They Might Be Giants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour l'album, voir They Might Be Giants (album).

They Might Be Giants (TMBG) est un groupe de pop/rock alternatif fondé à Brooklyn, New York, en 1982. Il s'est fait principalement connaître en Europe avec le célèbre générique de la série américaine Malcolm intitulé Boss of Me.

Membres fondateurs[modifier | modifier le code]

Autres membres[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Deux adolescents portant le même prénom, John, se rencontrent à l'université de Lincoln, Massachusetts. Ils commencent alors à faire quelques chansons. Leur groupe prend le nom de They Might Be Giants en référence au film du même nom sorti en 1971 : They Might Be Giants (film). Leurs vrais débuts se font en 1985, avec l'enregistrement de leur premier album éponyme et quelques concerts qu'ils donnent dans leur quartier, à New York. En 1982, ils avaient déjà enregistré quelques morceaux sur cassette audio.

The earlier years : 1982–1989[modifier | modifier le code]

Durant cette période, They Might Be Giants n'est encore qu'un duo. En 1982, ils commencent à écrire et jouer leur propre musique dans leur quartier de New York, avec Flansburgh à la guitare et Linnell à l'accordéon et au saxophone. Ils sont accompagnés d'une boîte à rythme, d'une batterie électronique et d'une bande son instrumentale enregistrée sur cassette audio. Leur instrumentation atypique, leur originalité, tant dans leur musique que dans leurs paroles (sujets inhabituels, jeux de mots inattendus…) attire beaucoup l'attention des habitants de leur quartier. Sur scène, ils versent parfois dans le comique absurde et portent des costumes trop grands pour eux, avec parfois des têtes en carton représentant William Allen White. Ils ont utilisé ces mêmes têtes dans leur premier clip, Don't let's start, en 1986.
Le duo a dû mettre quelque temps son aventure entre parenthèses, Linnell s'étant cassé le poignet dans un accident de vélo et Flansburgh ayant retrouvé son appartement cambriolé un soir. Durant ce break, ils commencent à enregistrer leurs chansons sur une boîte vocale et publient le numéro de téléphone associé dans des journaux locaux comme le Village Voice, utilisant le terme "Dial-A-Song"[1] . Ils ont également enregistré des morceaux sur cassette audio, ce qui leur a valu un article dans le magazine People. Cet article attire l'attention de Bar/None Records, qui signe peu de temps après avec They Might Be Giants pour un enregistrement[2].
C'est ainsi que TMBG enregistre en 1986 leur premier album, They Might Be Giants, qui devient vite un succès. Le clip de Don't let's start, réalisé au New York Pavilion dans le Queens, devient un tube sur MTV. Grâce à cette médiatisation, la musique de TMBG attire de plus en plus de fans.
En 1988, ils sortent Lincoln, leur second album, nommé ainsi en référence à la ville où se sont rencontrés les deux John. Cet album est porté par le single Ana Ng, classé numéro 11 au US Modern Rock.

TMBG et Elektra : 1990–1992[modifier | modifier le code]

En 1989, TMBG signe avec Elektra Records et publie Flood en 1990. Flood devient disque d'or, porté par les singles Birdhouse in your soul et Istanbul (Not Constantinople) classés respectivement numéro 3 et 5 au US Modern Rock charts.
Un regain d'intérêt se fait sentir pour le duo lorsque Istanbul (Not Constantinople) et Particle Man sont utilisées par Warner Bros pour Les aventures de Tiny Toon[3].
En 1991, Bar/None Records publie Miscellaneous T (en français : Divers T), une compilation de faces-B. Ce titre réfère au rayon des magasins de disques où les albums de TMBG étaient rangés, mais aussi à la nature éclectique, diversifiée, des chansons du duo.
Début 1992, TMBG sort Apollo 18. Le thème de l'espace est relatif à la nomination des deux John nommés comme ambassadeurs musicaux pour l'Année Internationale de l'Espace. Les singles issus de cet album sont The statue got me high, The guitar (The lion sleeps tonight), I palindrome I et My evil twin. Apollo 18 est connu pour être un des premiers albums à avoir été mixé de sorte à simuler la fonction « lecture aléatoire » des lecteurs CD. En effet, le morceau Fingertips comprend vingt-et-un sous-morceaux — de courts extraits qui ne sont pas assemblés pour faire une seule chanson, mais qui sont joués de façon aléatoire, pouvant ainsi être dispersés parmi les autres morceaux de l'album. À cause d'erreurs de mixage, les versions britannique et australienne d'Apollo 18 ne bénéficient pas de cet effet, ainsi le morceau Fingertips est lu comme une simple suite de courts extraits.

