Oliver Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oliver Smith, né à Waupun (en) (Wisconsin, États-Unis) le , décédé à New York (État de New York, États-Unis) le , est un décorateur, directeur et producteur de théâtre américain, ayant principalement œuvré à Broadway.

Il est également artiste peintre et, occasionnellement, costumier au théâtre et chef décorateur au cinéma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études d'architecture à l'Université d'État de Pennsylvanie, dont il ressort diplômé en 1939, Oliver Smith s'installe définitivement à New York, dans le quartier de Brooklyn (où il meurt en 1994). En 1941 — fort d'une expérience d'artiste peintre (qu'il restera par la suite) et de ses connaissances en architecture —, il débute comme décorateur, collaborant avec les Ballets russes de Monte-Carlo (alors exilés, en raison de la Seconde Guerre mondiale), pour la création à Cincinnati du ballet Saratoga de Jaromír Weinberger. L'année suivante (1942), toujours avec les Ballets russes de Monte-Carlo, à l'occasion de la création du ballet Rodeo d'Aaron Copland, il collabore pour la première fois avec la chorégraphe Agnes de Mille, qu'il retrouvera à plusieurs reprises par la suite. Cette même année 1942, il fait ses débuts au théâtre à Broadway, avec Rosalinda, adaptation de l'opérette La Chauve-Souris de Johann Strauss II, chorégraphiée par George Balanchine, sous la direction musicale d'Erich Wolfgang Korngold (alors compositeur de musiques de films à Hollywood).

En 1944, en vue de la création du ballet Fancy Free (en) de Leonard Bernstein (intégré la même année à la comédie musicale On the Town), Oliver Smith entame deux autres collaborations fructueuses, avec le chorégraphe et metteur en scène Jerome Robbins d'une part, avec l'American Ballet Theatre (ABT, alors nommé Ballet Theatre) d'autre part. L'année d'après (1945), il devient codirecteur de l'ABT, aux côtés de Lucia Chase (en), exerçant à ce titre jusqu'en 1980 (année où Chase se retire), puis de 1989 à 1992 (avec Jane Hermann).

Au cours de sa longue et riche carrière à Broadway (sa dernière contribution originale est pour The Golden Age, pièce créée en 1984), Oliver Smith s'illustre principalement comme décorateur de comédies musicales et de pièces de théâtre, ainsi que de quelques revues. Pour les scènes new yorkaises, il est aussi producteur et (sur deux spectables seulement) costumier. Parmi les plus grands succès auxquels il contribue — voir la rubrique "Théâtre à Broadway" ci-dessous —, mentionnons les comédies musicales My Fair Lady (créée en 1956, représentée 2 717 fois jusqu'en 1962) et Hello, Dolly ! (créée en 1964, représentée 2 844 fois jusqu'en 1970), ainsi que la pièce Barefoot in the Park de Neil Simon, créée en 1963, jouée 1 530 fois jusqu'en 1967 (année où elle est adaptée au cinéma). My Fair Lady et Hello, Dolly ! lui feront gagner deux Tony Awards des meilleurs décors — sept autres (sans compter quinze nominations !) lui seront décernés durant ladite carrière —. Parmi ses nombreux collaborateurs, outre ceux déjà nommés, citons les costumières Theoni V. Aldredge et Irene Sharaff, les metteurs en scène (et réalisateurs) George Abbott et Mike Nichols, ou encore les compositeurs Frederick Loewe, Richard Rodgers et Jule Styne, entre autres.

Dans le domaine de la musique classique, outre les ballets, Oliver Smith est également décorateur sur des productions d'opéras, notamment au Metropolitan Opera de New York en 1957, avec La traviata de Giuseppe Verdi. Enfin, il est chef décorateur au cinéma, à l'occasion de quatre films musicaux sortis dans les années 1950, dont Blanches colombes et vilains messieurs (1955), qui lui vaudra une nomination à l'Oscar de la meilleure direction artistique en 1956.

Théâtre à Broadway[modifier | modifier le code]

Créations, comme décorateur, sauf mention contraire ou complémentaire

Comédies musicales[modifier | modifier le code]

(sauf mention contraire)

Pièces[modifier | modifier le code]

Autres contributions scéniques (sélection)[modifier | modifier le code]

Décorateur, sauf mention contraire ou complémentaire

Ballets[modifier | modifier le code]

Par l'American Ballet Theatre, sauf mention contraire

Opéras ou opérettes[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Chef décorateur

Récompenses (sélection)[modifier | modifier le code]

Neuf Tony Awards des meilleurs décors ("Tony Award for Best Scenic Design") gagnés :

Liens externes[modifier | modifier le code]