Saison NFL 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

NFL saison 2013

Description de l'image  National Football League 2008.svg.
Généralités
Sport Football américain
Organisateur(s) National Football League
Édition 94e
Lieu Drapeau des États-Unis États-Unis
Date du 5 septembre 2013
au 2 février 2014
Nations Drapeau des États-Unis États-Unis
Participants 32 franchises
Épreuves 267 matchs
Site(s) Finale au MetLife Stadium d'East Rutherford, New Jersey
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Ravens de Baltimore
Vainqueur Seahawks de Seattle

Navigation

La saison NFL 2013 est la 94e saison de la National Football League (NFL), la ligue principale d'équipes professionnelles de football américain aux États-Unis regroupant 32 franchises.

La NFL est organisée en deux conférences distinctes depuis sa fusion avec sa rivale, l'American Football League en 1970 : la National Football Conference (NFC) et l'American Football Conference (AFC). Ces deux conférences sont subdivisées en quatre divisions de 4 équipes chacune: Est, Ouest, Nord et Sud.

Chaque franchise dispute 16 matchs en 17 semaines lors de la saison régulière qui débute le 5 septembre 2013 et se termine le 29 décembre 2013. Suit alors une phase de playoffs opposant les 6 meilleures équipes de la saison régulière dans chaque conférence et qui débute le 4 janvier 2014 pour mener à la finale entre les deux champions de chaque conférence, le Super Bowl XLVIII, qui se dispute le 2 février 2014 au MetLife Stadium d'East Rutherford dans le New Jersey.

Évènements[modifier | modifier le code]

Matchs intra et interconférence[modifier | modifier le code]

Chaque équipe dispute six matchs contre les autres équipes de la même division (matchs aller-retour contre les 3 autres équipes), quatre matchs contre les équipes d'une autre division de la même conférence (les divisions se rencontrant changent chaque année), quatre matchs contre les équipes d'une autre division de l'autre conférence (les divisions se rencontrant changent chaque année) et un match contre chacune des équipes des deux autres divisions de la même conférence, ayant terminé à la même place la saison passée.

Selon le calendrier de la NFL, les divisions s'affrontant cette saison sont les suivantes :

Intraconférence[modifier | modifier le code]

  • AFC Nord contre AFC Est
  • AFC Sud contre AFC Ouest
  • NFC Nord contre NFC Est
  • NFC Sud contre NFC Ouest

Interconférence[modifier | modifier le code]

  • AFC Nord contre NFC Nord
  • AFC Sud contre NFC Ouest
  • AFC Est contre NFC Sud
  • AFC Ouest contre NFC Est

Matchs hors des États-Unis[modifier | modifier le code]

Pour la première fois depuis l'instauration des International Series durant la saison 2007, la NFL a joué non pas un, mais deux matchs en dehors du continent américain. Les deux matchs se sont joués au Wembley Stadium de Londres, et ont vu les Vikings du Minnesota accueillir les Steelers de Pittsburgh le 29 septembre 2013, et les Jaguars de Jacksonville accueillir les 49ers de San Francisco le 27 octobre 2013.

Comme chaque année depuis 2008, les Bills de Buffalo ont aussi joué un match à domicile en dehors des frontières des États-Unis, au Centre Rogers de Toronto, au Canada. Ils y ont reçu les Falcons d'Atlanta le 1er décembre 2013.

Changement de règles[modifier | modifier le code]

  • Modification de la sanction lorsqu'une révision-vidéo est demandée par un entraîneur quand bien même une révision-vidéo automatique existe déjà (à savoir, depuis la saison 2012, pour les situations de turnovers, de points inscrits, ou pour chaque jeu durant les deux dernières minutes de chaque mi-temps). La sanction est désormais le retrait d'un temps mort (excepté si la révision-vidéo donne raison à l'équipe de l'entraîneur) ainsi que de 15 yards de pénalité pour conduite antisportive. Cela vient remplacer la sanction d'annulation de la révision-vidéo en vigueur en 2012, après qu'une telle sanction ait empêché un touchdown discutable d'être revu au cours de la prolongation ayant mené à la défaite des Lions de Détroit face aux Texans de Houston.
  • Abolition de la tuck rule : désormais, un quarterback qui lâche la balle après avoir initié un faux mouvement de passe pour tromper les défenses (un pump fake) commet un fumble. Cette règle avait fait polémique quand, dans les dernières secondes de la Finale de Conférence AFC de la saison 2001, l'arbitre en avait fait application en estimant qu'il y avait passe incomplète et non fumble quand Tom Brady avait lâché la balle sur un tel faux mouvement.
  • Les tight ends et les half back peuvent désormais porter les numéros compris entre 40 et 49.
  • Durant les tentatives de field goals, le long snapper est désormais considéré comme un joueur sans défense, qui ne doit pas être touché, et la défense ne peut aligner plus de six joueurs sur l'un de ses côtés sous peine de recevoir une sanction de 5 yards. De même, plus aucun joueur de défense ne faisant pas partie de la ligne défensive ne peut pousser ses coéquipiers dans les blockers.

