Renée Richards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richards.
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec l'acteur et réalisateur québécois : René Richard Cyr
Renée Richards
Carrière professionnelle
1976 – 1982[1]
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 19 août 1934 (80 ans)
Drapeau : États-Unis New York
Taille / poids 1,88 m (6 2) / 
Prise de raquette Gauchère
Palmarès
En simple
Titres 1
Finales perdues 2
Meilleur classement 20e (février 1979)
En double
Titres 0
Finales perdues 3
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16
Double F(1)
Mixte 1/2

Renée Richards, née Richard Raskind le 19 août 1934 à New York, est une éminente ophtalmologue des années 1960, convaincue au cœur d'elle-même d'être une femme. À la suite d'une opération de changement de sexe, elle entame en 1976 une carrière de joueuse de tennis professionnelle au cours de laquelle elle connaît, malgré elle, la célébrité.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1954, Richard Raskind est capitaine de son équipe de tennis à l'Université Yale. Il[2] poursuit ensuite des études de médecine à Rochester, sert dans la Navy en tant que capitaine de corvette, puis officie à New York comme éminent ophtalmologue, spécialisé dans le traitement du strabisme. Champion de tennis amateur, il participe aux Internationaux des États-Unis dans les années 1950.

Travesti en femme, il voyage en Europe dans les années 1960 avant d'entreprendre de se faire opérer dans une clinique gynécologique de Casablanca pour changer de sexe. Il reçoit des œstrogènes mais, paralysé par l'angoisse[3], renonce à l'intervention chirurgicale au dernier moment. Il retourne aux États-Unis où il se marie et a un fils (Nicholas).

Après son divorce en 1975, il tente une seconde opération en Californie sur les recommandations du psychologue Harry Benjamin. C'est un succès : Richard Raskind devient Renée Richards. Cette dernière se lance alors, à plus de quarante ans, dans une honorable carrière de joueuse de tennis professionnelle sur le circuit WTA.

En 1976, à la suite des révélations d'un journaliste, l'USTA lui refuse le droit de concourir à l'US Open au motif de son transsexualisme. Encouragée par des centaines de lettres, elle porte l'affaire en justice. La Cour suprême de New York lui donne raison en 1977 et, la même année aux côtés de Betty-Ann Stuart, elle atteint la finale du double dames de l'épreuve[4].

20e joueuse mondiale en février 1979 et entraîneuse de Martina Navrátilová pendant deux saisons, elle abandonne définitivement la compétition en 1982 et renoue aussitôt avec la médecine[5].

Elle publie en 1983 une première autobiographie, Second Serve, adaptée en téléfilm en mai 1986 pour une chaîne américaine[6], avec Vanessa Redgrave dans le rôle de Raskind/Richards. Dans son second ouvrage, No Way Renée, paru en 2007, elle évoque notamment les multiples bouleversements identitaires et familiaux liés à son changement anatomique, en particulier ses relations difficiles avec son fils.

Renée Richards exerçait encore sa profession d'ophtalmologue en 2004[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple dames[modifier | modifier le code]

# Date[8] Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surface Finaliste Score
1 25/01/1981 Avon Futures of Roanoke, Roanoke Futures 30 000 NC Drapeau : États-Unis Jane Stratton 7-5, 6-3

Finales en simple dames[modifier | modifier le code]

# Date[8] Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surface Vainqueur Score
1 05/02/1979 Avon Champ’s of Seattle, Seattle 125 000 Moquette (int.) Drapeau : États-Unis Chris Evert 6-1, 3-6, 6-3 Parcours
2 10/09/1979 Greater Pittsburgh Open, Pittsburgh 35 000 NC Drapeau : Royaume-Uni Sue Barker 6-3, 6-1

Titre en double dames[modifier | modifier le code]

Aucun

Finales en double dames[modifier | modifier le code]

# Date[8] Nom et lieu du tournoi Cat. ($) Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 29/08/1977 US Open
Forest Hills
G. Chelem 250 000 Terre (ext.) Drapeau : Tchécoslovaquie Martina Navrátilová
Drapeau : Pays-Bas Betty Stöve
Drapeau : États-Unis Betty-Ann Stuart 6-1, 7-6 Parcours
2 01/01/1979 Avon Champ’s of Washington
Washington
125 000 Moquette (int.) Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Mima Jaušovec
Drapeau : République socialiste de Roumanie Virginia Ruzici
Drapeau : États-Unis Sharon Walsh 4-6, 6-2, 6-4 Parcours
3 05/03/1979 Avon Champ’s of Philadelphia
Philadelphie
125 000 Dur (int.) Drapeau : France Françoise Dürr
Drapeau : Pays-Bas Betty Stöve
Drapeau : Royaume-Uni Virginia Wade 6-4, 6-2 Parcours

