Adrian L. Peterson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Adrian Peterson.

Adrian Peterson

Description de l'image  Adrian Peterson (cropped).jpg.
Nom complet Adrian Lewis Peterson
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance 21 mars 1985
Lieu de naissance Palestine (Texas)
Taille 1,85 m (6 1)
Poids 98 kg (216 lb)
Surnom Purple Jesus, A. P., A. D., All Day
Numéro 28
Position Running back
Carrière universitaire ou amateur
2004-2006 Sooners de l'Oklahoma
Carrière professionnelle
Choix draft NFL 7e au total en 2007 par les
Vikings du Minnesota
Depuis 2007 Vikings du Minnesota
Pro Bowl 2007, 2008, 2009, 2010, 2012, 2013
All-Pro 2008, 2009, 2012
MVP (AP) 2012
Carrière pro. 2007 – aujourd'hui

(en) Statistiques sur NFL.com

Adrian Lewis Peterson, né le 21 mars 1985 à Palestine (Texas), surnommé A.P. ou Purple Jesus, est un joueur américain de football américain. Il évolue au poste de running back pour les Vikings du Minnesota de la Ligue nationale de football (NFL).

Il est souvent considéré comme l'un des meilleurs running backs de l'histoire, à l'instar de légendes passées telles qu'Eric Dickerson, O.J. Simpson, Bo Jackson et Jim Brown. Il détient ainsi un grand nombre de records à son poste, comme celui du plus grand nombre de yards courus en un seul match (296), et a reçu de nombreuses distinctions durant sa carrière : Rookie Offensif de l'année de la saison 2007, MVP et Joueur Offensif de la saison 2012, invité à six Pro Bowls et sélectionné trois fois dans l'équipe All Pro. Il est également le 7e joueur à réaliser une saison à plus de 2 000 yards à la course et n'est arrivé, en 2012, qu'à 8 yards du record du plus grand nombre de yards courus en une saison (2 097 yards contre 2 105 pour Dickerson).

Il a également été un grand joueur universitaire : jouant entre 2004 et 2006 avec les Sooners de l'Oklahoma de l'université de l'Oklahoma, il a notamment battu le record de la NCAA du plus grand nombre de yards courus lors de sa première année avec 1 925 yards. Il a également été nommé dans la première équipe All-American et a terminé finaliste au scrutin pour le trophée Heisman, une première pour un freshman.

Biographie[modifier | modifier le code]

Adrian Peterson est né le 21 mars 1985, dans la ville de Palestine, au Texas. Il provient d'une famille sportive : son père était un joueur de basket-ball pour l'équipe de l'université d'État de l'Idaho et sa mère était sprinteuse d'athlétisme à l'université de Houston. Son oncle, Ivory Lee Brown, a joué une saison dans la NFL pour les Cardinals de l'Arizona en 1992. Adrian Peterson a dû affronter des crises familiales tout au long de sa vie : à treize ans, son père Nelson Peterson est condamné à dix ans de prison pour blanchiment d'argent provenant du trafic de drogues[1]. Ensuite son frère, Brian Peterson, a été tué à l'âge de neuf ans par un conducteur ivre alors qu'il circulait à vélo. Son beau-frère, Chris Paris, a été tué par balles à Houston, au Texas, un jour avant la participation d'Adrian aux NFL Scouting Combine 2007. Enfin son fils de 2 ans est décédé le 11 octobre 2013 des suites de coups infligés par son beau-père[2].

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Adrian Peterson et Reggie Bush lors d'une promotion de l'US Army All-American Bowl

Sportif, Peterson commence à jouer au football américain dès l'âge de sept ans. Au lycée, il participe à des compétitions d'athlétisme, de basket-ball et de football américain. Au niveau du football, il impressionne, terminant sa campagne junior de 2002 avec 2 051 yards sur 246 portés soit une moyenne de 8,3 yards par porté et inscrit 22 touchdowns, puis il court en 2003 pour 2 960 yards sur 252 tentatives soit une moyenne de 11,7 yards par porté et marque 32 touchdowns. Il termine sa carrière lycéenne de football lors de l'US Army All-American Bowl, où il mène l'attaque de son équipe avec 95 yards gagnés et 2 touchdowns inscrits en 9 courses. Il annonce également, après ce match, son choix de rejoindre les Sooners de l'Oklahoma de l'université de l'Oklahoma. Il renonce ainsi à d'autres prestigieuses équipes universitaires, comme les Trojans d'USC, les Longhorns du Texas, les Aggies du Texas, les Bruins d'UCLA, les Razorbacks de l'Arkansas et les Hurricanes de Miami. Après la saison, il reçoit le Hall Trophy récompensant le meilleur joueur lycéen de l'année et est aussi nommé meilleur joueur de lycée de l'année par College Football News et Rivals.com.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Adrian Peterson sous les couleurs des Sooners de l'Oklahoma

