Consejo Mundial de Lucha Libre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Consejo Mundial de Lucha Libre

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

logo du CMLL

Création 1933
Fondateurs Salvador Lutteroth
Siège social Drapeau du Mexique Mexico (Mexique)
Direction Paco Alonso
Activité Divertissement sportif, lucha libre
Site web Site officiel

Le Consejo Mundial de Lucha Libre (CMLL) est une fédération de lucha libre (catch) située à Mexico dont les shows sont organisés dans la célèbre Arena México ainsi que dans d'autres villes mexicaines comme Guadalajara et Puebla. La fédération était auparavant connue sous le nom de Empresa Mexicana de la Lucha Libre (EMLL). C'est actuellement la plus vieille fédération de catch en existence.

Histoire[modifier | modifier le code]

La fédération fut fondée par le « père de la lucha libre » Don Salvador Lutteroth Gonzalez[1] à Mexico le 21 septembre 1933[1] sous le nom de Empresa Mexicana de Lucha Libre[1]. L'organisation a très vite acquis ses lettres de noblesse. Les catcheurs étaient importants à Mexico et considérés comme des stars à travers tout le Mexique. Avec des icônes comme El Santo, Bobby Bonales, Tarzán Lopez et Gory Guerrero (père d'Eddie Guerrero), « La Empressa » devenait le symbole de la lucha libre et la EMLL allait conserver sa place de numéro un dans le domaine.

Dans les années 1970, Lutteroth laisse la compagnie aux mains de son fils Chavo. La fédération fut affaiblie avec le départ de Ray Mendoza qui avec un petit groupe formèrent la Universal Wrestling Association. L'UWA concurrença la EMLL à Mexico mais aussi à Naucalpan. L'UWA allait devenir une valeur sûre pour les 15 prochaines années, mais avec l'affaiblissement de ses talents, elle disparue en 1990.

La EMLL rejoint la National Wrestling Alliance (NWA) en tant que filiale mexicaine devenant la NWA-EMLL. Cette association fût stoppée dans les années 80 en raison de l'expansion l’expansion nationale de la World Wrestling Federation.

Ancien logo du CMLL.

C’est dans les années 80 que la EMLL change de nom pour celui de Consejo Mundial de Lucha Libre pour lui donner une image plus internationale. Au début des années 90, l'entreprise commence a apparaître sur la chaîne Televisa lui permettant d’avoir une exposition nationale.

Après cela, le booker de longue date Antonio Peña quitte l'entreprise et forme sa propre fédération, la Asistencia Asesoría y Administración[2], emmenant avec lui plusieurs des jeunes talents du CMLL[2]. La AAA devient numéro un pour plusieurs années mais lorsque l'économie du Mexique connue des difficultés au milieu des années 90, la triple A recula au profit une fois de plus du CMLL qui attirait toutes les attentions avec la rivalité entre El Hijo del Santo et Negro Casas. Le heel turn de Del Santo après s'en être pris durement au frère de Casas, Felino choqua les fans de lucha libre. En mettant en avant ses jeunes le CMLL reste actuellement sur sa lancée et sur le devant de la scène en tant que numéro un de la lucha libre.

Cette section est en cours de réécriture ou de restructuration importante. Les informations peuvent être modifiées à tout moment par le ou les utilisateurs ayant apposé ce bandeau. (La date de pose de ce bandeau est inconnue. Vous pouvez la préciser (consulter l’aide de ce modèle).)

Entente avec la NJPW

Principaux tournois et show annuel[modifier | modifier le code]

La Leyenda de Plata[modifier | modifier le code]

La Leyenda de Plata ("Légende d’Argent") est un tournoi en l’honneur d'El Santo. C’est le plus prestigieux des tournois du CMLL qui comporte les meilleurs compétiteurs du ring. C’est un tournoi de type “torneo cibernético” ou les 2 derniers membres de chaque équipe s’affrontent dans un match en simple lors du show suivant. On doit ensuite battre le vainqueur de l’année précédente pour remporter le trophée, une plaque avec le masque d'El Santo dessus. Le luchador Místico a remporté le tournois à trois reprises en 2006, 2007 et 2008. Les vainqueurs précédents sont : Scorpio, Jr., El Hijo del Santo, Negro Casas, Black Warrior, Felino, Perro Aguayo, Jr. Atlantis.

Volador Jr. est l'actuel tenant du titre. En octobre 2011, il a remporté la 11e édition du tournoi contre Liger[3].

Championnats[modifier | modifier le code]

Championnats mondiaux du CMLL[modifier | modifier le code]

http://www.cmll.com/04_campeones/campeones_cmll.htm

  • Campeonato Universal del CMLL
  • Campeonato Mundial de Peso Completo del CMLL
  • Campeonato Mundial de Peso Semicompleto del CMLL
  • Campeonato Mundial de Peso Medio del CMLL
  • Campeonato Mundial de Peso Welter del CMLL
  • Campeonato Mundial de Peso Ligero del CMLL
  • Campeonato Mundial Mini del CMLL
  • Campeonato Mundial Femenil del CMLL
  • Campeonato Mundial de Tríos del CMLL
  • Campeonato Mundial en Parejas del CMLL

Championnats national de lucha libre[modifier | modifier le code]

http://www.cmll.com/04_campeones/campeones_nacionales.htm

  • Campeonato Nacional Semicompleto
  • Campeonato Nacional Ligero
  • Campeonato Nacional Welter
  • Campeonato Nacional de Trios
  • Campeonato Nacional Femenil
  • Campeonato Nacional en Parejas de la Arena Coliseo
  • Campeonato en Parejas de Occidente
  • Campeonato Welter de Occidente

Championnats mondiaux de la NWA[modifier | modifier le code]

http://www.cmll.com/04_campeones/camp_nac_nwa.htm

  • Campeonato Mundial Historico de Peso Semicompleto de la NWA
  • Campeonato Mundial Historico de Peso Welter de la NWA
  • Campeonato Mundial Historico de Peso Medio de la NWA

Championnats Pro-Wrestling Révolution[modifier | modifier le code]

http://www.cmll.com/04_campeones/camp_pwr.htm

  • Campeonato Mundial Femenil PWR

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (es) (en) « Histoire du CMLL », site officiel du CMLL (consulté le 10/09/2011)
  2. a et b (es) (en) « Histoire de la AAA », site officiel de la triple A (consulté le 10/09/2011)
  3. (es) (en) « Volador Jr. gana el XI Torneo de “La Leyenda de Plata” », Superluchas.net (consulté le 09/10/2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]