Roxanne (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roxanne.

Roxanne

Single de The Police
extrait de l'album Outlandos d'Amour
Face A Roxanne
Face B Peanuts
Sortie Avril 1978
Avril 1979 (ressorti)
Enregistré 1978
Durée 3:14
Genre Reggae rock[1], new wave
Format 45 tours
Auteur-compositeur Sting
Réalisateur Stewart Copeland, Sting, Andy Summers
Label A&M Records

Singles de The Police

Pistes de Outlandos d'Amour

Roxanne est une chanson du groupe The Police d'abord sortie en single en 1978 puis dans l'album collector New Wave, 30 cm transparent de compilation des nouveaux talents anglais, puis dans l'album de Police Outlandos d'Amour.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sting, le chanteur du groupe a écrit cette chanson à Paris en octobre 1977, inspiré par les prostituées qu'il voyait près de l'hôtel minable du groupe qui jouait à l'époque au Nashville club. Le titre de la chanson vient du nom de l'héroïne de la pièce Cyrano de Bergerac, lu sur une vieille affiche accrochée dans le foyer de l'hôtel.

Sting avait à l'origine conçu la chanson comme une bossa nova, bien qu'il crédite le batteur Stewart Copeland pour sa forme rythmique finale en tango. La chanson n'a pas marché lors de sa première sortie mais a fait l'objet de plus de promotion en avril 1979 lorsqu'elle a été intégrée à l'album Outlandos d'Amour. Elle a alors atteint la 12e place des hit parades anglais et la 32e place aux États-Unis.

Le magazine Rolling Stone l'a classée 388e sur sa liste des 500 plus grandes chansons de tous les temps.

C'était également cette chanson qui fut le prétexte au retour de The Police en 2007 pour fêter le trentième anniversaire de sa création.

Sur la naissance de Roxanne[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

The Police jouait un punk rock très en vogue dans les clubs, mais ne parvenait pas à vendre sa musique. Après avoir essayé de démarcher un peu partout, Stewart Copeland fait appel à son frère Miles Copeland, manager et producteur de groupes. Il lui demande d'assister à une répétition pour écouter les nouveaux morceaux dont ils voulaient faire un album. À l'époque, Stewart était le « directeur artistique » du groupe, il composait beaucoup et parfois refusait les chansons de Sting.

  • Miles vient donc les voir, les écoute, puis dit clairement : « Ça ne se vendra pas les gars... »
  • Là-dessus, l'ingénieur du son lance : « Jouez-lui la chanson de Sting »,
  • Miles : « Oui, allez-y, je suis venu pour écouter ce que vous jouez...Alors jouez moi cette chanson... »,
  • Stewart : « Si t'as pas aimé les autres, c'est pas la peine d'écouter celle-là, c'est une chanson d'amour, c'est pas très punk »
  • Miles : « Envoyez, on verra... »

Police s'exécuta... Miles : « Putain, c'est un tube, les gars, je vous prends ! »

Sur l'enregistrement de Roxanne[modifier | modifier le code]

Si l'on écoute attentivement le début de Roxanne, on entend un bref accord de piano, puis le rire de Sting. Ce n'était pas du tout prévu dans la chanson originale, c'était même un accident. En effet, lors de l'enregistrement de la partie chantée, Sting, qui venait de passer une nuit blanche, eut un gros coup de barre. Avisant un piano derrière lui, il voulut s'asseoir, pensant que le couvercle était rabattu ; il ne l'était pas, et l'accord que l'on entend au début de Roxanne a été joué par le postérieur de Sting. Le groupe garda ce petit passage, car l'accord joué, bien qu'atonal, ne jurait pas avec l'accord de Sol mineur joué par la guitare[2].

Classements[modifier | modifier le code]

Classement (1979-1980) Meilleure
position
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[3] 34
Drapeau du Canada Canada (RPM 100 Singles)[4] 31
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[5] 32
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[6] 31
Drapeau des États-Unis États-Unis (Record World)[7] 39
Drapeau de la France France (SNEP)[8] 7
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[9] 22
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[10] 8
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[11] 21
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[12] 19
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[13] 12
Classement (1982) Meilleure
position
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot Mainstream Rock Tracks)[5] 28
Drapeau de la France France (SNEP)[8] 32
Classement (1997) Meilleure
position
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratip)[14] 19
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[15] 14
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[11] 38
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[12] 69
Drapeau de la Pologne Pologne (Classements Singles)[16] 17
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[13] 17
Classement (2012) Meilleure
position
Drapeau de la France France (SNEP)[17] 195

Reprises[modifier | modifier le code]

La chanson a donné lieu à de nombreuses reprises :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Christopher Gable, The Words and Music of Sting, Praeger Publishers,‎ 2008, 164 p. (ISBN 978-0-275-99360-3, lire en ligne), p. 8
  2. (en) Vic Garbarini, « "I think if we came back..." », sur Cybercomm.nl, Rogier van der Gugten,‎ printemps 2000 (consulté le 14 septembre 2013)
  3. (en) bulion, « Forum - ARIA Charts: Special Occasion Charts - CHART POSITIONS PRE 1989 », sur Australian-charts.com, ARIA (consulté le 14 septembre 2013)
  4. (en) « Top Singles - Volume 31, No. 7, May 12 1979 », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le 14 septembre 2013)
  5. a et b (en) « Outlandos d'Amour awards at Allmusic », sur Allmusic, Rovi Corporation (consulté le 13 septembre 2013)
  6. (en) « CASH BOX Top 100 Singles - Week ending APRIL 28, 1979 », sur Cashboxmagazine.com, Cash Box magazine,‎ 5 février 2011 (consulté le 14 septembre 2013)
  7. (en) « RECORD WORLD 1979 », sur Geocities.com, Record World,‎ 20 août 2009 (consulté le 14 septembre 2013)
  8. a et b Dominic DURAND / InfoDisc, « InfoDisc : Tous les Titres par Artiste », sur InfoDisc.fr,‎ 14 septembre 2013 (consulté le 14 septembre 2013)
  9. (en) « The Irish Charts - All there is to know », IRMA (consulté le 13 septembre 2013) Le seul résultat que l'on trouve en cherchant "Roxanne"
  10. (en) Charts.org.nz – The Police – Roxanne. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 14 septembre 2013.
  11. a et b (nl) Nederlandse Top 40 – The Police - Roxanne search results. Nederlandse Top 40. Stichting Nederlandse Top 40. Consulté le 14 septembre 2013.
  12. a et b (nl) Dutchcharts.nl – The Police – Roxanne. Single Top 100. Hung Medien. Consulté le 14 septembre 2013.
  13. a et b (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company. Consulté le 14 septembre 2013.
  14. (nl) Ultratop.be – Sting & The Police – Roxanne 97 (Puff Daddy Remix). Ultratip. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 14 septembre 2013.
  15. (it) « Indice per Interprete: P », sur HitParadeItalia.it, Creative Commons (consulté le 14 septembre 2013)
  16. (pl) « ROXANNE'97 - The Police & Puff Daddy », sur LP3.polskieradio.pl, Nowe Media, Polskie Radio S.A. (consulté le 14 septembre 2013)
  17. Lescharts.com – The Police – Roxanne. SNEP. Hung Medien. Consulté le 14 septembre 2013.
  18. (en) « Language of Love review at Allmusic », sur Allmusic, Rovi Corporation (consulté le 16 juillet 2010)