Saison 2004[modifier | modifier le code]

Au cours de sa première saison, Peterson bat plusieurs records de NCAA concernant la course, et notamment celui du plus grand nombre de yards courus par un joueur de première année (freshman), avec 1 925 yards. Il court notamment pour plus de 100 yards durant ses neuf premiers matchs universitaires, et, face aux Cowboys d'Oklahoma State le 30 octobre 2004, il court pour 249 yards. Plus tard, face aux Bears de Baylor, il récidive avec 240 yards gagnés à la course. Au total, il réalise 11 matchs à plus de 100 yards, un record pour un freshman, et permet aux Soorners, considérés jusque-là comme l'une des pires équipes à la course, de devenir en une saison la meilleure du pays dans ce domaine. Il permet aussi à son équipe de rester invaincue toute la saison régulière, avant d'être finalement battue lors de l'Orange Bowl par les Trojans d'USC.

Il finit finaliste du trophée Heisman, terminant deuxième derrière le quarterback des Trojans, Matt Leinart, ce qui constitue le classement le plus élevé obtenu jusque-là par un freshman. Parmi les autres honneurs reçus, il est le premier joueur des Sooners à être sélectionné dans la première équipe de l'Associated Press All-American pendant sa première année.

Saison 2005[modifier | modifier le code]

Le temps de jeu de Peterson est limité pendant cette saison à cause d'un pied cassé et d'une blessure à la cheville. Il se blesse ainsi dès le premier match de la saison face aux Wildcats de Kansas State. Néanmoins, même avec quatre matchs de raté, il termine la saison en ayant couru pour 1 208 yards et 14 touchdowns sur 220 courses et termine deuxième de la conférence au nombre de yards gagnés à la course. À l'issue de la saison, il est récompensé en étant nommé membre de l'équipe All Big 12 Conference.

Saison 2006[modifier | modifier le code]

Peterson échappe à un défenseur des Broncos de Boise State pendant le Fiesta Bowl 2007

Le 14 octobre 2006, lors d'une victoire contre les Cyclones d'Iowa State, il se casse la clavicule en plongeant dans la zone d'en-but après une course de 53 yards. Il annonce ensuite que les médecins prévoient une convalescence pouvant aller de quatre à six semaines. Au moment de la blessure, Peterson avait besoin de seulement 150 yards pour passer devant Billy Sims et devenir le meilleur running back de l'Université de l'Oklahoma. Il est néanmoins incapable de revenir pour le reste de la saison régulière, et ne peut participer qu'au dernier match contre Broncos de Boise State lors du Fiesta Bowl 2007, où il court pour 77 yards.

Il termine cette année avec 1012 yards à la course malgré sa blessure, et enregistre un total de 4045 yards pendant sa carrière. Bien qu'il refuse dans un premier temps de se prononcer sur son avenir, il finit par décider de mettre fin à sa carrière universitaire et décide de se présenter au Draft 2007 de la NFL.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Draft 2007[modifier | modifier le code]

Peterson est comparé par les analystes à Eric Dickerson, le tenant du record du plus grand nombre de yards courus en une saison professionnelle. Malgré les blessures qui ont émaillé sa carrière universitaire, il est considéré comme l'un des meilleurs running backs à se présenter non seulement lors du Draft 2007, mais à se présenter durant cette décennie. À propos de ses blessures, il déclare notamment lors d'une conférence de presse pendant la draft : « Ma clavicule, je dirais qu'elle est guérie à 90 %. Beaucoup d'équipes sont au courant et je ne vois pas comment cela pourrait m'empêcher d'être prêt pour la saison. »

Le 28 avril 2007, il est sélectionné par les Vikings du Minnesota à la septième place du premier tour du Draft 2007, et il est le premier running back sélectionné cette année. Il signe avec eux un contrait de 40,5 millions de dollars sur cinq ans.

