Ouvroir de peinture potentielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Oupeinpo)
Aller à : navigation, rechercher

L'Ouvroir de peinture potentielle (Oupeinpo) s'est créé en 1980 au sein de l'Ou-X-Po afin d'inventer des formes, des contraintes mathématiques, logiques ou ludiques capables de soutenir le travail des peintres et plus généralement des artistes visuels.

Membres[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

12 décembre 1980 – Réunion « constituante » chez François Le Lionnais, avec Carelman et Thieri Foulc.

6 janvier 1981 – Réunion « législative » chez François le Lionnais, avec les mêmes.

14 janvier 1981 – Première réunion ordinaire chez François le Lionnais, avec les mêmes, plus Aline Gagnaire et Jean Dewasne.

14 février 1981 – Début des réunions ordinaires mensuelles, à l’atelier de Carelman. Suzanne Allen y assiste à titre de témoin critique, les demoiselles Cassette à titre de témoins objectifs.

14 juin 1985 – Présentation privée des premiers travaux de l’Oupeinpo à l’atelier de Carelman.

Juin 1985 – Première publication oupeinpienne : Le Morpholo, de Thieri Foulc, aux dépens du Cymbalum Pataphysicum.

21 décembre 1985 – Tristan Bastit entre à l’Oupeinpo.

Mai 1989 – Exposition à la galerie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), lors de manifestations consacrées à la 'Pataphysique.

20 janvier 1990 – Jack Vanarsky entre à l’Oupeinpo.

20 février – 3 mars 1990 – Exposition au centre culturel Les Chiroux, à Liège (Belgique).

Avril 1991 – Publication du premier recueil des travaux oupeinpiens, Prenez garde à la peinture potentielle !, qui constituera, le 15 septembre de la même année, le n° 21 des Monitoires du Cymbalum Pataphysicum.

Mai 1991 – Exposition au Chiostro di San Marco, à Florence (Italie), lors du colloque Attenzione al potenziale !

12 juin 1991 – Présentation des travaux de l’Oupeinpo au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou, à Paris, dans le cadre de la Revue parlée. Exposition jusqu’au 1er juillet.

8 octobre 1991 – Présentation du Tableau des Cent Fleurs à la Marraine du Sel, Paris.

Octobre 1992 – Présentation des travaux de l’Oupeinpo à Thionville (France), lors du colloque Raymond Queneau. Exposition au centre culturel de la ville. Octobre 1993 – Premier volume de la Bibliothèque oupeinpienne, Les Forces plastiques, de Jean Dewasne (Au Crayon qui tue, éditeur).

8 décembre 1993 – Jean Dewasne, dans son discours de réception à l’Académie des beaux-arts, sous la coupole du quai Conti, évoque l’Oupeinpo et son programme pour trois siècles.

Mai 1996 – Exposition à Sophia Antipolis.

Mars 1997 – Exposition à l’université de Poitiers. Publication du recueil Nouveaux aperçus sur la potentialité restreinte (Publications de la Licorne).

12 octobre 1997 – Présentation des travaux récents de l’Oupeinpo à cent cinquante hôtes, « tous de marque », dans l’atelier de Cristina Martinez. C’est l’occasion d’un compte rendu qui marque le début de la publication d’un bulletin mensuel, Les Séances de l’Oupeinpo.

Octobre 1998 – Publication de l’Oulipo Compendium (Atlas Press), présenté à New York, avant de l’être à Londres en mars 1999. Cette importante encyclopédie consacrée à l’Oulipo comporte une section sur l’Oupeinpo.

10 mai 1999 – Intervention collective, en compagnie de l’Oulipo et des autres Ou-X-po, sous le tipi du Centre Georges-Pompidou : il s’agit de traiter « potentiellement » le Règlement de la Bibliothèque Publique d’Information.

10 septembre 1999 – Entrée d’Olivier O. Olivier et de Brian Reffin Smith à l’Oupeinpo.

12-15 octobre 2000 – Exposition à Capri dans le cadre du colloque La regola è questa et du Premio Capri dell’Enigma. Mise en lecture de L’Hôtel de Sens, de Jacques Roubaud et Paul Fournel, avec 28 « tableaux » réalisés par l’Oupeinpo. Déchirement et Digraphage publics. Allocution sur La Contrainte contre, par Thieri Foulc.

20 octobre – 9 novembre 2000 – Reprise de l’exposition de Capri à l’Artoteca Alliance, Bari (Italie).

23 mars 2002 - Entrée de Guillaume Pô à l'Oupeinpo.

novembre-décembre 2002 – Publication de L’Hôtel de Sens, de Jacques Roubaud et Paul Fournel, avec 41 tableaux par l’Oupeinpo (Au crayon qui tue, éditeur). Présentation de l’ouvrage et exposition à la librairie Mouvements ; mise en lecture par l’Outrapo le 12 décembre à Jussieu lors d’un Jeudi de l’Oulipo.

mai 2003 – Séminaire du Collège de ’Pataphysique au CAMAC (Centre d’Art Marnay Art Center), à Marnay-sur-Seine (Aube), à l’invitation de Franck Ténot et sa Fondation. Présentation de travaux oupeinpiens. Prestation d’art zombi, par Brian Reffin Smith. Pictée, par Carelman.

3 mars 2005 – Présentation de l’ouvrage Du potentiel dans l’art dans le cadre des jeudis de l’Oulipo.

Mars 2005 – Exposition rétrospective à la Librairie Nicaise à Paris.

Février 2014 – Annonce de la créaction d'OuPeinPo locaux à Bourg-Madame (Pyrénées orientales) et Fourqueux (Yvelines)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thieri Foulc - Le Morpholo (Cymbalum Pataphysicum. 1985)
  • Prenez garde à la peinture potentielle (Cymbalum Pataphysicum. 1991)
  • Nouveaux aperçus sur la potentialité restreinte (Poitiers, La Licorne. 1997)
  • Bibliothèque Oupeinpienne (Au Crayon qui tue) n°1 à 12
  • Tristan Bastit, Toto à la Rhétorique, Éditions du Sel & Couëdic réunis, Paris, 2001
  • OUPEINPO - Du potentiel dans l'art (Éditions du Seuil. 2005)

Liens externes[modifier | modifier le code]