Première République espagnole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caricature de la revue La Flaca (1869-1876) publiée en 1873. On y voit Francesc Pi i Margall débordé par le fédéralisme (représenté par les enfants portant différentes tenues traditionnelles régionales) et Emilio Castelar essayant de remettre de l'ordre en instruisant les enfants.

La Première République espagnole (en castillan, Primera República Española) est le régime qu'a connu l'Espagne de 1873 à 1874, ou 1875 si l'on y rattache le gouvernement provisoire de Francisco Serrano.

La république est la conséquence directe des difficultés que connaissait l'Espagne depuis le règne mouvementé d'Isabelle II et de son mari le roi consort François Ier. Après leur fuite en France en 1868, il a fallu quelque temps pour trouver une personne à qui confier le trône d'Espagne. Le choix s'est finalement porté sur Amédée de Savoie mais ce dernier, en butte à de grandes difficultés, finit par abdiquer le 10 février 1873. Le lendemain, le 11 février 1873, une partie de la population madrilène, à l'instigation de militants républicains, proclame la République.

Des élections sont alors organisées pour élire des Cortes destinées à élaborer une Constitution. Néanmoins, l'unité n'existe pas parmi les Républicains et l'Espagne est partagée entre deux tendances, une tendance favorable à la décentralisation mais résolument unitaire, et une tendance fédéraliste. Un peu partout, des régions, des provinces voire de simples villages proclament leur « indépendance » ou du moins leur « autonomie » au sein de l'État, créant une situation proche de l'insurrection (Révolution cantonale). Le pouvoir central hésite devant cette situation, avant de décider un mouvement de répression. La République est marquée par une forte instabilité et la démission de plusieurs présidents successifs. L'armée prend un pouvoir grandissant.

C'est d'ailleurs un coup d'État, organisé par des partisans de la monarchie, qui met fin à la République démocratique dès janvier 1874. Commence alors le gouvernement provisoire du général Francisco Serrano, qui gouverne de manière autoritaire, sans les Cortes qui ont été dissoutes, jusqu'en décembre 1874.

La restauration de la dynastie des Bourbons prend du retard car Serrano cherche à gagner du temps, dans l'espoir de conserver un régime républicain à son profit. Finalement, en janvier 1875, la monarchie est restaurée au profit d'Alphonse XII, qui met en place une monarchie constitutionnelle.