groupe, Jon Lord en est l’unique compositeur et arrangeur. L’expérience est réitérée en septembre 1970 avec la Gemini Suite. D’abord enregistrée en direct avec les musiciens de Deep Purple, elle l'est à nouveau en studio l'année suivante avec Albert Lee à la guitare et Yvonne Elliman et Tony Ashton au chant.

À partir de l'album In Rock, le son de Deep Purple évolue vers le hard rock et Jon Lord modifie le son de son orgue Hammond en le branchant sur un ampli Marshall, le rapprochant ainsi, avec la distorsion, du son de la guitare électrique de Ritchie Blackmore.

En 1974, il enregistre Windows (en) qu’il compose en compagnie d’Eberhard Schoener (en). Il sort également un disque avec Tony Ashton, First of the Big Bands (en). Son album solo le plus reconnu, Sarabande (en), paraît en 1976 avec Pete York à la batterie et Andy Summers (futur membre de The Police) à la guitare. Deep Purple se désagrège cette même année, et il forme Paice-Ashton & Lord avec son beau-frère Ian Paice et son ami Tony Ashton. Ils sont accompagnés de Bernie Marsden (futur Whitesnake) à la guitare et Paul Martinez à la basse. Il en sort un unique album, Malice in Wonderland (en)

En 1978, Jon Lord intègre Whitesnake, le groupe de David Coverdale, rejoint deux ans plus tard par Ian Paice. Il prend le temps d’enregistrer à côté, et en 1982, sort Before I Forget (en).

En 1984, il participe à la réunion de Deep Purple. Sa contribution aux compositions du groupe est constante et réelle, mais il garde une certaine indépendance : en 1998, il sort un nouvel album solo, Picture Within (en), tout empreint de romantisme.

Jon Lord quitte Deep Purple en 2002 afin de poursuivre des projets plus personnels ; il est remplacé par Don Airey. Lord se produit notamment en Australie avec Jimmy Barnes (en) (de Cold Chisel) et Bob Daisley (en) pour un set blues (Live at the Basement).

Lord annonce être atteint d'un cancer du pancréas sur son site officiel le 9 août 2011 et meurt le 16 juillet 2012 d'une embolie pulmonaire à la London Clinic[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

Avec Deep Purple[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Deep Purple.

Avec Tony Ashton[modifier | modifier le code]

Avec Whitesnake[modifier | modifier le code]

Autres collaborations[modifier | modifier le code]

  • 1966 : Art Gallery (The Artwoods)
  • 2003 : Live at the Basement (Hoochie Coochie Men)
  • 2007 : Danger. White Men Dancing (Hoochie Coochie Men)
  • 2011 : Jon Lord Blues Project Live (en) (Jon Lord Blues Project)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. magazine Rock & Folk n° 541, septembre 2012
  2. « Jon Lord, cofondateur et claviériste de Deep Purple, est mort », sur lemonde.fr,‎ 17 juillet 2012

Lien externe[modifier | modifier le code]