Mouvements notables[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Avant la saison[modifier | modifier le code]

Durant la saison[modifier | modifier le code]

  • Texans de Houston : Gary Kubiak, entraîneur des Texans depuis 2006, est remercié après la 14e journée de la saison et une 11e défaite consécutive pour son équipe (la pire série de son histoire). Il est remplacé de manière intérim par Wade Phillips.
  • Browns de Cleveland : Rob Chudzinski est remercié à l'issue de la 17e et dernière journée après sa première saison comme entraîneur des Browns et un bilan de 4-12.
  • Vikings du Minnesota : Leslie Frazier, entraîneur des Vikings depuis 2010, est remercié à l'issue de la saison après un bilan de 5-10-1 et la signature coûteuse de Josh Freeman en cours de saison.
  • Buccaneers de Tampa Bay : Greg Schiano, entraîneur des Buccaneers depuis 2012, est remercié à l'issue de la saison après un bilan de 4-12.
  • Lions de Détroit : Jim Schwartz, entraîneur des Lions depuis 2009, est remercié à l'issue de la saison après un bilan de 7-9 et un seul bilan positif depuis son arrivée.
  • Redskins de Washington : Mike Shanahan, entraîneur des Redskins depuis 2010, est remercié à l'issue de la saison après un bilan de 3-13.
  • Titans du Tennessee : Mike Munchak, entraîneur des Titans depuis 2011, est remercié à l'issue de la saison après un bilan de 7-9 et aucune saison positive depuis son arrivée.

Joueurs[modifier | modifier le code]

Avant la saison[modifier | modifier le code]

Durant la saison[modifier | modifier le code]

Draft[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Draft NFL 2013.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Matchs[modifier | modifier le code]

La saison régulière comprend 256 rencontres disputées pendant 17 semaines. Selon le système mis en place en 2002, chaque équipe rencontre toute autre équipe au moins une fois en quatre ans, et joue au moins une fois sur le terrain de toutes les équipes au moins une fois en huit ans.

1re semaine - 5, 8 et 9 septembre
2e semaine - 12, 15 et 16 septembre
3e semaine - 19, 22 et 23 septembre
4e semaine - 26, 29 et 30 octobre
5e semaine - 3, 6 et 7 octobre
6e semaine - 10, 13 et 14 octobre
7e semaine - 17, 20 et 21 octobre
8e semaine - 24, 27 et 28 octobre
9e semaine - 31 octobre, 3 et 4 novembre
10e semaine - 7, 10 et 11 novembre
11e semaine - 14, 17 et 18 novembre
12e semaine - 21, 23 et 24 novembre
13e semaine - 28 novembre, 1er et 2 décembre
14e semaine - 5, 8 et 9 décembre
15e semaine - 12, 14 et 15 décembre
16e semaine - 22 et 23 décembre
17e semaine - 29 décembre

Classement de la saison régulière[modifier | modifier le code]


Légende :

V = Victoires, D = Défaites, N = Matchs nuls, PCT = Pourcentage victoires, DIV =Victoires-Défaites Division, CONF =Victoires-Défaites Conférence, PM = Points marqués, PE = Points encaissés

x : Non champions de division, wild-card; y = Champion de division, wild card; z = Champion de division dispensé de wild-card; * = avantage du terrain pendant les playoffs

