Révolution cantonale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Écu du Canton fédéral de Valence de 1873.

La Révolution Cantonale fut un mouvement politique qui eut lieu durant la Première République espagnole et qui consista en une réorganisation d'une partie du territoire espagnol en cantons, c'est-à-dire des États indépendants volontairement réunis dans la Fédération espagnole (Federación española), proche d'une certaine manière du modèle suisse.

Elle commença par une grève révolutionnaire déclenchée à Alcoy quelques jours avant le 12 juillet 1873, quand éclata l’insurrection à Cartagène sous le nom de Revolución Cantonal. Elle s’étendit les jours suivants dans de nombreuses zones des régions de Valence, Murcie, Andalousie et dans la province de Salamanque. En Estrémadure, on essaya de constituer des cantons à Coria, Hervás et Plasencia. Dans cette région fut créé le journal El Canton Extremeño (fondé par Hernandez González et continué par Evaristo Pinto Sánchez), dont les pages appelaient à la création d’un canton d’Estrémadure lié à la Lusitanie; on incitait les lecteurs à prendre les armes car il était nécessaire de défendre les idéaux promulgués. Dans la province d’Ávila également, la Revolución Cantonal aura une certaine incidence.

Ce mouvement était partisan d’un fédéralisme de caractère radical et a essayé d’établir une série de villes ou de confédérations de villes (cantons) indépendantes qui se fédèreraient librement. L’idéologie cantonale eut une grande influence sur le mouvement ouvrier naissant, et surtout sur l’anarchisme.

Voici la liste totale des cantons qui ont été proclamés durant cette période :

Canton fédéral Proclamation Dissolution
Canton d'Alcoy 12/07/1873 13/07/1873
Canton d'Algeciras 22/07/1873 08/08/1873
Canton d'Alicante 20/07/1873 23/07/1873
Canton d'Almansa 19/07/1873 21/07/1873
Canton d'Andújar 22/07/1873 ?
Canton de Bailén 22/07/1873 ?
Canton de Béjar 22/07/1873 ?
Canton de Cadix 19/07/1873 04/08/1973
Canton de Cartagène 12/07/1873 13/01/1874
Canton de Castellón 19/07/1873 26/07/1873
Canton de Cordoue 23/07/1873 24/07/1873
Canton de Grenade 20/07/1873 ?
Canton de Jaén ? ?
Canton de Loja ? ?
Canton de Málaga ? ?
Canton de Salamanque ? ?
Canton de Séville 19/07/1873 ?
Canton de Tarifa 22/07/1873 ?
Canton de Torrevieja 19/07/1873 ?
Canton de Valence 13/07/1873 07/08/1873

Évolution et fin des cantons[modifier | modifier le code]

La majorité des cantons ont supprimé les monopoles, ont reconnu le droit au travail, la journée de huit heures et supprimé les impôts sur la consommation (droits d’octroi). Les tendances socialistes et anarchistes n'ont pas réussi à s’imposer et c’est seulement à Cadix, Séville et Grenade que les internationalistes ont eu le plus d’influence.

Notons pour leurs initiatives et la durée de leur existence les cantons de Almansa, Loja, Séville, Málaga, Cadix, Tarifa et, surtout, Cartagène, qui a été celui qui a eu la résistance la plus forte jusqu’au 13 janvier 1874, quand Martínez Campos et Manuel Pavía l’ont occupé militairement. Une des conséquences les plus immédiates de la Revolución Cantonal a été la démission de Francisco Pi i Margall comme président de la République.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]