Paix de Vervins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La paix de Vervins fut signée, le à Vervins (actuelle Aisne) entre les rois Henri IV de France et Philippe II d'Espagne.

Détails du traité[modifier | modifier le code]

Les négociations qui avaient débuté dès janvier 1597 avaient été confiées du côté français à Bellièvre et Sillery. Ce traité confirma et compléta les clauses précédemment adoptées par le traité franco-espagnol du Cateau-Cambrésis, conclu en () entre les rois Philippe II d'Espagne et Henri II de France.

Aux termes de ce traité,

Ce traité marque la fin de la prééminence espagnole. Malgré près de quarante ans de guerre civile en France, elle n’a pu s’imposer sur aucun front: ni sur la frontière du Nord (alors qu’elle y détient plusieurs places dans les années 1590), ni en Bretagne, où elle entretient des troupes commandées par Don Juan d’Aguila en entente avec le duc de Mercœur, ni en Provence[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Miquel, Les Guerres de religion, Paris, Club France Loisirs, 1980 (ISBN 2-7242-0785-8) p. 395