Qualifiés pour les playoffs
AFC Est
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
z (2) Patriots de la Nouvelle-Angleterre 12 4 0 75 4-2-0 9-3-0 444 338
Jets de New York 8 8 0 50 3-3-0 5-7-0 290 387
Dolphins de Miami 8 8 0 50 2-4-0 7-5-0 317 335
Bills de Buffalo 6 10 0 37,5 3-3-0 5-7-0 339 388
AFC Nord
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
y (3) Bengals de Cincinnati 11 5 0 68,8 3-3-0 8-4-0 430 305
Steelers de Pittsburgh 8 8 0 50 4-2-0 6-6-0 379 370
Ravens de Baltimore 8 8 0 50 3-3-0 6-6-0 320 352
Browns de Cleveland 4 12 0 25 2-4-0 3-9-0 308 406
AFC Sud
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
y (4) Colts d'Indianapolis 11 5 0 68,8 6-0-0 9-3-0 391 336
Titans du Tennessee 7 9 0 43,8 2-4-0 6-6-0 362 381
Jaguars de Jacksonville 4 12 0 25 3-3-0 4-8-0 247 449
Texans de Houston 2 14 0 12,5 1-5-0 2-10-0 276 428
AFC Ouest
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
z* (1) Broncos de Denver 13 3 0 81,3 5-1-0 9-3-0 606 399
x (5) Chiefs de Kansas City 11 5 0 68,8 2-4-0 7-5-0 430 305
x (6) Chargers de San Diego 8 8 0 50 4-2-0 6-6-0 396 348
Raiders d'Oakland 4 12 0 25 1-5-0 4-8-0 322 453
NFC Est
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
y (3) Eagles de Philadelphie 10 6 0 62,5 4-2-0 9-3-0 442 382
Cowboys de Dallas 8 8 0 50 5-1-0 7-5-0 439 432
Giants de New York 7 9 0 43,8 3-3-0 6-6-0 294 383
Redskins de Washington 3 13 0 18,8 0-6-0 1-11-0 334 478
NFC Nord
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
y (4) Packers de Green Bay 8 7 1 53,1 3-2-1 6-5-1 417 428
Bears de Chicago 8 8 0 50 2-4-0 4-8-0 445 478
Lions de Détroit 7 9 0 43,8 4-2-0 6-6-0 395 376
Vikings du Minnesota 5 10 1 34,4 2-3-1 4-7-1 391 480
NFC Sud
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
z (2) Panthers de la Caroline 12 4 0 75 5-1-0 9-3-0 366 241
x (6) Saints de La Nouvelle-Orléans 11 5 0 68,8 5-1-0 9-3-0 414 304
Falcons d'Atlanta 4 12 0 25 1-5-0 3-9-0 353 443
Buccaneers de Tampa Bay 4 12 0 25 1-5-0 2-10-0 288 389
NFC Ouest
Franchise V D N PCT DIV CONF PM PE
z* (1) Seahawks de Seattle 13 3 0 81,3 4-2-0 10-2-0 417 231
x (5) 49ers de San Francisco 12 4 0 75 5-1-0 9-3-0 406 272
Cardinals de l'Arizona 10 6 0 62,5 2-4-0 6-6-0 379 324
Rams de Saint-Louis 7 9 0 43,8 1-5-0 4-8-0 348 364


Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

  Joueur offensif du mois Joueur défensif du mois Rookie du mois
Mois AFC NFC AFC NFC Offensif Défensif
Septembre Peyton Manning (Broncos) Jimmy Graham (Saints) Justin Houston (Chiefs) Richard Sherman (Seahawks) DeAndre Hopkins (Texans) Kiko Alonso (Bills)
Octobre Andy Dalton (Bengals) Calvin Johson (Lions) Robert Mathis (Colts) Sean Lee (Cowboys) Eddie Lacy (Packers) Tyrann Mathieu (Cardinals)
Novembre Ben Roethlisberger (Steelers) Nick Foles (Eagles) Chandler Jones (Patriots) Thomas Davis (Panthers) Mike Glennon (Buccaneers) Sheldon Richardson (Jets)
Décembre Peyton Manning (Broncos), x2 LeSean McCoy (Eagles) Robert Mathis (Colts), x2 NaVorro Bowman (49ers) Cordarrelle Patterson (Vikings) Dee Milliner (Jets)

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Meilleurs quarterbacks[modifier | modifier le code]

  1. Nick Foles (Eagles) : 119.2
  2. Peyton Manning (Broncos) : 115.1
  3. Philip Rivers (Chargers) : 105.5
  4. Aaron Rodgers (Packers) : 104.9
  5. Drew Brees (Saints) : 104.7

