Happy Meal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo du Happy Meal

Le Happy Meal (littéralement en français : « Joyeux repas ») ou Joyeux festin (au Canada français) est un menu alimentaire pour enfants vendu par la chaîne de restauration rapide McDonald's depuis juin 1979.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Happy Meal se présente de manière générale dans une boîte fantaisiste en carton ou dans un sachet en papier, et est le plus souvent accompagné d'un jouet thématique distribué en édition limitée.

Le premier Happy Meal apparut en 1979 avec pour thème Circus Wagon Happy Meal composé d'un simple hamburger ou cheeseburger, de frites, d'un cookie et d'une boisson. À l'époque, son prix était de 1 $ et contenait plusieurs petits accessoires pour enfants (crayons, gomme, etc.).

Aujourd'hui, le Happy Meal est souvent vecteur de la promotion de la sortie d'un film avec un jouet en rapport avec ce dernier. Le tout premier partenariat avec un film eut lieu en décembre 1979 avec la promotion de Star Trek, le film.

Pour des raisons qui sont propres à la situation de chaque pays, McDonald's utilise soit la forme non-traduite Happy Meal, soit une traduction dans la langue locale (« Joyeux festin » au Québec, Cajita feliz en Amérique latine hispanophone, etc.). En France, le nom Happy Meal est quant à lui utilisé.

Contenu alimentaire[modifier | modifier le code]

Le menu Happy Meal propose aux enfants des aliments qui leur sont plus adaptés au niveau gustatif et nutritionnel par rapport aux autres menus des restaurants McDonald's. Le contenu du Happy Meal se divise alors en 3 éléments :

Aux États-Unis, en Grande-Bretagne, au Canada et en Italie, ainsi que dans d'autres pays, McDonald's a récemment introduit un choix « option santé » au Happy Meal, procurant un menu plus diététique où les frites sont par exemple remplacées par des légumes comme des pommes ou des carottes.

Jouet[modifier | modifier le code]

Les jouets offerts dans les Happy Meal s'élaborèrent au fil du temps. Si au début les cadeaux étaient aussi basiques que des frisbees ou des balles, ils ont depuis bien évolué vers des modèles plus sophistiqués parfois pourvus de mécanismes. Pour exemple, récemment, les Happy Meal ont proposé des barbies, des petites voitures Hot Wheels ou encore des objets sous licence Disney. Initialement acheté séparément, le jouet a par la suite été intégré au menu et en fait maintenant partie intégrante.

Un fait marquant du XXIe siècle est l'entrée du Happy Meal dans le Guiness Book des records. En effet, dans la catégorie « collectionneur » figure Victoria « Wei Wei » Lim. Cette dernière conserve tous les jouets depuis son plus jeune âge, le nombre de jouets exacts n'est pas facile à définir, mais la légende dit qu'il faudrait un terrain de football entier pour les poser tous l'un à côté de l'autre.

Le Happy Meal n'inaugura pas la pratique de distribution d'un cadeau pour les enfants. Au Canada, avant l'apparition du Joyeux festin, cette pratique existait déjà avec la « Surprise de la semaine » où un jouet était disponible sur demande. Cette opération continua après l'apparition du Joyeux festin.

Controverses[modifier | modifier le code]

  • Le 22 juillet 2006, les 1025 ouvriers d'une usine du sud de la Chine qui fabrique des jouets pour les Happy Meal se sont révoltés. Ils dénonçaient leurs conditions de travail : 14 heures par jour, 6 jours par semaine, soit beaucoup plus que ne le permet la législation locale. Leurs vacances et leurs congés maladie ne sont pas payés. L'armée et des unités anti-émeutes sont intervenues pour rétablir le calme. « McDonald's examine cette affaire », a indiqué un responsable de la communication de la chaîne[1].

Références[modifier | modifier le code]