Avec les Vikings du Minnesota[modifier | modifier le code]

Saison 2007[modifier | modifier le code]

Avant la saison, Peterson annonce que ses objectifs sont d'être nommé Rookie Offensif de la saison et de courir pour plus de 1 800 yards au cours de la saison, afin de battre le record de course pour un joueur de première année détenu par Eric Dickerson avec 1 808 yards.

Le 10 août 2007, Peterson fait ses débuts avec les Vikings dans un match pré-saison contre les Rams de Saint-Louis. Il court pour 33 yards sur 11 courses et reçoit une passe pour 2 yards. Le 9 septembre 2007, il court pour 103 yards sur dix-neuf courses lors de son premier match en saison régulière contre les Falcons d'Atlanta. En plus de la distance gagnée à la course, il marque le premier touchdown de sa carrière professionnelle sur une réception de passe de 60 yards. Au cours de ses trois premiers matchs en saison régulière, ses 431 yards (271 à la course et 160 de réceptions) sont un record d'équipe. Pour ses bonnes performances en début de saison, il reçoit deux fois la distinction de Rookie Offensif du mois, en septembre et en octobre.

Peterson lors du Pro Bowl 2008

Sa carrière professionnelle explose le 14 octobre 2007 contre les Bears de Chicago lorsqu'il marque trois touchdowns et bat le record de sa franchise avec 224 yards gagnés à la course sur 20 courses. Il établit d'autres records pour un rookie pendant ce match comme celui du plus de matchs avec plus de 100 yards gagnés à la course et la plus longue course menant à un touchdown. Il bat aussi un record NFL de rookie avec 361 yards gagnés au total en un seul match. Ses 607 yards gagnés à la course pendant les 5 premiers matchs de la saison se classent deuxième dans l'histoire de la NFL derrière Eric Dickerson. Trois semaines plus tard, le 4 novembre 2007, il fait encore plus fort en battant le record de yards gagnés à la course en un seul match, en courant pour 296 yards et 3 touchdowns en 30 courses contre les Chargers de San Diego, éclipsant un record détenu jusque-là par Jamal Lewis depuis 2003. C'est aussi le deuxième match à plus de 200 yards de sa saison et il réussit à dépasser les 1 000 yards courus en seulement huit match, devenant le premier rookie à accomplir ces exploits.

Il lui faut ainsi moins de dix semaines pour être déjà considéré comme l'un des meilleurs running backs de la NFL. Néanmoins, il se blesse au niveau du ligament collatéral fibulaire du genou droit lors du match suivant et rate près d'un mois de compétition. Il revient le 2 décembre et court pour 116 yards et 2 touchdowns face aux Lions de Détroit.

Il termine sa saison avec d'impressionnantes statistiques pour un rookie : 1 341 yards et 12 touchdowns en 238 courses et en seulement 14 matchs. Il termine deuxième meilleur joueur de la ligue en termes de yards courus (derrière les 1 474 yards de LaDainian Tomlinson), est nommé Rookie Offensif de l'année et reçoit sa première invitation au Pro Bowl, match dont il finit MVP après avoir couru pour plus de 120 yards et 2 touchdown.

Saison 2008[modifier | modifier le code]

Peterson débute la saison avec de grandes ambitions, à savoir celles de dépasser les 2 000 yards et de devenir MVP de la saison. Néanmoins, des interrogations se posent autour de la résistance de Peterson aux blessure et du fait de savoir si la ligne offensive des Vikings est assez forte pour créer des trous dans les défenses.

Cette saison est celle de la confirmation des qualités de Peterson : il commence en effet par deux matchs à plus de 100 yards, avant d'enchaîner quatre autres matchs à plus de 100 yards au milieu de la saison. Lors de la 10e journée, il court pour son plus haut total de la saison en engrangeant 192 yards face aux Packers de Green Bay. Les Vikings terminant sur le bon bilan de 10-6, il joue son premier match de play-offs face aux Eagles de Philadelphie, qui se solde par une défaite des Vikings malgré ses 83 yards parcourus et ses deux touchdowns inscrits.