Formation d'un groupe : 1992-1998[modifier | modifier le code]

Après Apollo 18, Flansburgh et Linnell décident de changer la configuration de leur duo, en place depuis 1982, pour monter un groupe avec de vrais musiciens pour les concerts et non plus des bandes sonores. Ainsi, après 1992, TMBG compte parmi ses membres Kurt Hoffman, claviériste des Ordinaries, Tony Maimone, bassiste de Pere Ubu et le batteur Jonathan Feinberg.
TMBG enregistre John Henry en 1994. C'est le premier album des deux John enregistré avec un "vrai" groupe. Influencé par une pop-rock un peu plus conventionnelle, cet album marque un changement de style, avec des guitares bien plus présentes[4].
L'album suivant, Factory Showroom, est réalisé en 1996. Le groupe arbore un autre style, différent de John Henry, et retrouvant diverses sonorités de leurs trois premiers albums, malgré la présence de deux guitaristes, Flansburgh et le nouveau, Eric Schermerhorn, jouant plusieurs solos guitare sur l'album.
TMBG quitte Elektra après avoir refusé une tournée de promotion et quelques désaccords, entre autres[5].
En 1998, le groupe sort un album live, Severe Tire Damage, avec un enregistrement studio, Doctor Worm.

Après Elektra : 1998–2003[modifier | modifier le code]

Durant les années 1990, TMBG ont utilisé Internet de manière très innovante et ce dès 1992. En 1999, le groupe devient le tout premier groupe à réaliser un album au format mp3 exclusivement à la vente sur Internet. Il s'agit de Long Tall Weekend[6] commercialisé via Emusic.
Toujours en 1999, le groupe compose Dr. Evil pour le film Austin Powers 2 : L'Espion qui m'a tirée. En plus de leur carrière, TMBG a contribué de nombreuses fois à des bandes originales de films ou séries télé, notamment The Oblongs, Brave New World and Ed and His Dead Mother, Resident Life, Higglytown Heroes, et la plus connue en France, le générique de la célèbre série Malcolm[7].
Durant cette période, TMBG travaille en parallèle sur un projet pour McSweeney's, une compagnie éditant un journal littéraire.
Le morceau Boss of me, le générique de la célèbre série Malcolm in the Middle, aiguille encore une nouvelle vague de curieux vers TMBG. Mais il ne s'agit pas de la seule chanson du groupe utilisée dans les épisodes de cette série, par exemple les morceaux Pencil rain et Till my head falls off, parmi d'autres. Grâce à Boss of me, le groupe est classé au Top 40 britannique, participe à un numéro de Top of the Pops et remporte le Grammy Award en 2002, dans la catégorie "Best Song Written for a Motion Picture, Television or Other Visual Media" (Meilleur générique de film, série et œuvre audiovisuelle)[8].
En 2001, TMBG publie Mink Car sous le label Restless. L'enregistrement de cet album, a été filmé pour un documentaire supervisé par AJ Schnack, intitulé Gigantic (A Tale of Two Johns). Ce film, sorti en DVD en 2003, a été salué par la critique, a remporté plusieurs prix et a figuré dans une dizaine de festivals cinématographiques.
En 2002, TMBG réalise No!, son premier album « pour toute la famille ». Cet album au format CD-Rom inclut une animation interactive pour la plupart des morceaux. En 2003, le groupe publie son premier livre Bed, Bed, Bed, un livre illustré pour enfants, vendu avec un CD au format Economic Player (EP).

Depuis 2003[modifier | modifier le code]

Le groupe se joint en 2006 à la bande son du jeu vidéo "les Sims 2" sur le disque additionnel Quartier Libre avec le titre "Take out the trash"

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lctn.com/education/hallshigh/tgrtime/dial.htm They Might Be Giants Anthology, 9 mars 1998
  2. http://www.tmbg.org/learning/nyc/ "TMBG New York City Where Everyone's Your Friend"
  3. http://www.centralfloridafuture.com/media/paper174/news/2001/04/04/Entertainment/They-Might.Be.Giants.The.Best.Band.Youve.Never.Seen-62643.shtml?norewrite200603220104&sourcedomain=www.centralfloridafuture.com The best band you've never seen, 4 avril 2001
  4. www.sean.co.uk/a/musicjournalism/tmbg.shtm They Might Be Giants interview
  5. Gigantic: A Tale of Two Johns, 2003
  6. http://docs.yahoo.com/docs/pr/release341.html Launch of 'They Might Be Giants' new mp3-only album, 19 juillet 1999
  7. http://www.tmbw.net/wiki/index.php/TV_And_Movie_Themes TV & Movie Themes
  8. http://www.songfacts.com/detail.php?id=1714 Boss of Me by They Might Be Giants Songfacts

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sites officiels[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]