(à noter les 109.0 de Josh McCown (Bears) en huit matchs dont cinq titularisations)

  • Total de yards
  1. Peyton Manning (Broncos) : 5 477 (Record NFL)
  2. Drew Brees (Saints) : 5 162
  3. Matthew Stafford (Lions) : 4 650
  4. Matt Ryan (Falcons) : 4 515
  5. Philip Rivers (Chargers) : 4 479
  • Nombre de touchdowns
  1. Peyton Manning (Broncos) : 55 (Record NFL)
  2. Drew Brees (Saints) : 39
  3. Andy Dalton (Bengals) : 33
  4. Philip Rivers (Chargers) : 32
  5. Tony Romo (Cowboys) : 31

Meilleurs wide receivers[modifier | modifier le code]

  • Total de yards
1. Josh Gordon (Browns) : 1 646
2. Antonio Brown (Steelers) : 1 499
3. Calvin Johnson (Lions) : 1 492
4. Demaryius Thomas (Broncos) : 1 430
5. A. J. Green (Bengals) : 1 426
  • Nombre de touchdowns
1. Jimmy Graham (Saints) : 16
2. Demaryius Thomas (Broncos) : 14
3. Dez Bryant (Cowboys) : 13
3. Vernon Davis (49ers) : 13
5. Calvin Johnson (Lions), Brandon Marshall (Bears), Julius Thomas (Broncos) : 12
  • Nombre de réceptions
1. Pierre Garçon (Redskins) : 113
2. Antonio Brown (Steelers) : 110
3. Andre Johnson (Texans) : 109
4. Julian Edelman (Patriots) : 105
5. Brandon Marshall (Bears) : 100

Meilleurs running backs[modifier | modifier le code]

  • Total de yards à la course
1. LeSean McCoy (Eagles) : 1 607
2. Matt Forté (Bears) : 1 339
3. Jamaal Charles (Chiefs) : 1 287
4. Alfred Morris (Redskins) : 1 275
5. Adrian Peterson (Vikings) : 1 266
  • Nombre de touchdowns
1. Jamaal Charles (Chiefs) : 12
1. Marshawn Lynch (Seahawks) : 12
3. Eddie Lacy (Packers) : 11
4. Knowshon Moreno (Broncos) : 10
4. Adrian Peterson (Vikings) : 10

Meilleurs défenseurs[modifier | modifier le code]

  • Total de tackles
1. Vontaze Burfict (Bengals) : 171
2. Paul Posluszny (Jaguars) : 161
3. Kiko Alonso (Bills) : 159
4. Luke Kuechly (Panthers) : 156
5. NaVorro Bowman (49ers) : 145
1. Robert Mathis (Colts) : 19,5
2. Robert Quinn (Rams) : 19
3. Greg Hardy (Panthers) : 15
4. Mario Williams (Bills) : 13
5. Cameron Jordan (Saints) : 12,5
  • Nombre d'interceptions
1. Richard Sherman (Seahawks) : 8
2. Brandon Boykin (Eagles) : 6
2. DeAndre Levy (Lions) : 6
2. Antrel Rolle (Giants) : 6
3. Tramaine Brock (49ers) : 5

L'usage de l'italique indique les joueurs rookies au cours de cette saison.

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Source : NFL.com

Playoffs[modifier | modifier le code]

Tableau du tour final[modifier | modifier le code]

  Tour Wild Cards Playoffs de Division Finales de Conférence Super Bowl XLVIII
                                     
5  San Francisco 23  
4  Green Bay 20  
  5  San Francisco 23  
    2  Caroline 10  
      
        
  5  San Francisco 17  
NFC
  1  Seattle 23  
6  La Nouvelle-Orléans 26  
3  Philadelphie 24  
  6  La Nouvelle-Orléans 15
    1  Seattle 23  
      
        
  N1  Seattle 43
  A1  Denver 8
5  Kansas City 44  
4  Indianapolis 45  
  4  Indianapolis 22
    2  Nouvelle-Angleterre 43  
      
        
  2  Nouvelle-Angleterre 16
AFC
  1  Denver 26  
6  San Diego 27  
3  Cincinnati 10  
  6  San Diego 17
    1  Denver 24  
      

(*) Indique les victoires en prolongations.