Au total, il réalise une nouvelle excellente saison en terminant avec 1 760 yards et 10 touchdowns en 363 courses, finissant meilleur coureur de la saison. Il est de nouveau invité au Pro Bowl, où il court encore une fois pour plus de 100 yards.

Saison 2009[modifier | modifier le code]

L'un des changements de la saison pour les Vikings est l'arrivée de Brett Favre comme quarterback, après plusieurs années d'instabilité au niveau du jeu de passe de l'équipe. Néanmoins, l'entraîneur-chef de l'équipe, Brad Childress, confirme que cette arrivée ne change rien pour Peterson, qui constitue toujours la pièce maîtresse de l'attaque de l'équipe.

Et en effet, il débute les neuf premiers matchs de la saison avec 917 yards et 11 touchdowns et aide son équipe à obtenir un bilan de 8-1 à ce moment. L'arrivée de Favre permet aussi à Peterson de développer un talent jusque là plutôt inexploité : celui de receveur. Peterson sert ainsi de manière plus régulière sur des screen pass, des passes pour un running back très rapides qui surprennent les défenses, et il cumule cette saison 436 yards à la réception. Le bon bilan des Vikings, 12-4, leur permet de retourner en play-offs. Si Peterson est plutôt moyen durant le premier match de play-offs, une victoire face aux Cowboys de Dallas, il est fortement employé durant la Finale de Conférence face aux Saints de La Nouvelle-Orléans : il court ainsi pour 122 yards et 2 touchdowns et permet à son équipe de rivaliser avec les Saints. Néanmoins cela ne suffit pas et les Vikings perdent ce match sur le score de 31-28.

Bien que ses statistiques soient plus basses cette saison, avec "seulement" 1 383 yards et un nombre inquiétant de 6 fumbles perdus, il inscrit tout de même le total impressionnant de 18 touchdowns. Il est néanmoins largement dépassé au vote du meilleur running back de la saison par Chris Johnson qui réalise une saison à plus de 2 000 yards. Peterson est toutefois de nouveau invité au Pro Bowl.

Saison 2010[modifier | modifier le code]
Adrian Peterson lors d'un match contre les Packers de Green Bay en 2011

L'importance de Peterson cette saison est croissante à mesure que les performances de Favre faiblissent. Alors que les Vikings passent une mauvaise saison (bilan de 6-10), il parvient à maintenir l'attaque de l'équipe à flot en réalisant cinq matchs à plus de 100 yards et en terminant avec 1 298 yards et 12 touchdowns à la course. Un autre motif de satisfaction pour lui est qu'il ne subit qu'un seul fumble de toute la saison, une amélioration considérable par rapport à la précédente saison. Il est encore invité pour le Pro Bowl à l'issue de la saison, comme à chaque saison jusque là depuis son arrivée dans le monde professionnel.

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Durant l'inter-saison, il signe une extension de contrat de 96 millions de dollars sur sept ans, faisant de lui le running back le mieux payé de l'histoire de la NFL. S'il réalise de bonnes performances cette saison-là, comme les trois touchdowns inscrits dès le premier quart-temps face aux Cardinals de l'Arizona lors de la 5e journée, ou les 175 yards gagnés contre les Packers lors de la 7e journée, cette saison est surtout celle des blessures. Tout d'abord, le 20 novembre, il est sévèrement touché à la cheville dès le début d'un match contre les Raiders d'Oakland et est contraint de rater les trois matchs suivants. Mais surtout, lors de l'avant-dernier match de la saison face aux Redskins de Washington, il est gravement blessé en subissant une déchirure du ligament croisé antérieur et du ligament collatéral tibial. Ne pouvant terminer la saison, sa carrière elle-même est alors remise en question de par la gravité de la blessure pour un joueur de son poste.

Au niveau statistique, il termine sa première saison à moins de 1 000 yards (970 yards, en douze matchs) malgré 12 touchdowns inscrits et ne peut pour la première fois être sélectionné au Pro Bowl.