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple messieurs (partiel)[modifier | modifier le code]

En tant que « Richard Raskind »

Année Championnat d'Australie Internationaux de France Wimbledon US National
1953 - - - 1er tour (1/64) Drapeau : Chili Ricardo Balbiers
1954 - - - -
1955 - - - 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Barry MacKay
1956 - - - 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis du Brésil Armando Vieira
1957 - - - 2e tour (1/32) Canada Don Fontana
1958 - - - -
1959 - - - -
1960 - - - 1er tour (1/64) Drapeau : Australie Neale Fraser

À droite du résultat, l'ultime adversaire

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie[9] Internationaux de France Wimbledon US Open
1977[10] - - - 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni Virginia Wade
1978 - - - 1er tour (1/64) Drapeau : Afrique du Sud Ilana Kloss
1979 - - - 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis Chris Evert
1980 - - - 2e tour (1/32) Drapeau : Australie Wendy Turnbull
1981 - - - 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Andrea Leand

À droite du résultat, l'ultime adversaire

En double dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie[9] Internationaux de France Wimbledon US Open
1977[10] - - - Finale
Drapeau : États-Unis B. Stuart
Drapeau : Tchécoslovaquie Navrátilová
Drapeau : Pays-Bas Betty Stöve
1978 - - - 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis T. Holladay
Drapeau : Afrique du Sud T. Harford
Drapeau : Royaume-Uni Anne Hobbs
1980 - - - 3e tour (1/8)
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie M. Jaušovec
Drapeau : États-Unis Billie Jean
Drapeau : Tchécoslovaquie Navrátilová
1981 - - - 3e tour (1/8)
Drapeau : États-Unis F. Hutnick
Drapeau : États-Unis Kathy Jordan
Drapeau : États-Unis Anne Smith

Sous le résultat, la partenaire ; à droite, l'ultime équipe adverse

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie[9],[11] Internationaux de France Wimbledon US Open
1978 n/a - - 3e tour (1/8)
Drapeau : États-Unis John Lucas
Drapeau : Suède Helen Anliot
Drapeau : Nouvelle-Zélande Chris Lewis
1979 n/a - - 1/2 finale
Drapeau : République socialiste de Roumanie Ilie Năstase
Drapeau : Afrique du Sud G. Stevens
Drapeau : Afrique du Sud Bob Hewitt
1980 n/a - - 1er tour (1/16)
Drapeau : République socialiste de Roumanie Ilie Năstase
Drapeau : Pays-Bas Betty Stöve
Drapeau : Afrique du Sud F. McMillan

Sous le résultat, la partenaire ; à droite, l'ultime équipe adverse

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dernier match officiel connu
  2. « il » : en référence à son sexe biologique (masculin) et non à son identité de genre (féminin). Cette précision s'applique aux trois premiers paragraphes.
  3. « Up until that moment of truth in front of the clinic, I would have said confidently that I was a woman trapped in a man's body. But I had stood paralyzed, not fifty feet from the remedy and had been unable to cross the remaining space. Somewhere inside me, the previously failing masculinity was rising up again and making a bid for life. »
  4. Les sites officiels de la WTA et de l'ITF ne mentionnent d'ailleurs les performances sportives de Richards qu'à partir de cette édition 1977 de l'US Open.
  5. « I had to admit that I was a better doctor than I was an athlete. »« Il m'a bien fallu admettre que j'étais meilleure médecin qu'athlète. »
  6. Téléfilm également diffusé en France sous le titre Le choix
  7. (en) www.putnamhospital.org
  8. a, b et c Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.
  9. a, b et c L'Open d'Australie est organisé en décembre de 1978 à 1985.
  10. a et b L'Open d'Australie a lieu deux fois (janvier et décembre) en 1977.
  11. Pas de tableau double mixte à l'Open d'Australie de 1970 à 1985.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]