Pour chaque conférence, le résultat du match de wild card entre les équipes classées 3e et 6e détermine les rencontres du second tour. Si l'équipe classée 3e l'emporte, elle rencontre ensuite l'équipe classée 2e de la conférence et l'autre équipe qui remporte le tour wild card rencontre l'équipe classée 1re. Si l'équipe classée 6e remporte le tour de wild card, elle rencontre ensuite l'équipe classée 1re et l'autre équipe qui a remporté la wild card rencontre l'équipe classée 2e.

Wild card (tour de repêchage)[modifier | modifier le code]

Le tour de repêchage qualifie quatre équipes qui rejoindront les quatre équipes qualifiées directement grâce à un meilleur classement à l'issue de la saison régulière (classées en 1re ou 2e place des conférences AFC et NFC). Huit équipes participent au tour de repêchages: les quatre champions de division non directement qualifiés pour le second tour et les deux meilleures équipes restantes de chaque conférence. Les quatre équipes qui remportent le tour de wild card rejoignent ensuite les quatre équipes qualifiées directement.

Samedi 4 janvier 2014[modifier | modifier le code]

AFC : Chiefs de Kansas City - Colts d'Indianapolis
Match disputé au Lucas Oil Stadium d'Indianapolis
Statistiques de la rencontre : Chiefs - Colts : 44 - 45[1]
Résumé sur nfl.com[2]
Note : Menés 38-10 au début du 3e quart-temps, les Colts deviennent la deuxième équipe de l'histoire de la NFL à remonter un déficit de 28 points play-offs et à remporter la victoire, derrière les 32 points remontés par les Bills en janvier 1993 face aux Oilers[3].

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Chiefs 10 21 10 3 44
Colts 7 3 21 14 45



NFC : Saints de La Nouvelle-Orléans - Eagles de Philadelphie
Match disputé au Lincoln Financial Field de Philadelphie
Statistiques de la rencontre : Saints - Eagles: 26 - 24[4]
Résumé sur nfl.com[5]
Note : Ce match constitue la première victoire à l'extérieur en play-offs de l'histoire des Saints, après avoir été défaits durant leurs cinq premiers matchs de play-offs à l'extérieur.

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Saints 0 6 14 6 26
Eagles 0 7 7 10 24



Dimanche 5 janvier 2014[modifier | modifier le code]

AFC : Chargers de San Diego - Bengals de Cincinnati
Match disputé au Paul Brown Stadium de Cincinnati
Statistiques de la rencontre : Chargers - Bengals : 27 - 10[6]
Résumé sur nfl.com[7]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Chargers 7 0 10 10 27
Bengals 0 10 0 0 10



NFC : 49ers de San Francisco - Packers de Green Bay
Match disputé au Lambeau Field de Green Bay
Statistiques de la rencontre : 49ers - Packers: 23 - 20[8]
Résumé sur nfl.com[9]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
49ers 6 7 0 10 23
Packers 0 10 0 10 20



Tour de division (demi-finales de conférence)[modifier | modifier le code]

Samedi 11 janvier 2014[modifier | modifier le code]

NFC : Saints de La Nouvelle-Orléans - Seahawks de Seattle
Match disputé au CenturyLink Field de Seattle
Statistiques de la rencontre : Saints - Seahawks: 15 - 23[10]
Résumé sur nfl.com[11]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Saints 0 0 0 15 15
Seahawks 6 10 0 7 23



AFC : Colts d'Indianapolis - Patriots de la Nouvelle-Angleterre
Match disputé au Gillette Stadium de Foxborough
Statistiques de la rencontre : Colts - Patriots: 22 - 43[12]
Résumé sur nfl.com[13]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Colts 7 5 10 0 22
Patriots 14 7 8 14 43



Dimanche 12 janvier 2014[modifier | modifier le code]

NFC : 49ers de San Francisco - Panthers de la Caroline
Match disputé au Bank of America Stadium de Charlotte
Statistiques de la rencontre : 49ers - Panthers : 23 - 10 [14]
Résumé sur nfl.com[15]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
49ers 6 7 7 3 23
Panthers 0 10 0 0 10



AFC : Chargers de San Diego - Broncos de Denver
Match disputé au Mile High Stadium de Denver
Statistiques de la rencontre : Chargers - Broncos : 17 - 24 [16]
Résumé sur nfl.com[17]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Chargers 0 0 0 17 17
Broncos 7 7 3 7 24