Saison 2012 et MVP[modifier | modifier le code]

Au début de la saison, il n'est pas encore complètement remis de sa blessure de la saison précédente, mais joue pourtant dès le premier match, où il court pour 80 yards et 2 touchdowns. Après cinq autres matchs où il est efficace sans être spectaculaire, courant à chaque fois pour plus de 50 yards mais sans inscrire de touchdown, tout change à partir de la 7e journée où il court pour 153 yards et un touchdown. À partir de là, il enchaîne huit matchs consécutifs pour plus de 100 yards et 9 touchdowns, dont deux matchs pour plus de 200 yards. Il devient le second joueur de l'histoire, derrière Earl Campbell en 1980, à courir pour plus de 150 yards durant sept matchs d'une saison. À la veille du dernier match de la saison face aux Packers, il est à 208 yards du record de Dickerson du plus grand nombre de yards courus en une saison. S'il parvient à aider son équipe à obtenir une victoire cruciale dans la course aux play-offs, il ne court "que" pour 199 yards et termine la saison régulière avec 2 097 yards, à 9 yards tout juste du record, et 12 touchdowns.

Adrian Peterson en 2013

Alors que l'équipe des Vikings est jugée plutôt faible (après une saison 2011 avec un bilan de 3-13), et que leurs chances d'atteindre les play-offs sont tout aussi faibles, il transcende ainsi l'attaque de son équipe et est l'une des principales raisons des quatre victoires consécutives signées par les Vikes durant les quatre derniers matchs de la saison qui leur permettent de finir sur le bilan surprenant de 10-6 et d'obtenir une qualification. Néanmoins, en play-offs, sa présence seule ne suffit plus et malgré 99 yards parcourus, les Vikings sont éliminés dès le premier match de Wild-Card par les Packers.

Pour ses statistiques exceptionnelles, mais aussi pour son impact sur son équipe et sa capacité à la soutenir et à la mener presque seul, il est nommé Most Valuable Player de la saison devant Peyton Manning et est également nommé Joueur Offensif de la saison. Ses performances suivant une grave blessure, il termine également deuxième au vote du Retour[3] de l'année, derrière Manning également de retour cette saison-là après une sévère blessure au cou. À la fin de la saison, Peterson subit une nouvelle opération pour une hernie, et il révèle à cette occasion que cette blessure existe depuis le dernier quart de la saison et salue à cette occasion son entraîneur et sa ligne offensive, qu'il juge responsables de ses excellentes performances durant cette période difficile.

Statistiques par saison[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Matchs Courses Réceptions Fumbles
GP GS Courses Yds Moyen Lng TD Rec Yds Moyen Lng TD FUM Perdus
2007 Vikings du Minnesota 14 9 238 1 341 5.6 73T 12 19 268 14.1 60T 1 5 3
2008 Vikings du Minnesota 16 15 363 1 760 4.8 67T 10 21 125 6 16 0 9 4
2009 Vikings du Minnesota 16 15 314 1 383 4.4 64T 18 43 436 10.1 63 0 7 6
2010 Vikings du Minnesota 15 15 283 1 298 4.6 80T 12 36 341 9.5 34 1 1 1
2011 Vikings du Minnesota 12 12 208 970 4.7 54 12 18 139 7.7 22 1 1 0
2012 Vikings du Minnesota 16 16 348 2 097 6.0 82T 12 40 217 5.4 20 1 4 2
2013 Vikings du Minnesota 14 14 279 1 266 4.5 78T 10 29 171 5.9 22 1 5 3
Total 119 96 2 033 10 115 5.0 82 86 206 1 697 8.2 63 5 31 19

Distinctions professionnelles[modifier | modifier le code]

Records professionnels[modifier | modifier le code]

  • Plus grand nombre de yards à la course en un seul match : 296
  • Deuxième plus grand nombre de yards à la course en une saison : 2 097 (derrière les 2 105 d'Eric Dickerson)
  • Plus grand nombre de yards à la course en huit matchs : 1 322
  • Plus grand nombre de touchdowns inscrit après une course de plus de 60 yards : 12
  • Plus grand nombre de match à plus de 200 yards à la course pour un rookie : 2
  • Plus grand nombre de courses de plus de 50 yards en une saison : 7
  • Plus grand nombre de matchs consécutifs avec 150 yards à la course ou plus : 7 (à égalité avec Earl Campbell)
  • Plus grand nombre de yards à la course en un seul mois : 861, en décembre 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :