Louise de Coligny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Coligny.

Louise de Coligny

Description de cette image, également commentée ci-après

Louise de Coligny

Naissance 23 septembre 1555
Châtillon-sur-Loing
Décès 9 novembre 1620 (à 65 ans)
Fontainebleau
Nationalité France
Conjoint
Descendants
Madeleine de Téligny
Frédéric-Henri d'Orange-Nassau
Famille

Louise de Coligny (23 septembre 1555, Châtillon-sur-Loing - 9 novembre 1620, Fontainebleau) est la fille du chef huguenot l'amiral de Coligny, Gaspard II de Coligny et Charlotte de Laval, et la quatrième et dernière épouse de Guillaume Ier d'Orange-Nassau.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louise de Coligny nait le 23 septembre 1555 à Châtillon-sur-Loing en France. Elle épouse à 17 ans Charles de Téligny. Son époux et son père sont assassinés à Paris le jour du massacre de la Saint-Barthélemy 24 août 1572.

En 1583, elle épouse en seconde noce Guillaume Ier d'Orange-Nassau. Comme son père, Louise est huguenote. De cette union nait un fils en 1584, Frédéric-Henri d'Orange-Nassau qui est le 4e fils légitime de Guillaume le Taciturne. Il est probable qu'elle avertit son époux du comportement de Balthazar Gerard car elle le trouve sinistre. Guillaume Ier d'Orange-Nassau est assassiné le 10 juillet 1584 au Prinsenhof de Delft par Balthazar Gerard.

Après l'assassinat de son deuxième époux, elle élève son fils et les six filles du Prince d'Orange issues de son troisième mariage avec Charlotte de Bourbon. Durant toute sa vie, elle défend les valeurs du protestantisme.

Elle décède après une longue maladie le 9 novembre 1620 au château de Fontainebleau où elle était invitée par Marie de Médicis. Elle est inhumée le 24 mai 1621 à la Nouvelle Église (Nieuwe Kerk) de Delft au côté de son époux dans le caveau des princes d'Orange-Nassau.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Jacques Allier, « Louise de Coligny et la lignée royale néerlandaise », Le Monde,‎ 10 mai 1976 (lire en ligne).