Championnat (catch)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un championnat est une compétition mettant aux prises plusieurs lutteurs dans le but de désigner un champion (ou « tenant du titre »). Par extension, il peut aussi désigner la reconnaissance (ou « titre ») attribuée par les fédérations de catch. Les règnes sont déterminés par des combats dans lesquels les compétiteurs sont impliqués au travers de rivalités scénarisées.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le catch utilise le même système de matchs de championnat que les sports de combat : les participants entrent en compétition pour un titre et doivent le défendre une fois gagné. Ces titres sont physiquement représentés par une ceinture portée par le champion. Dans le cas des titres par équipe, chaque membre possède un exemplaire de la ceinture.

La quasi-totalité des promotions de catch possède son propre titre majeur et certaines en ont des secondaires en plus. Généralement, chaque fédération reconnaît la légitimité de ses propres titres uniquement, bien que des promotions croisées[1] aient parfois lieu. Lorsqu’une promotion en englobe ou rachète une autre, les titres de la défunte peuvent être toujours défendus dans la nouvelle fédération ou être décommissionnés, le plus souvent, au travers d’une unification de titres.

En coulisses, les bookers de la compagnie choisissent les champions potentiels parmi les lutteurs les plus doués, ou ceux qui semblent générer un intérêt certain de la part des fans à la suite d'un évènement spécifique ou d'un spectacle télévisé par exemple. Les titres moins prestigieux peuvent aussi être utilisés pour des lutteurs présentant un réel potentiel, leur permettant ainsi une meilleure exposition au public. D’autres facteurs entrent cependant en compte dans le choix des prétendants : le calibre des lutteurs ou encore la fréquence et les modalités de changement des titres dictent la perception de celui-ci par le public qui lui attribue par conséquent plus ou moins de cachet.

Le palmarès d’un catcheur est essentiel dans sa carrière : il témoigne de ses capacités professionnelles, de ses performances catchesques et de son pouvoir d’interaction avec le public. Les catcheurs les plus titrés sont alors considérés comme des légendes : c’est le cas du lutteur américain Ric Flair, qui a remporté de nombreux championnats du monde poids-lourds[2] au fil des décennies ; ou du japonais Ultimo Dragon, qui a été le seul lutteur à détenir 10 titres simultanément[3].

Apparence des ceintures[modifier | modifier le code]

Les ceintures de catch suivent le même modèle que celles utilisées en boxe ou dans d’autres sports de combat comme les MMA. Elles sont élaborées à partir de plaques d’or et d’autres métaux précieux sur lesquelles on peut lire le nom du titre ainsi que la fédération, le tout supporté par une large lanière de cuir. Les couleurs et les modèles varient ensuite en fonction des promotions.

Depuis 2002, tous les titres de la WWE, à l’exception du Championnat par équipe et du Championnat intercontinental, comportent également un écusson gravé du nom de l’actuel tenant du titre. Cette nouveauté suit le style du Championnat de la NWA des années 80, devenu plus tard la principale ceinture de la WCW[4]. Ainsi, lorsque les titres majeurs de la WCW et de la WWE ont été unifiés pour devenir le Championnat incontesté de la WWE[5], la nouvelle ceinture incluait cet écusson, ajouté ensuite à chaque nouvelle ceinture de la WWE.

La TNA a aussi changé plusieurs fois le design de son Championnat du monde poids-lourds. Le titre X-Division, lui, ne comporte pas le nom de son détenteur.

Conditions de victoire[modifier | modifier le code]

Les conditions d’obtention d’un titre sont liées au type de match dans lequel il est joué. En général, il s’agit d’un match simple dans lequel seul le compte de trois et l’abandon permettent au challenger de remporter la ceinture (dans le cas d’une disqualification, d’un décompte extérieur ou d’un match nul, le champion conserve son titre). Mais ces conditions peuvent varier en fonction du style de match : il faudra, par exemple, décrocher la ceinture pendue à un câble au-dessus du ring dans le cas d’un Ladder Match.

Cas des champions blessés[modifier | modifier le code]

Le sort d’un titre dépend des conditions dans lequel se trouve le champion et de l’importance du titre pour la fédération : Gregory Helms a conservé le Championnat des poids-moyens de la WWE alors qu’il était écarté des rings pour se remettre d’une blessure, mais ce titre n’était pas très important pour la compagnie.

Le champion peut cependant être forcé de déclarer vacant son titre si celui-ci est important et que la blessure est trop sévère. Cas exceptionnel : celui de Shane Douglas, Champion du monde poids-lourds de l’ECW en 1998.