Finales de conférence[modifier | modifier le code]

Dimanche 19 janvier 2014[modifier | modifier le code]

AFC : Patriots de la Nouvelle-Angleterre - Broncos de Denver
Match disputé au Mile High Stadium de Denver
Statistiques de la rencontre : Patriots - Broncos : 16 - 26 [18]
Résumé sur nfl.com[19]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Patriots 0 3 0 13 16
Denver 3 10 7 6 26



NFC : 49ers de San Francisco - Seahawks de Seattle
Match disputé au CenturyLink Field de Seattle
Statistiques de la rencontre : 49ers - Seahawks : 17 - 23[20]
Résumé sur nfl.com[21]

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
49ers 3 7 7 0 17
Seahawks 0 3 10 10 23



Super Bowl XLVIII[modifier | modifier le code]

Dimanche 2 février 2014[modifier | modifier le code]

AFC-NFC : Seahawks de Seattle-Broncos de Denver
Match disputé au MetLife Stadium d'East Rutherford
Statistiques de la rencontre : Seahawks - Broncos : 43 - 8

Score par quart-temps
Quart-temps 1 2 3 4 Total
Seahawks 8 14 14 7 43
Broncos 0 0 8 0 8



Faits notables de la saison 2013[modifier | modifier le code]

  • Les Chiefs de Kansas City sont l'équipe à être restée invaincue le plus longtemps cette saison, en remportant leurs 9 premières rencontres, avant de connaître une première défaite contre les Broncos de Denver sur le score de 27-17, lors de la 11e journée. À l'inverse, les Buccaneers de Tampa Bay et les Jaguars de Jacksonville ont du attendre la 10e journée pour connaître leur première victoire.
  • Les Texans de Houston ont connu la plus longue série de défaites de la saison : après deux victoires lors des deux premières journées, ils ont enchaînés 14 matchs consécutifs sans victoire.
  • Avec 606 points inscrits au total, les Broncos de Denver battent le record du plus grand nombre de points marqués durant une saison régulière (détenu jusque-là par les Patriots de la Nouvelle-Angleterre avec 589 points en 2007) et deviennent la première équipe à inscrire plus de 600 points.
  • Alors que plus aucun quarterback professionnel n'avait réussi cet exploit depuis la saison 1969, deux quarterbacks ont lancé 7 touchdowns en un seul match au cours de cette saison : Peyton Manning des Broncos de Denver durant la 1re journée et Nick Foles des Eagles de Philadelphie durant la 9e journée. Ces deux joueurs réalisent également les deux meilleurs débuts de saison d'un quarterback de l'histoire : Manning enchaîne en effet 20 touchdowns avant de connaître sa première interception et Foles 19 touchdowns avant de subir le même sort. Le précédent record était détenu par Milt Plum avec 16 touchdowns sans interception pour commencer la saison 1960.
  • Au cours de la 10e journée et d'une victoire 49-17 contre les Cowboys de Dallas, les Saints de La Nouvelle-Orléans deviennent la première équipe à obtenir 40 premières tentatives (first downs) en un seul match[22].
  • Les Jets de New York deviennent la première équipe à alterner une victoire et une défaite durant 10 matchs consécutifs, en réalisant ceci entre la 1re et la 11e journée de la saison.
  • Au cours de la 14e journée, le kicker des Broncos de Denver, Matt Prater, bat le record du plus long field goal jamais inscrit en NFL avec 64 yards, au cours d'une victoire 51-28 contre les Titans du Tennessee[23].
  • Au cours de la 15e journée et de la victoire des Chiefs de Kansas City contre les Raiders d'Oakland, Jamaal Charles devient le premier running back à inscrire 4 touchdowns à la réception, et le premier joueur à avoir dans un même match 4 touchdowns à la réception et un à la course.
  • Au cours de la 16e journée, Peyton Manning bat le record du plus grand nombre de touchdowns inscrits durant une seule saison. Avec 55 touchdowns, il bat le précédent record de Tom Brady qui en avait inscrit 50 en 2007. La semaine suivante, Manning bat un autre record prestigieux, celui du plus grand nombre de yards en une saison avec 5 477 yards, soit un de plus que Drew Brees en 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]