Différentes classifications[modifier | modifier le code]

Les titres de catch peuvent être classés en différentes catégories, chacune désignant un niveau variable d’importance de celui-ci.

Championnats majeurs[modifier | modifier le code]

Les championnats les plus communs sont régionaux. La plupart des fédérations nationales revendiquent un Championnat du monde poids-lourds, ou quelque chose d’un statut similaire, qui est toujours placé en première position au sein de la promotion. Ces fédérations ont parfois d’autres championnats d’importance nationale ou internationale en guise de championnats secondaires.

Exemples de championnats poids-lourds majeurs (ceux en gras sont actuellement actifs) :

Titre Fédération Création
AAA World Heavyweight Championship AAA 1992
AJPW Triple Crown Heavyweight Championship AJPW 1989
AWA World Heavyweight Championship AWA 1960–1990
CMLL World Heavyweight Championship CMLL 1933
ECW World Heavyweight Championship ECW 1992–2006
FWE Heavyweight Championship FWE 2011
GHC Heavyweight Championship NOAH 2001
IWGP Heavyweight Championship NJPW 1987
NWA World Heavyweight Championship OVW 1948
OVW Heavyweight Championship OVW 1997
PWG World Championship PWG 2003
ROH World Championship ROH 2002
TNA World Heavyweight Championship TNA 2002
WCW World Heavyweight Championship WCW 1991–2001
WCW International World Heavyweight Championship WCW 1993–1994
WWE Championship WWE 1963
World Heavyweight Championship (WWE) WWE 2002–2013

Exemples de championnats nationaux ou internationaux (ceux en gras sont actuellement actifs) :

Les plus petites promotions choisissent souvent de ne pas revendiquer de titre mondial puisque leur portée se limite à une zone spécifique. Dans ces fédérations, un titre national, un titre d’Etat ou un autre titre plus régional sera considéré comme majeur.

Exemples de championnats d’Etat ou régionaux :

Championnats par catégorie de poids[modifier | modifier le code]

L’une des autres classifications les plus communes se base sur les catégories de poids. Généralement, les fédérations de catch préfèrent avoir un Championnat poids-lourds comme titre majeur, puis des championnats avec d’autres désignations comme « Cruiserweight » ou « Middleweight ». Bien que les catégories de poids soient différentes de celles utilisées en boxe, ces titres sont considérés comme équivalents aux classes de boxe. Les fédérations utilisent le plus souvent une seule classification inférieure aux poids-lourds mais certaines en ont plusieurs. Lors de la montée du catch britannique, le Comité de Mountevans (l’organe de direction qui a instauré les règles du catch) a créé 7 catégories de poids officielles[6] :

  • Lightweight : en dessous de 70 kilos
  • Welterweight : en dessous de 75 kilos
  • Middleweight : en dessous de 80 kilos
  • Heavy middleweight : en dessous de 85 kilos
  • Light heavyweight : en dessous de 90 kilos
  • Mid-heavyweight : en dessous de 95 kilos
  • Heavyweight : à partir de 96 kilos

Certains champions sont appelés à compter des règnes dans plusieurs catégories.

Exemples de championnats par catégorie de poids (ceux en gras sont actuellement actifs) :

Il est à noter que la notion de championnats par catégorie de poids semble disparaître des scènes de catch grand public et subsister plutôt sur le circuit indépendant depuis la retraite du WWE Cruiserweight Championship. Le catch japonais est cependant réputé pour conserver les racines du sport de combat et maintient des divisions de poids strictes, principalement Junior Heavyweight et Heavyweight.

Championnats par genre[modifier | modifier le code]

Le genre joue parfois un rôle dans la classification des titres. Pour les ceintures spécifiques d’un genre, le terme « Women’s » est très souvent inclus dans le nom. Puisque le catch est une discipline à dominante masculine, seuls les championnats féminins sont officiellement désignés par le genre. De façon générale, seuls les hommes sont autorisés à remporter les titres sans désignation de genre, Chyna étant une exception puisqu’elle a battu Jeff Jarrett en 1999 pour devenir Championne intercontinentale de la WWE[7]. Bien entendu, dans les promotions qui ne comptent que des athlètes féminines (comme la (en) Women of Wrestling ou la (en)SHIMMER Women Athletes), la classification de genre n’est pas utilisée.

Le comédien Andy Kaufman a utilisé la classification par genre à son avantage en organisant une compétition intergenre dans un show de catch unique. Il s’est ainsi déclaré lui-même « Champion du monde intergenre » et offrait 1000 dollars à la femme qui parviendrait à le battre sur le ring[8]. Aucune n’y est parvenue à cette époque mais depuis, des victoires de femmes sur des hommes ont eu lieu dans des fédérations telles que la WCW ou la WWE.

Exemples de championnats par genre (ceux en gras sont actuellement actifs) :

Championnats liés à un style de catch[modifier | modifier le code]

Certains championnats sont basés sur un style de combat particulier. Dans ce type de classification, le champion est considéré comme le catcheur le plus habile dans un style de match spécifique.

Les titres liés au style de catch prennent des formes variées, la plus commune étant le Hardcore Championship qui promeut l’abolition des règles traditionnelles en faveur de l’utilisation d’armes et des effusions de sang[9]. Une autre variation fréquemment rencontrée est le Television Championship qui implique des défenses de titre plus fréquentes et une particularité : la ceinture ne peut changer de mains que lors d’un show télévisé (par opposition aux autres titres habituellement rejoués en Pay-Per-View) au cours d’un match de 15 minutes maximum. On rencontre d’autres formes très différentes de titres liés à un style de catch : le Pure Championship se concentre sur le catch au sol et la technique[10], tandis que le X-Division Championship de la TNA prône les combats rythmés et la haute voltige (bien qu’il n’y ait aucune réelle règle pour les matchs de la X-Division).

Exemples de championnats liés à un style de catch (ceux en gras sont actuellement actifs) :

Championnats par équipe[modifier | modifier le code]

Les championnats par équipe sont une autre sorte de titres de catch. La forme la plus commune de ce championnat est le 2-contre-2, souvent implicitement entendue dans l’appellation « Tag Team Championship ». Il existe cependant d’autres formats comme le 3-contre-3 ou le 4-contre-4, mais ces spécificités sont souvent explicites dans le nom du championnat afin de les différencier du traditionnel duo.

Exemples de championnats par équipe (ceux en gras sont actuellement actifs) :

Il arrive que les championnats par équipe soient combinés à des classifications de région, de poids, de style de catch ou de genre pour encore les distinguer. Dans ce cas, les titres par équipe mondiaux sont considérés comme majeurs par rapport aux autres.

Exemples de championnats par équipe modifiés (ceux en gras sont actuellement actifs) :

Titres non officiels[modifier | modifier le code]

Ce concept est utilisé principalement pour les storylines. Les titres non officiels sont revendiqués par leur détenteur et parfois défendus, mais ils ne bénéficient d’aucune reconnaissance de la part de la fédération qui les héberge.

Exemples de titres non officiels :

Ce dernier exemple est un cas rarissime de titre non officiel qui a été plus tard reconnu par la fédération[13].

Un catcheur peut aussi remporter un titre officiel et le rebaptiser ou revoir son apparence, pour la durée de son règne voire pour en faire le nouveau titre officiel.

Exemples de titres repensés par un de leur détenteur :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La promotion croisée est une stratégie qui consiste à organiser des évènements en commun afin de développer la communication autour des fédérations.
  2. (en) « Palmarès de Ric Flair », sur CageMatch (consulté le 28 janvier 2012)
  3. (en) « A Quiet End for Ultimo Dragon », sur SLAM ! Wrestling (consulté le 27 janvier 2012)
  4. (en) « Historique du NWA World Heavyweight Championship », sur Wrestling-Titles (consulté le 28 janvier 2012)
  5. (en) « Historique du WWE Championship », sur Wrestling-Titles (consulté le 28 janvier 2012)
  6. (en) « INTERNATIONAL CLASSWEIGHTS », sur wrestlingfurnace.com (consulté le 28 janvier 2012)
  7. (en) « Extrait de l'historique du WWF Intercontinental Title », sur CageMatch (consulté le 28 janvier 2012)
  8. (en) « Andy Kaufman vs. Jerry Lawler », sur prowrestling.about.com (consulté le 28 janvier 2012)
  9. (en) « Sujet présentant les règles du catch hardcore », sur le forum Wrestling Addiction (consulté le 28 janvier 2012)
  10. (en) « One More Match - Episode 3 », sur Les Cahiers du Catch (consulté le 28 janvier 2012)
  11. « WWF Million Dollar Championship », sur catch-americain.wifeo.com'' (consulté le 29 janvier 2012).
  12. (en) « ECW FTW Heavyweight Championship », sur catch-americain.wifeo.com (consulté le 29 janvier 2012)
  13. (de) (en) « Historique du TNA Television Championship », sur CageMatch (consulté le 28 janvier 2012)
  14. (en) « Profil de Lance Storm », sur CageMatch (consulté le 28 janvier 2012)
  15. (en) « Profil de Stone Cold Steve Austin », sur CageMatch (consulté le 28 janvier 2012)

Articles connexes[modifier | modifier le code]